En ce moment En ce moment

Trophées 2019 / Raphaël Allouch (Compagnie Biodiversité), un homme de valeurs

Publié par le | Mis à jour le
Trophées 2019 / Raphaël Allouch (Compagnie Biodiversité), un homme de valeurs
© SMILZZ

Raphaël Allouch était le banquier de Compagnie Biodiversité avant d'en devenir le DAF puis le directeur général délégué aux affaires financières, juridiques et sociales. Séduit par le projet d'entreprise ambitieux et engagé, le financier apprécie de concilier intérêts économiques et sociétaux.

Je m'abonne
  • Imprimer

VOTEZ ICI !

L'ouverture du capital à des investisseurs n'occupe pas une place de choix dans la stratégie de financement du groupe Léa Compagnie Biodiversité (Léa Nature, Ekibio, Vitamont...). " Nous avons à coeur de conserver notre indépendance financière ", souligne Raphaël Allouch, directeur général délégué aux affaires financières, juridiques et sociales. En revanche, quand les investisseurs sont les salariés, le tapis rouge est déroulé. Après le succès d'une première opération en 2012 et face à la forte demande des collaborateurs, un nouveau plan d'actionnariat salarié portant sur 4 % du capital, soit 7,8 M€, a été finalisé fin 2017. " Près des deux tiers des salariés éligibles ont saisi l'occasion : un taux de souscription largement supérieur aux moyennes généralement constatées ", se félicite l'ex-banquier de l'ETI. Ce succès repose sur une préparation minutieuse, une communication circonstanciée et une offre attractive. En effet, les salariés étaient invités à placer leur épargne, notamment salariale (participation, intéressement), sur un PEE relié à un placement sur un FCP Léa Compagnie Biodiversité, avec un abondement de l'entreprise qui minorait le cours du titre de 15 %.

En symbiose avec son employeur

S'investir au sein d'une entreprise qui cultive son capital humain, Raphaël Allouch ne pouvait pas rêver mieux : " Je suis profondément attaché à l'humain. Je suis certes âpre en négociation. Je suis assurément très regardant sur les dépenses. Mais, délier la bourse pour des projets porteurs de sens me comble. Une entreprise n'a pas qu'un rôle économique à jouer.Elle doit agir comme une sorte de courroie de transmission, les ressources générées permettant de s'engager au niveau sociétal. " Carton plein avec Léa Compagnie Biodiversité qui, pêle-mêle, reverse 1 % du CA de ses marques bio pour la planète, lance des campagnes presse engagées avec sa fondation et soutient des projets en lien avec l'enfance, la santé et la lutte contre la précarité avec son comité éthique, dont le financier est président.

" La sincérité de nos engagements et de nos valeurs est un atout pour instaurer des relations de confiance, notamment dans le cadre de notre stratégie de croissance externe, assure-t-il. 2018 a été une année de semence. 2019 sera l'année de la récolte. " En effet, après de longs mois consacrés aux rencontres, à l'analyse, aux pourparlers avec différentes cibles, plusieurs deals sont signés ou sont en passe de l'être. L'enjeu est crucial : atteindre une taille critique pour mieux résister aux mastodontes qui se mettent peu à peu à investir le créneau du bio.

À 65 ans, Raphaël Allouch n'est pas pressé de passer la main même si, progressivement, il se détache de l'opérationnel pour se consacrer à la stratégie financière du groupe : " Tant que travail rime avec plaisir, tant que ma contribution est utile, je continue ! "

VOTEZ ICI !

Le principal défi de votre fonction dans les 5 ans à venir ?

" Jusqu'à présent le bio était un marché de niche peu convoité par les géants du secteur. Mais, la donne est en train de changer. Le défi consiste donc à maintenir la croissance du groupe en conservant nos valeurs et notre indépendance financière. "

Si vous n'étiez pas DAF, vous seriez ?

" J'aurais probablement travaillé dans le social au sens large, plus particulièrement auprès des enfants en situation de handicap, ou alors dans le milieu sportif. "

Repères

Raison sociale : Léa Compagnie Biodiversité

Activité : production et commercialisation de produits bios

Forme juridique : SAS

Président : Charles Kloboukoff

Création : 1993

Siège : Périgny (Charente-Maritime)

Effectif 2018 : 1 480 personnes

CA 2018 : environ 400 M€

Carine Guicheteau

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet