Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Flambée des prix de l'énergie : les entreprises peuvent-elles y faire face ?

Publié par le - mis à jour à
Flambée des prix de l'énergie :  les entreprises peuvent-elles y faire face ?

La sécurisation du budget de l'énergie est fondamentale pour les entreprises. Or, dans un contexte où le marché énergétique fait face à de fortes perturbations liées à la crise sanitaire, les entreprises doivent maintenant ajouter les conséquences de la guerre en Ukraine aux éléments déstabilisateurs du prix du pétrole, de l'électricité et du gaz.

Je m'abonne
  • Imprimer

Si les facteurs perturbateurs étaient déjà en place bien avant le début de la guerre, celle-ci a augmenté la volatilité du marché de l'énergie et contribué aux fluctuations de prix déjà très importantes. De ce fait, la guerre en elle-même n'est pas une cause directe de l'explosion des prix, mais elle exacerbe la volatilité d'un marché incapable de se stabiliser et augmente les incertitudes à moyen et long terme pour les entreprises devant sécuriser leur consommation énergétique.

Une forte dépendance européenne avec des conséquences directes sur le prix de l'énergie

Si le conflit a poussé les gouvernements à réfléchir à leurs stratégies énergétiques et à chercher des alternatives, l'augmentation des prix de l'année dernière avait déjà mis la lumière sur la dépendance européenne au gaz russe. En effet, le projet de pipeline Nord Stream 2, arrêté par les différends diplomatiques entre l'Allemagne, la Russie et l'Union européenne, a été un facteur déclencheur de la réflexion énergétique en France et en Europe.

Ainsi, consciente du fait qu'une transition énergétique ne peut s'opérer du jour au lendemain, l'Allemagne a d'ores et déjà annoncé des investissements dans le nucléaire pour diminuer sa dépendance à la Russie. Ceci représente un changement radical dans sa politique, puisque celle-ci prévoyait la sortie du nucléaire et la fermeture de centrales depuis quelques années. Ce projet de transition énergétique s'est avéré très cher et compliqué, et ses résultats restent mitigés. Avec ces annonces du retour au nucléaire, l'Allemagne semble désormais tourner la page...

Des entreprises qui subissent la crise de plein fouet

Tous ces facteurs font que les entreprises sont aujourd'hui confrontées à un marché énergétique extrêmement instable, aux fluctuations inouïes. Certains fournisseurs en ont même fait les frais. Le marché demeure très incertain dans un contexte à la hausse, et les écarts constatés dans les prix chaque jour sont totalement inédits.

Or, les entreprises sont obligées d'acheter aujourd'hui pour satisfaire leurs besoins de demain. Ainsi, la volatilité des prix peut produire un phénomène de panique chez les acheteurs, qui se ruent désespérément sur un marché aux prix démesurés, qui varient tous les jours, voire toutes les heures. Récemment, des fluctuations incompréhensibles ont été observés dans le prix de l'électricité : celui-ci a augmenté de +40 le Mégawatt/heure, puis chuté à -40 Mégawatts/heure le lendemain ; Un exemple parmi tant d'autres dans un secteur où l'incertitude est la seule constante...

Intégrer les achats d'énergie dans une stratégie globale

Pour faire face à cette situation, les entreprises doivent intégrer leurs démarches d'achat d'énergie dans un cadre plus large, suivant une stratégie prédéfinie. Les différents risques doivent être soigneusement cartographiés, et les actions à entreprendre doivent être clairement définies et rigoureusement suivies.

L'analyse des tendances, l'étude du marché et la projection des besoins futurs de l'entreprise doivent être intégrées à cette réflexion. Les entreprises peuvent diminuer leurs risques avec une stratégie globale d'achat d'énergie. Dans un environnement aussi imprévisible, s'y prendre autrement équivaut à faire un pari à l'aveugle, ce qui peut engendrer des conséquences désastreuses.

Évidemment, le futur reste incertain : la durée du conflit et ses implications sont très difficiles à évaluer. Néanmoins, les entreprises peuvent se faire accompagner par des experts en achat d'énergie, qui suivent les tendances de près et disposent d'outils analytiques de pointe, pour les aider à structurer leur stratégie, à mettre en place des actions de “stop-loss”, à déployer la stratégie prédéfinie et à assurer son suivi et son contrôle.

Dans ce contexte, les entreprises doivent être prêtes à acheter à long terme de l'énergie à tout moment pour pouvoir diminuer l'impact des fluctuations du marché. Il ne faut pas pour autant se précipiter et acheter trop rapidement et de manière désordonnée. Le seul moyen de mettre en place une stratégie d'achats efficiente et optimale réside bien dans la capacité à étudier et analyser toutes les données existantes pour parvenir à structurer une démarche cohérente, agile et performante.

Pour aller plus loin :

Yann Dolbeau, expert EPSA Innovation & Energy, EPSA.

Yann Dolbeau est ingénieur diplômé à l'ECE Paris et dispose de plus de 15 ans d'expérience dans le conseil en ingénierie et en gestion des coûts énergétiques des entreprises. En 2014, il rejoint le Pôle Energie d'EPSA avec la société de conseil Enoptea, dont l'activité est d'accompagner les entreprises dans la maitrise de leurs coûts, consommations et données en énergie. Yann Dolbeau prend en charge la conception et l'ingénierie des outils qui ont permis l'automatisation du processus métier : de la collecte des données, à l'optimisation des contrats, en passant par la préparation de rapport RSE et l'achat d'énergie en quelques clics et ce, quel que soit le fournisseur. En parallèle, il est un membre fondateur du Syndicat de Courtiers en énergie et depuis 2 ans il est également est un investisseur collaboratif de Time for the Planet.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page