Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Licence de logiciel : pourquoi revendre celles inutilisées ?

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
brandvoice Licence de logiciel : pourquoi revendre celles inutilisées ?

Disposez-vous d'une licence de logiciel qui ne vous sert plus depuis quelques mois ? Découvrez ici, les raisons pour lesquelles vous devriez la revendre.

Je m'abonne
  • Imprimer

Pourquoi revendre son lot de licences logicielles inutilisées ?

Revendre une licence de logiciel inutilisée est l'un des moyens pour se débarrasser de l'inutile pour optimiser ses charges. Faite par le biais d'un distributeur ou du fabricant de logiciel lui-même, cette revente impose que vous misiez sur toutes les possibilités qu'offre le marché en termes d'offres. Mais comme vous, plusieurs anciens usagers d'un logiciel se demandent encore la pertinence derrière la revente d'une licence logicielle. Vous trouverez la réponse dans cet article.

Une licence logicielle : qu'est-ce que c'est ?

Dans un premier temps, il faut rappeler qu'un logiciel est un ensemble de programmes informatiques constitués de séquences d'instructions et de jeu de données. La licence de logiciel stipule donc l'existence d'un contrat établi, afin qu'une machine puisse interpréter ces informations pour l'usage d'une tierce personne : ni le fabricant, ni le premier utilisateur. Ceci, en vue de poursuivre la réalisation des opérations pour lesquelles il a été normalement conçu, au profit du nouvel utilisateur.

En d'autres termes, cette licence donne le droit à ce dernier de continuer à bénéficier du fonctionnement normal des fichiers structurés intégrés au logiciel dès sa création, sans aucune restriction : le calculateur continue ainsi l'exécution en toute légitimité, parce qu'un nouvel " instructeur " en a acheté les droits d'usage.

Que suppose-t-elle ?

L'achat-vente de licence de logiciel implique l'élaboration des différentes conditions dans lesquelles ces programmes peuvent être employés, diffusés et même modifiés. Cela suppose donc que vous répondiez dans un premier temps sur la plateforme de vente aux questions qui suivent :

· Quelles licences logicielles Microsoft mon entreprise souhaite-t-elle vendre : en considérant le (s) produit (s), leur (s) version (s), le (s) type (s) d'édition, la ou les quantité (s) à mettre en vente ?

· De quels types de logiciels Microsoft mon entreprise souhaite-t-elle céder la licence ?

Il devient évident que la vente de licence de logiciel n'est pas juste un exercice à effectuer sur un coup de tête, ni en deux temps trois mouvements. Au contraire, il s'agit de tout un processus relativement bien peaufiné pour garantir dans les deux sens la sécurité et la sérénité pour les parties.

La deuxième étape consiste ainsi à mentionner sur la plateforme de vente, les noms des entreprises titulaires figurant sur le contrat de licence. Sans oublier évidemment de préciser le ou les pays où la ou les licence (s) ont été achetées dans le cadre de leur précédente utilisation.

Enfin, il faut donner la date à laquelle vous rendrez disponible la licence de logiciel à l'acheteur.

Comment trouver ou proposer à la vente des licences de logiciel non utilisées ?

Plusieurs utilités sont associées à l'usage de licence logicielle inutilisée. A condition de choisir en toute connaissance de cause un site approprié, c'est-à-dire une plateforme qui vous permet, en plus de la vente de :

· Acheter des licences logicielles non utilisées ;

· Estimer la valeur d'un tel outil en fonction de ses caractéristiques ;

· Dénicher des garanties lorsque vous décidez en revendre ;

· Etc.

Mais comment sont nés ces types de marché d'échanges ?

Les plateformes d'achat-vente comme Softcorner sont un marché très reconnu, pour acheter ou vendre une licence de logiciel inutilisée. Elles sont nées du constat selon lequel un logiciel ne demeure pas éternellement utile à son fabricant, ni à son premier utilisateur.

En effet, en fonction de l'évolution de la technologie dans chaque secteur, et plus encore dépendamment d'une activité précise, il peut arriver qu'un logiciel devienne obsolète. Dans ce cas, actualiser ses outils peut devenir impératif. Pour éviter de dépenser in extenso un nouveau budget dédié, il devient plus avantageux pour l'entreprise de revendre l'ancienne à un particulier ou une entreprise, qui n'a pas encore un besoin plus poussé en termes de fonctionnalité.

La revente de licence de logiciel inutilisée présente ainsi un avantage bipartite.

Les avantages de la revente de licence de logiciel inutilisée

Ces avantages pourraient être catégorisés selon qu'ils profitent à l'acheteur ou au vendeur de licences logicielles. Il s'agit de :

· La transparence, primordiale sur les marchés secondaires en général : le vendeur publie lui-même son offre, que l'acheteur voit directement puis, peut négocier sans intermédiaire pour les discussions. Un gain de temps considérable !

· La réalisation d'économies d'argent : une licence inutilisée revient moins cher pour l'acheteur qu'une licence neuve (jusqu'à 80 % de réduction comparé au neuf).

· L'existence de sites de revente de licence de logiciel, pour que le vendeur trouve aisément sa cible et que les transactions se fassent en toute légalité et sécurité ;

· Une pluralité d'offres à disposition de l'acheteur pour en élire la meilleure.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles