En ce moment En ce moment

Trophées 2020 / Philippe Perrot (Groupe Barrière) "L'esprit d'ouverture enrichit chaque projet"

Publié par Camille George le | Mis à jour le
Trophées 2020 / Philippe Perrot (Groupe Barrière) 'L'esprit d'ouverture enrichit chaque projet'

La transformation digitale peut être une formidable opportunité pour les entreprises si elle est utilisée pour décloisonner les métiers. Un enjeu organisationnel et humain qu'a choisi de relever Philippe Perrot avec ses équipes.

Je m'abonne
  • Imprimer

VOTEZ ICI !

Donner de la transversalité et de l'autonomie aux métiers grâce à la digitalisation des processus. Tel est le vaste chantier auquel se consacrent Philippe Perrot, directeur général des métiers supports et directeur financier du groupe Barrière, et ses équipes depuis bientôt 2 ans. Si le groupe s'est engagé dans une transformation, organisationnelle autant que digitale, c'est dans l'optique d'accélérer son développement notamment à l'international et d'être encore plus proche des métiers et des clients.

Privilégiant la proximité opérationnelle des équipes finance, le groupe a misé sur une organisation semi-centralisée avec un centre de décision au siège parisien pour la partie corporate, reportings et animation des entités, et des centres opérationnels en régions. "Pour arriver à cette fonction de contrôleur financier de proximité il nous a d'abord fallu mettre en place un CSP, précise Philippe Perrot. Pour ensuite digitaliser l'ensemble." Un gros travail sur la transversalité de la donnée et l'automatisation des processus finance a été mené. "Nous avons bâti un socle qui nous a servi de pilier pour définir les étapes préalables à la digitalisation." Avant toute chose, il a fallu qualifier les données. "Nos efforts ont ensuite porté sur l'accessibilité. On peut avoir la même source de données au travers de 4 directions différentes. Nous devions être sûrs de toujours parler le même langage", souligne Philippe Perrot.

Un projet RPA ne peut pas être un gadget

Pour mener ce travail colossal d'identification des besoins et de mise en relation des données de chacun, le CEDAPS, Centre d'Expertise de la Donnée et de l'Automatisation des Processus Supports, a été créé, sous la direction de Alexandre Lordereau. L'objectif ? Utiliser la data comme élément intégré des processus décisionnels. "Cela suppose d'avoir une approche projet, de travailler en transversal, par processus métiers et en regard des besoins de chacun. De même, le test&learn nous a permis d'avancer pas à pas sur la robotisation. Conscients de la nécessité d'investir, nous voulions avancer de façon structurée en gardant à l'esprit que le RPA ne doit pas être un gadget," raconte le directeur financier.

Aujourd'hui, le groupe Barrière dispose de 8 processus robotisés (RPA) ; autrement dit 8 mains disponibles non-stop pendant 24h chacune. "Nous ne les faisons travailler que 15h pour le moment car nous nous laissons la liberté de réagir en cas de bug." Mais l'ambition est de monter à 18 RPA. "L'impact des 9 prochains sera vraiment structurant car les deux-tiers concernent la comptabilité fournisseur qui représente beaucoup d'heures hommes engagées. Le CEDAPS travaille à une base analytique et comptable capable d'imputer toutes les factures fournisseurs. Donc d'ici 18-24 mois ce process ne sera quasiment plus manuel."

Les financiers qui avaient des profils très comptables se sont désengagés de la production comptable au travers du CSP puis de la robotisation. Ils sont sortis du back pour aller vers le front et disposent maintenant d'un cockpit management transversal. "Nous sommes aujourd'hui dans un univers d'analyses transverses. Cette transversalité offre aux équipes un esprit d'ouverture qui challenge nos méthodes de travail et la façon dont nous construisons nos processus. Un projet commun sera certes plus long mais tellement plus impactant !"

- Quel est le principal défi pour votre fonction dans les 5 ans à venir ?

En plus du rôle de business partner, la direction financière doit désormais aussi devenir un acteur de la transformation et appréhender la notion d'expérience. Expérience collaborateur, client, et expérience de nouveaux modèles disruptifs.

- Si vous n'étiez pas Daf vous seriez ?

Je n'envisage aucune autre fonction. Je me lève tous les matins avec la même passion qu'à mes débuts.

Repères :

Raison sociale : Groupe Barrière

Activité : Casino Hôtellerie

Forme juridique : SAS

Président : Dominique Desseigne

Date de création : 1912

Siège : 35 boulevard des Capucines 75002 Paris

Effectifs : 6000

CA 2018 : 1.06 Md€

VOTEZ ICI !

Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet