En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Que retenir de ce nouveau programme ?

Le nouveau Conseil Européen de l'Innovation proposera de financer des projets sur un budget proposé de 10 milliards d'euros (à date) sous forme de subventions et de capitaux à risque. En combinant des fonds publics et privés et en augmentant l'effet de levier, le CEI ambitionne de soutenir les entreprises de haute technologie et de faire évoluer les petites entreprises de haute technologie vers le statut de " licornes " de classe mondiale, ou des start-up évaluées à plus d'un milliard de dollars.

Les institutions européennes ont confirmé leur volonté de consacrer 35% de la recherche de l'UE aux technologies propres. Bien que la règle fût déjà inscrite dans le programme de recherche Horizon 2020, la part globale augmentera considérablement avec le budget Horizon Europe plus élevé, ce qui permettra de prévoir une meilleure contribution aux enjeux climatiques et énergétiques.

Par ailleurs, la sortie du Royaume-Uni de l'UE et son nouveau statut de pays tiers va probablement permettre à certains pays, dont la France, d'augmenter la part de subventions perçues ... d'où la nécessité de se préparer à entrer dans le jeu !

Comment intégrer le programme dans sa stratégie de recherche et d'innovation ?

Faire financer ses projets jusqu'à 100% des coûts directs, être en capacité de pouvoir accélérer le développement de ses innovations, collaborer avec les meilleures organisations européennes, former ses collaborateurs dans un contexte multi-disciplinaire, multi-sectoriel et multi-culturel, est une opportunité à portée de main. Cependant il faut pouvoir se préparer de manière à éviter les écueils :

  • Le programme cadre est une compétition ! 1 à 2 projets sur 10 au mieux sont retenus. Une phase de préparation de 6 mois est recommandée pour pouvoir sélectionner ses partenaires, étudier l'écosystème scientifique, technologique et marché, et bien concevoir son projet (enjeux, risques, mise en oeuvre).

  • Les sujets sont visibles sur 2 années, et sont ensuite divisés en appels à projets. Cependant un sujet à l'ordre du jour sur une période donnée ne se représentera peut-être pas plus tard, il ne faut donc pas hésiter à se lancer !

  • Les appels à projets proposés sont régis par des dates limites, celles-ci conditionnant la future sélection. Pour éviter le rush des derniers jours, il faut anticiper sur l'ensemble des éléments composant la proposition de projet qui sera évaluée. Pour comprendre les attendus, tout élément fourni par la Commission a son importance, il est donc impératif de commencer par décortiquer le texte de l'appel à projet, les programmes de travail, les éléments politiques, socio-économiques, scientifiques etc.

  • Une phase rédactionnelle assez intense permettra ensuite de compiler de manière narrative et homogène les attendus du projet.

Comment gérer son projet quand il a été sélectionné ?

Votre projet a été sélectionné, après 5 mois d'attente. Bravo, vous faites partie des heureux élus ! Vous allez pouvoir coordonner (ou participer à) une grande aventure humaine, technique et scientifique, mais également administrative, financière et contractuelle. Recevoir de l'argent public vous assigne des devoirs et nécessite la mise en place d'un pilotage technique et financier précis et fiable.

Il est du devoir des participants de mettre en place les moyens humains et techniques pour mettre en oeuvre le projet qui a été défini. Et il est de la responsabilité du coordinateur du projet de s'assurer que ses partenaires jouent le jeu.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Avec 10,7% des financements perçus contre 16% de mise au pot commun, la France se positionne comme 3e contributeur derrière l'Allemagne et le Royaume Uni. Le gouvernement français est donc très attentif à cette tendance, et incite donc fortement les organisations françaises à candidater et à s'inscrire dans le prochain programme.

Ainsi démarreront très prochainement les premiers échanges au niveau du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour mobiliser les acteurs français. N'hésitez pas à participer à ces réunions d'information afin d'être aux premières loges lorsque le programme se lancera effectivement. Il est prévu un démarrage effectif courant 2021, mais le calendrier devrait être communiqué courant 2020.

Même si ce programme peut paraître complexe et compétitif, il est néanmoins très bien doté. L'obtention d'une subvention peut être un vrai accélérateur pour son organisation mais aussi pour sa carrière.

En savoir plus

Fabienne Brutin est en charge de la gestion du département Projets d'Innovation et R&D au sein d'Ayming, réunissant 30 consultants de haut niveau. Son environnement de travail quotidien : H2020, PIA, Ademe, BPI etc.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Fabienne Brutin, Projets d'Innovation et R&D, d'Ayming

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet