En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 14 janvier 2019)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 14 janvier 2019)
© Romolo Tavani

Cette semaine dans la presse on fait un point sur le crédit bancaire, on jette un oeil à l'international en surveillant les défaillances d'entreprises, les derniers rebondissements du Brexit et les avancées des Américains en matière d'IA. Enfin en cette période de clôture on veille aux IFRS...

  • Imprimer

Pourquoi le crédit bancaire séduit les entreprises

Voilà de quoi faire monter d'un cran l' inquiétude des autorités face au risque d'endettement : comme au déclenchement de la crise financière de 2008 et pour la première fois en sept ans, les entreprises se financent moins cher auprès de leur banque (taux à 1,44 % en moyenne en novembre 2018) qu'auprès des marchés (1,47 % en moyenne à la même période), selon les dernières statistiques de la Banque de France. Ce niveau plancher va de paire avec une forte hausse des encours bancaires. Un certain nombre de signaux se veut néanmoins rassurant sur les risques de surchauffe. Cet effet de ciseau est moins dû à une nouvelle baisse agressive du coût du crédit bancaire -déjà historiquement bas-, qu'à une remontée de celui auquel les entreprises se financent sur les marchés. >> Lire l'article complet su le site Les Echos

Défaillances d'entreprises : hausse attendue à l'international

Les indicateurs sont au rouge. Le nombre de défaillances d'entreprises devrait s'accroître en 2019, selon la dernière étude " The View ", réalisée par l'assureur-crédit Euler Hermès qui couvre 43 pays soit 83% du PIB mondial. En France, en Italie et en Espagne, les défaillances devraient ainsi augmenter de 2 %, la hausse devant atteindre 9 % au Royaume-Uni. En cause? Un mauvais environnement macroéconomique et une croissance mondiale trop lente, attendue à seulement 3% en 2019. De quoi fragiliser les entreprises qui se retrouvent coincées entre des coûts fixes élevés, des stocks difficiles à écouler et des problèmes de besoin en fonds de roulement dans un contexte de conditions de financement resserrées. Par ailleurs, il est bien évident que les pays qui ont enregistré ces dernières années une forte dynamique de créations d'entreprises enregistreront également un surplus de défaillances. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

L'armée américaine développe une IA pour " prédire les évènements mondiaux "

Une intelligence artificielle susceptible de comprendre le monde ? C'est ce que tente de développer l'agence de recherche de l'armée américaine (DARPA), afin de rendre plus intelligibles les quantités massives de données produites tous les jours à travers son nouveau programme, KAIROS (Knowledge-directed Artificial Intelligence Reasoning Over Schemas). L'IA apprenante de la DARPA devrait détecter des connexions entre différents événements au premier abord éloignés pour rendre apparents des schémas (ou patterns), qui pourront plus tard être identifiés dans d'autres contextes. Un fonctionnement qui s'inspire de notre manière d'appréhender la réalité en l'organisant autour d'unités narratives très simples. Selon l'agence américaine, à terme,l'IA devrait être en mesure d'analyser les données issues des médias et des réseaux sociaux, afin de repérer des tendances politiques et d'anticiper d'éventuelles catastrophes, crises financières ou attaques terroristes. >> Lire l'article complet sur le site Usbek & Rica

RH-Management : Formation et mobilité, les salariés insatisfaits

Skillup, expert de la formation professionnelle, et CleverConnect, éditeur de la solution d'entretien vidéo Visiotalent, ont mené conjointement une étude pour mesurer les attentes des salariés en termes de formation professionnelle et de mobilité interne. Si les salariés identifient la formation comme un levier clé de l'évolution professionnelle, la pertinence des formations proposées par l'employeur n'est pas au rendez-vous avec 54% d'insatisfaits. De son côté, la mobilité interne est également largement (84%) reconnue comme un moyen de progresser professionnellement, mais 67% regrettent le manque de clarté du processus de mobilité interne de leur entreprise. Une défaillance qui coûte chère en terme de rétention des talents si l'on considère que 68% des répondants affirment avoir déjà quitté une entreprise par manque d'évolution. >> Lire l'article complet sur le site Exclusive RH

Donald Tusk propose aux Britanniques de rester dans l'UE

Le président du Conseil européen a laissé entendre que le Royaume-Uni devrait revoir sa décision de quitter l'UE, après un rejet très net de l'accord de retrait au parlement britannique. La position du parti travailliste est de tenter de forcer un deuxième référendum, une option également soutenue par le Parti national écossais. Sans référendum, il reste deux options : rester dans l'UE, ce qui semble impensable, ou avoir un Brexit sans accord. Dans ce dernier scénario, les relations entre le Royaume-Uni et le continent changeraient radicalement du jour au lendemain, le 29 mars, pour se calquer sur les règles minimums de l'OMC. >> Lire l'article complet sur le site Euractiv

IFRS : attention à l'impact sur les comptes de 2018

A l'heure de la clôture des comptes annuels, trois nouvelles normes IFRS mobilisent l'attention des émetteurs car elles risquent d'impacter significativement leurs comptes. Trois nouvelles normes IFRS mobilisent l'attention à l'heure de la clôture des comptes. La première et la plus importante est IFRS 15 sur la reconnaissance du chiffre d'affaires. Applicable depuis le 1er janvier 2018, elle a pour objectif d'affiner la présentation de l'information sur le chiffre d'affaires. Elle va certes améliorer l'information financière, mais elle risque aussi d'avoir une incidence importante sur les comptes. Sont plus particulièrement concernés les secteurs des télécoms, de l'aéronautique et des logiciels. >> Lire l'article complet sur le site Option Finance



La rédaction vous recommande

Sur le même sujet