En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 15 juin 2020)

Publié par Camille George le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 15 juin 2020)
© talitha - Fotolia

Comment financer le plan de relance, quels arbitrages faire, comment gérer la trésorerie pour les mois à venir... Le sujet est vaste et la presse économique prolixe. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

L'image trompeuse d'un cash au plus haut dans les entreprises

L'épargne nette des sociétés françaises atteindra 75 milliards d'euros à la fin juin, contre 28 milliards en décembre dernier. Une fausse bonne nouvelle. Les sociétés ont regonflé leurs caisses de trois façons : un recours plus fort à l'emprunt, l'utilisation des mesures massives de soutien public, et enfin une grande prudence, qui les a conduites à " décaler leurs investissements, réduire leurs charges fixes, baisser ou supprimer leurs dividendes voire, dans certains cas, arrêter de payer leurs fournisseurs," selon Euler Hermes. Mais ces voies ne sont tenables à long terme. Dans l'incertitude, les entreprises voudront garder leur matelas de liquidité. Le vrai risque, à court et moyen terme, est une explosion des impayés. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

La Banque centrale européenne, seule clé de voûte de la zone euro

Depuis bientôt une décennie, la même histoire se répète à chaque fois. Pour maintenir l'unité de la zone euro, que les déséquilibres économiques entre les pays rendent fragile, la BCE est le seul acteur crédible. A chaque fois, M. Draghi le disait et répétait : la banque centrale ne pouvait pas tout faire. Ses appels ont toujours été vains. La pandémie semble être en train de changer la donne. Les dix-neuf pays de la zone euro ont tous lancé des plans de relance importants, s'élevant à 3,5 % du PIB, sans compter les prêts garantis par l'Etat. L'Allemagne, en particulier, a complètement laissé de côté son dogme de l'équilibre budgétaire. >> lire l'article complet sur le site Le Monde

La commissaire portugaise défend le plan de relance européen

À son plan de relance, la Commission a ajouté un nouvel outil, " REACT-EU ", qui vise à atténuer les conséquences de la crise en acheminant des fonds au travers de politiques régionales. Le budget du programme REACT-EU s'élève à 55 milliards d'euros, mais l'exécutif européen n'a pas encore annoncé comment cette somme serait répartie entre les États membres. La Commission examinera l'évolution du PIB, du taux de chômage et de la prospérité relative de chaque État membre avant et après la crise. La présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen, s'est engagée à redémarrer l'économie européenne sans pour autant en oublier les objectifs d'avant-crise - à savoir, le passage au numérique, la transition écologique et la résilience économique. >> Lire l'article complet sur le site Euractiv

Relance : le plan de bataille des directeurs financiers

Amélioration des prévisions de trésorerie, chantiers BFR, élargissement du cash pooling, mais aussi plans d'économie... Les grands argentiers ont du pain sur la planche pour les mois à venir. L'heure est à la relance, mais aussi à la réorganisation. Ainsi, les principaux projets menés par les directions financières ces prochaines semaines porteront sur la mise en place ou le renforcement des processus de prévision de trésorerie (51 %), mais aussi sur l'optimisation et le financement du besoin en fonds de roulement (50 %). Dans ce domaine, Redbridge recommande des actions " cash sprint ". Viennent ensuite des projets de centralisation de trésorerie (28 %), ou de dématérialisation, en particulier de la gestion de trésorerie ou des paiements (22 %). >> lire l'article complet sur le site Les Echos

Comment inspirer confiance aux investisseurs ?

Pourquoi les investisseurs se focalisent-ils tant sur l'équipe ? Parce que les prévisions financières (dans lesquelles on lit la perspective d'enrichissement) dépendent de la stratégie commerciale qui elle-même dépend de comment elle sera mise à exécution et que ce sont les membres de l'équipe dirigeante (souvent les fondateurs et fondatrices) qui la mettent en musique. Par conséquent, l'équipe fondatrice est la pierre angulaire dans la décision d'investir. C'est elle qui rend crédible la promesse faite à l'investisseur. Une équipe est bonne aux yeux des investisseurs quand ils sont convaincus qu'elle a la capacité de pivoter vite et bien. >> Lire l'article complet sur le site Maddyness

"Nous pouvons être un facilitateur très puissant de la finance durable et responsable" Stéphane Boujnah, DG d'Euronext

Le groupe Euronext, derrière les Bourses de Paris, d'Amsterdam, de Bruxelles, de Lisbonne, de Dublin et d'Oslo, a vu ses volumes de transactions bondir pendant la crise et a observé un regain d'intérêt des particuliers pour l'appareil productif. Aujourd'hui, l'opérateur boursier pense pouvoir participer à une relance verte de l'économie et renforce sa stratégie en matière environnementale, sociale et de gouvernance. Il lance un nouvel indice regroupant les 80 plus fortes valeurs de la zone euro ayant les meilleures performances extrafinancières. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune


Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet