En ce moment En ce moment

Trophées DAF 2019 / Baptiste Janiaud (Séché Environnement) : "La recherche de liquidités, une priorité"

Publié par le | Mis à jour le
Trophées DAF 2019 / Baptiste Janiaud (Séché Environnement) : 'La recherche de liquidités, une priorité'
© SMILZZ

Arrivé en 2017 au poste de Daf au sein de Séché Environnement, Baptiste Janiaud s'attaque rapidement à la question des moyens financiers. Il obtient les liquidités nécessaires au développement international du groupe en s'orientant vers de la dette obligataire "green".

Je m'abonne
  • Imprimer

VOTEZ ICI !

Lorsque Baptiste Janiaud rejoint Séché Environnement en octobre 2017, le groupe souhaite accélérer son développement à l'étranger. " Séché Environnement est spécialisé dans le traitement et la valorisation des déchets, notamment dangereux et complexes. Se développer dans d'autres pays permet de proposer un savoir-faire que les acteurs locaux n'ont pas, notamment auprès de grands industriels internationaux qui ne font pas confiance aux sociétés locales ", explique-t-il.

Cette internationalisation a débuté dès 2010 mais s'est accélérée récemment : l'international représentait 5% du CA en 2017 et 11% en 2018. Le groupe est désormais présent en Espagne, au Pérou et au Chili grâce à une stratégie simple : l'acquisition de sociétés locales sur lesquelles s'appuyer pour transférer son savoir-faire. Si cette stratégie est payante, elle est également coûteuse. C'est là qu'intervient Baptiste Janiaud, qui a été recruté pour s'assurer de la cohérence entre la stratégie du groupe et ses moyens financiers.

Allonger la maturité de la dette

Dès son arrivée, il s'aperçoit que les moyens financiers ne sont pas à la hauteur : les liquidités sont trop faibles et la dette trop courte, avec un pic annoncé en 2020. " Si nous n'avions pas anticipé ce pic, il aurait fallu restructurer la dette en 2019. Il s'agissait de trouver des liquidités pour ne pas devoir rembourser alors qu'on souhaitait investir ", décrit Baptiste Janiaud. Première action mise en place : la définition d'un plan stratégique, sur lequel interviennent l'ensemble des directions du groupe. Armé de ce document, il rencontre des investisseurs afin de refinancer la dette et surtout d'allonger sa maturité.

Pour obtenir de la maturité, il se tourne vers la dette obligataire avec une dizaine d'investisseurs qui accordent une maturité moyenne de 7 ans pour 150M€. Une partie du refinancement est bancaire avec deux nouvelles lignes de liquidités d'un montant total de 200 millions d'euros qui permettent de financer la croissance. Ce double refinancement est assorti d'un covenant unique de levier financier de 3,95 pouvant aller jusqu'à 4,25 en cas d'acquisition. Pour obtenir de telles conditions, Baptiste Janiaud a mené des discussions intenses avec les investisseurs. " Nous avons immédiatement annoncé ce que nous voulions et, avec pédagogie et transparence, avons démontré que c'était cohérent avec notre plan de développement. Surtout, nous avons insisté sur le caractère transitoire de ces covenants et démontré notre capacité à revenir à un levier à moyen terme de 3 ", explique ce dernier.

Autre caractéristique de ce refinancement : en fonction des performances RSE du groupe, il sera assorti d'un bonus ou d'un malus. Pour cela sont pris en compte la politique d'efficience énergétique, la biodiversité et la notation de l'agence EthiFinance. " Ce financement " green " était important afin de nous positionner comme acteur du développement durable et de l'économie circulaire."

Cette étape a permis au groupe de conquérir l'Afrique du Sud : Séché Environnement est en passe de conclure une OPA sur Interwaste. " Cela nous apportera un socle pour proposer en Afrique australe et centrale notre expertise en matière de traitement des déchets dangereux", explique Baptiste Janiaud. Une opération que le groupe souhaite répliquer, notamment en Amérique Latine, où il n'est pas assez gros à son goût.

VOTEZ ICI !

Le défi de votre fonction dans les 5 ans à venir ? La digitalisation

Si vous n'étiez pas Daf, vous seriez ? En charge d'une Business Unit, la gestion de la performance et le management étant au coeur du dispositif

Repères

Raison sociale: Séché Environnement

Activité: traitement et valorisation des déchets

Forme juridique: Société Anonyme listée sur Euronext

P-dg: Joël Séché

Date de création: 1985

Siège: Changé (53)

Effectif 2018: 2500

CA 2017: 535M€

EBITDA 2017 : 98M€

Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet