Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 3 mai 2021)

Publié par Camille George le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 3 mai 2021)

Cette semaine Emmanuel Faber revient sur son éviction de chez Danone, Bruxelles muscle les contrôles d'octroi de subventions à destination des entreprises étrangères, l'économie française poursuit sa convalescence et l'emploi des cadre s'en ressent. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

Au deuxième trimestre, l'économie française poursuit sa convalescence

Est-ce la lassitude qui gagne ? Au bout de plus d'un an de crise, de mesures sanitaires et de télétravail généralisé, les entreprises semblent commencer à accuser le coup. La résilience souvent saluée de l'industrie achoppe sur les difficultés d'approvisionnement, voire sur des pénuries de main-d'oeuvre, tandis que dans les services, c'est le travail à distance qui semble impacter l'activité. Cette lassitude qui s'exprime ne remet toutefois pas en question les perspectives de reprise économique. Selon l'Insee, le PIB augmenterait de l'ordre d'un quart de point (+ 0,25 %) entre avril et juin 2021. L'institut de statistiques se montre prudent pour le second semestre. Le rebond, néanmoins, sera d'autant plus dynamique que les entreprises auront pu surmonter leurs difficultés actuelles, liées non seulement à l'organisation du travail mais aussi aux problèmes d'approvisionnement ou de main-d'oeuvre. >> Lire l'article complet sur le site le Monde

Emmanuel Faber : " Mon éviction de chez Danone relève du théâtre "

Pour la première fois depuis son éviction au mois de mars, l'ancien PDG de Danone parle. Il estime avoir été victime d'une campagne ad hominem, considère que le conseil d'administration du géant français de l'agroalimentaire doit être renouvelé d'urgence, dénonce un capitalisme de " l'entre-soi " et réaffirme ses convictions en faveur de " l'entreprise à mission ". "Au fond, deux visions se sont opposées : l'une en faveur de la poursuite et même de l'accélération de la transformation de Danone, de la mise en oeuvre du plan " Local first ", et l'autre privilégiant une forme de retour en arrière reposant sur les recettes d'un passé ancien. Ces divergences ont favorisé le jeu des activistes, dont la campagne a réciproquement servi le point de vue de certains membres du conseil." >> Lire l'article complet sur le site les Echos

Bruxelles va contrôler les entreprises étrangères qui bénéficient de subventions

La Commission européenne a proposé un règlement visant à contrôler les entreprises étrangères actives au sein de l'UE qui bénéficient d'aides publiques de la part de leur gouvernement. Lorsque le texte entrera en vigueur, les entreprises devront signaler à Bruxelles les fusions impliquant une entreprise ayant reçu des subventions d'un gouvernement non européen pour un montant d'au moins 50 millions d'euros et dans lesquelles le chiffre d'affaires de l'entreprise à acquérir dans l'UE est égal ou supérieur à 500 millions d'euros. La Commission européenne pourra également enquêter à sa propre initiative sur toute autre situation sur le marché ou sur des fusions et des appels d'offres publics de moindre valeur si elle soupçonne qu'ils impliquent des subventions étrangères. Si l'entreprise ne respecte pas les exigences de déclaration à Bruxelles, l'exécutif européen pourra infliger des amendes et examiner la transaction comme si elle avait été notifiée. >> lire l'article complet sur le site Euractiv

Pledg lance son premier fonds commun de titrisation

Decathlon, Leroy Merlin, le Puy du Fou, Jules, ManoMano, Le Slip Français... Fondée fin 2016, Pledg compte déjà à son palmarès cette liste prestigieuse de clients. Opérant initialement sur le segment des paiements partagés (possibilité de payer en ligne une transaction à plusieurs), cette fintech française a lancé en 2019 un nouveau service : le paiement différé, dit " Buy now, Pay later ". Rencontrant un succès croissant, cette offre est toutefois consommatrice de ressources pour Pledg. Pas encore rentable, la fintech s'est dès lors mise en quête l'an dernier de liquidités pour accélérer son développement. Elle vient de lever 80 millions d'euros dans le but d'accélérer son développement. L'essentiel de cette somme résulte de la mise en place d'un fonds commun de titrisation, une première dans le secteur. >> Lire l'article complet sur le site Option Finance

En 2021, l'emploi des cadres à la peine

En 2021, les entreprises ont prévu d'embaucher 247.000 cadres, un niveau inférieur de 12% à celui observé en 2019, selon l'association pour l'emploi des cadres (APEC). La situation des jeunes et des plus expérimentés est particulièrement alarmante. Trois grandes régions (Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France) représentent les deux tiers des embauches en France en 2021. L'onde de choc provoquée par la pandémie frappe les catégories situées principalement aux extrémités du spectre. Beaucoup de jeunes diplômés d'un bac +5 qui entrent sur le marché du travail depuis 2020 connaissent de grandes difficultés d'insertion. Les plus expérimentés devraient également payer un lourd tribut dans cette crise sanitaire et économique à rallonge. En 2020, le marché de l'emploi des cadres avec plus de 10 ans d'expérience (-21%) et 20 ans d'expérience (-27%) s'est contracté brutalement. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande