En ce moment En ce moment

Le contrôle comptable créateur de valeur

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Le contrôle comptable créateur de valeur

Au-delà de la réponse à des contraintes fiscales et réglementaires, la digitalisation du contrôle comptable modifie l'approche de ce type d'exercice et apporte aux entreprises de nombreux gains en temps, en optimisation, mais aussi en récupération de cash.

Je m'abonne
  • Imprimer

Entre les nécessités de transparence et le durcissement constant des règles relatives à l'administration fiscale, les entreprises se retrouvent aux prises avec des contraintes toujours plus nombreuses. La loi Sapin 2, entrée en vigueur en 2017, stipule que les sociétés de plus de 100 millions de chiffre d'affaires doivent mettre en place obligatoirement des procédures de contrôle comptable. " Or, elles éprouvent souvent des difficultés dans la mise en oeuvre sur ce plan. C'est là qu'une offre de digitalisation des contrôles représente une réponse intéressante dans l'accompagnement en faveur de la mise en place de bonnes pratiques ", explique Alban Clot, directeur général de Supervizor, fournisseur de logiciels d'audit et de contrôle comptable.


En réponse aux exigences, monter une équipé dédiée en interne est une démarche coûteuse, sans compter les incertitudes qui subsistent sur la qualité des documents produits. L'apport d'une solution de digitalisation du contrôle comptable en mode Plug and Play forme alors une véritable aubaine. Le premier atout est la mise à disposition immédiate de la solution. Aucun projet d'implémentation n'est nécessaire. " Nous avons récemment mis en place notre offre au sein d'une très grande entreprise française. En 3 jours, tout était terminé ", illustre Alban Clot. " La couverture fonctionnelle de la réponse apportée est par ailleurs très importante puisque nous procédons à 250 contrôles comptables différents. "

L'objectif de Supervizor est de modéliser toutes les pratiques comptables des sociétés avec lesquelles elle travaille. Le nombre de pratiques modélisées augmente ainsi avec son nombre de clients. Ce contenu mis à disposition est inédit. " A l'heure actuelle, nous avons modélisé 130 millions de pratiques comptables. La détection d'erreurs devient en conséquence toujours plus pertinente au fil du temps. Chacune de nos entreprises clients bénéficient de toutes les bonnes pratiques enregistrées en matière de contrôle ", poursuit Alban Clot.

Un besoin d'amélioration pour chaque société

Pour les plus petites structures, la transmission des informations comptables à l'administration fiscale sous format numérique (le fichier " FEC ") est obligatoire en cas de contrôle fiscal. Celle-ci le contrôle de manière détaillée avec des algorithmes avancés. Une entreprise de ce type qui n'évolue pas vers des solutions de digitalisation prend donc des risques. Alban Clot souligne, que " l'administration fiscale découvre parfois des irrégularités dont les entreprises concernées ignoraient l'existence. Dans un contexte où les flux au sein des organisations deviennent toujours plus nombreux et difficiles à contrôler, et où les subtilités réglementaires s'accroissent et sont en constante évolution, la maîtrise globale devient très délicate. "

Il ajoute que " les entreprises estiment souvent à tort que la certification des comptes par un commissaire aux comptes représente une assurance tous risques. C'est une erreur. 100 % des comptabilités que nous avons analysées comportaient des anomalies significatives, alors que les sociétés auxquelles elles appartiennent avaient un commissaire aux comptes. " Un résultat qui s'explique par le fait que le rôle de ce dernier n'est pas de s'attarder sur tous les points. Il procède à une analyse par les risques.

Au-delà des contraintes réglementaires, l'optimisation des contrôles par la digitalisation permet également de récupérer des fonds. En analysant 100 % des flux, les éventuels excédents payés à un fournisseur ou les oublis concernant des récupérations de TVA sont décelés. La détection de ces erreurs permet d'obtenir un ROI immédiat. " Dans les analyses que nous menons, nous trouvons quasi systématiquement du cash qui aurait été perdu sans ce travail ", confirme Alban Clot.


En savoir plus

Je m'abonne

Supervizor

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet