En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 10 juin 2019)

Publié par le | Mis à jour le
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 10 juin 2019)
© PHOTOMORPHIC PTE. LTD.

Cette semaine, les capital-risqueurs corporate montent en puissance et les scale-up BtoB ont la cote en Bourse !

Je m'abonne
  • Imprimer

Pour entrer en Bourse, mieux vaut être une scale-up B2B (ou avoir beaucoup levé)

Lever de l'argent ou ne pas lever, le débat ne cesse de diviser les entrepreneurs. Mais lorsqu'il s'agit de lorgner sur la Bourse, la réponse est claire : non seulement il faut avoir levé mais il faut avoir levé beaucoup. L'étude Tech Pulse 40, réalisée par KPMG, a ainsi scruté quelque 400 entreprises technologiques françaises pour en extraire les 40 plus prometteuses dans l'optique d'une entrée en Bourse. Conclusion, les scale-up BtoB ont le vent en poupe. Sur les 40 entreprises sélectionnées, seules 11 s'adressent en priorité au consommateur final. Deux cumulent même les bons points, en étant à la fois destinée aux professionnels et ayant réalisé des méga-levées : Sigfox et Doctolib - cette dernière présentant la particularité d'être B2B2C. >> Lire l'article complet sur le site Maddyness

Les corporate français se font investisseurs avertis

Le nombre d'investissements menés par des fonds de capital-risque " corporate " a été multiplié par cinq depuis 2013. Les volumes mondiaux ont doublé en 2018 pour atteindre 53 milliards de dollars. Selon le troisième Baromètre Orange Digital Ventures et Deloitte, de plus en plus de groupes se lancent dans l'aventure. On peut notamment citer Alliance Venture, le fonds de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi , lancé au CES de Las Vegas de janvier 2018 par Carlos Ghosn lui-même, qui prévoyait alors d'investir jusqu'à un milliard de dollars sur cinq ans. Mais aussi, celui mis en place par BNP Paribas en février 2018 pour " soutenir les start-up qui transforment les services financiers et l'assurance ", ou encore Bold (Business Opportunities for L'Oréal Development), celui de L'Oréal. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Une taxe Tobin allégée pourrait entrer en vigueur en 2021

Les ministres européens des Finances s'apprêtent à discuter d'une proposition de taxe sur les transactions financières passablement allégée. En l'état actuel, le texte appelle à imposer un taux d'imposition qui " ne sera pas inférieur à 0,2% ", sans dépasser 0,3%. Ce dernier pourcentage figure cependant entre parenthèses et sera donc rediscuté. La taxe concernerait les actions émises par des sociétés dont la capitalisation boursière dépasse le milliard d'euros et dont le siège social est établi dans au moins un État membre participant. Selon des sources proches des discussions, l'existence du projet de directive ne signifie pas qu'un accord est à portée de main. La proposition franco-allemande a été accueillie avec un soutien mitigé lorsqu'elle a été discutée plus tôt cette année. >> Lire l'article complet sur le site Euractiv

Contrats courts : Philippe cible le bonus-malus mais taxe les CDD d'usage

La réforme de l'assurance-chômage sera présentée mardi prochain. Au menu, l'instauration d'un mécanisme de bonus-malus sur les cotisations chômage employeur pour lutter contre les contrats courts, dans les " cinq à dix " secteurs qui y ont le plus recours, a annoncé ce mercredi, Edouard Philippe. En clair : hôtellerie-restauration, événementiel, aides à la personne et quelques autres. Dans les autres secteurs, une mesure " transversale " concernera le CDD d'usage (CDDU) et prendra la forme d'une taxation forfaitaire et universelle quelle que soit la branche pour " décourager " le recours aux à ce type de contrat. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Data analytics : pourquoi Salesforce dépense 15,7 milliards de dollars pour s'offrir Tableau

Le géant américain des logiciels pour la relation client des entreprises réalise la plus grande acquisition de son histoire en rachetant, pour 15,7 milliards de dollars, la plateforme de visualisation des données Tableau Software. L'objectif : étendre son écosystème de services de data analytics pour damer le pion aux indéboulonnables Microsoft, SAP, Oracle ou encore IBM. Selon les détails de l'accord, Salesforce va acquérir Tableau en échangeant chacune des actions Tableau par 1,103 action Salesforce. L'opération, approuvée par les conseils d'administration des deux entreprises, devrait se conclure d'ici à la fin octobre. Le titre s'envolait de 34,61% à Wall Street après l'annonce. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

IFRS 16 : l'AMF alerte sur la présentation des comptes

L'AMF attire l'attention du marché sur les impacts de la norme IFRS 16, notamment sur les indicateurs et ratios financiers présentés par les sociétés cotées. IFRS 16 entraîne des changements dans le traitement comptable des contrats de location, principalement chez les preneurs. Les émetteurs qui disposent de nombreux contrats de location ou de contrats significatifs sont particulièrement concernés. Ces changements devraient avoir des conséquences sur les indicateurs et ratios financiers usuellement communiqués. L'AMF précise que les impacts d'IFRS 16 sur les indicateurs des entreprises doivent être présentés dans les communiqués de presse. De même, si de nouveaux ratios sont constitués, ce changement devra être explicité. >>Lire l'article complet (abonnés) sur le site Le Monde du chiffre



Je m'abonne

La rédaction

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Fonction finance

Par Eve Mennesson

Secrétaire général, business partner, cost killer, compliant agile ou stratégique : en association avec une chercheuse, Marie Redon, Ayming [...]