En ce moment En ce moment

200 entreprises s'engagent pour le respect des délais de paiement

Publié par Théo Acquart le - mis à jour à
200 entreprises s'engagent pour le respect des délais de paiement
© zephyr_p - stock.adobe.com

La charte Rubypayeur mise en place depuis fin mars a pour objectif de faire respecter les délais de paiement entre les entreprises malgré la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet l'économie française. Au final, c'est plus de 200 entreprises qui se sont engagées à la respecter.

Je m'abonne
  • Imprimer

Depuis le début de la crise du coronavirus, l'activité économique a été fortement touché et a provoqué une dégradation des délais de paiement entre entreprises, ce qui a rendu la tâche encore plus difficile pour les entreprises les plus fragiles. C'est pourquoi 200 entreprises (de toutes tailles) ont décidé de signer la charte Rubypayeur, depuis fin mars, qui les engagent à avoir de bonnes pratiques sur les délaies de paiement envers d'autres entreprises. La charte est composée de 10 règles à respecter concernant le paiement et l'émission d'une facture.

Lorsqu'une entreprise règle une facture, elle s'engage à, premièrement, respecter la date d'échéance indiquée par le fournisseur. Ensuite, si la date de paiement n'est pas précisée, la facture doit être réglée dans les 30 jours. Troisièmement, l'entreprise payante doit anticiper le règlement pour que le fournisseur soit crédité à la date d'échéance. De plus, si une entreprise fait face à d'éventuelles difficultés financières, elle s'engage à en informer son fournisseur. Dans ce cas-là, l'entreprise propose un échelonnement du paiement acceptable au fournisseur.

Lorsqu'un fournisseur émet une facture, il doit, le plus possible, privilégier les factures dématérialisées. Deuxièmement, la facture doit préciser clairement le délai de paiement accordé ainsi que les pénalités de retard, si retard il y a. De plus, le fournisseur doit proposer un maximum de moyens de paiement pour faciliter le règlement pour l'entreprise. Quatrièmement, avant de rentrer dans une procédure de recouvrement, il faut relancer par écrit l'entreprise cliente. Pour finir, le fournisseur doit tenir informé son client des mesures prises pour recouvrer sa créance.

Des règles qui engagent donneurs d'ordres comme fournisseurs et qui permettent de garantir et de fluidifier les relations client-fournisseur.

Les PME et TPE en difficulté

Aujourd'hui, les délais de paiement pratiqués sont, en moyenne, de 35 jours. Ce qui représente une augmentation des délais depuis 2015 selon 49% des professionnels interrogés dans le cadre de l'étude menée par Sellsy et GoCardless. Ces délais de paiement causeraient 25% des faillites des TPE et des PME en France. De plus, pour un tiers des entreprises, les impayés représentent plus de 5% de leur chiffre d'affaires annuel, l'année dernière, ça ne représentait que 22% d'entre elles. La crise sanitaire n'a pas aidé ces entreprises qui ont du faire face à une augmentation des délais de paiement pour la moitié d'entre elles. Pour finir, la baisse de la demande a directement impacté 68% des TPE et des PME pendant le confinement. Afin de palier a ces délais interminables, 69% des entreprises interrogées se sont équipés d'un logiciel ou d'une solution SaaS de paiement. Dans une économie qui a subi un cout d'arrêt pendant plus de deux mois, les TPE et PME se sont retrouvées en première ligne de la lutte pour le respect des délais de paiement.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet