En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 2 décembre 2019)

Publié par Camille George le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 2 décembre 2019)

Cette semaine dans la presse économique et financière les créances irrécouvrables augmentent, la Banque de France réagit face à la Libra et les CAC et experts comptables se mobilisent eux aussi contre la réforme des retraites. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

Forte augmentation des créances irrécouvrables

C'est un quasi-doublement. En un an, la part des créances " définitivement irrécouvrables " est passée en France de 1,1 % à 1,9 %, selon le dernier baromètre des pratiques de paiement réalisé par Atradius auprès de 2.770 entreprises européennes, dont 209 françaises. Le phénomène a surtout touché les PME. Pour se protéger, près de 30 % des entreprises françaises - 22 % au niveau européen - ont demandé à des clients B2B de payer leurs factures comptant ou " à des conditions plus contraignantes que les années précédentes ". " Ceci confirme la prise de conscience accrue par les fournisseurs français du risque de défaut de paiement lié à la vente à crédit ", précise Atradius. Par ailleurs, un tiers des entreprises a eu recours à des financements auprès des banques et des factors. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Les experts-comptables rejoignent le collectif SOS Retraites

Le syndicat IFEC de la profession comptable intègre le collectif SOS Retraites. Il fait ainsi front commun contre la réforme Delevoye avec les avocats et seize autres professions de la santé et des transports. Les experts-comptables et commissaires aux comptes, de même que les autres professions mobilisées dans le collectif, défendent l'existence des régimes autonomes de retraite. Ils s'inquiètent en outre de l'augmentation substantielle des cotisations retraite générée par la fusion dans le régime universel. >> Lire l'article complet sur le site Le Monde du chiffre

Face à Libra, la Banque de France va tester une monnaie digitale de banque centrale

Le gouverneur de la Banque de France a annoncé le lancement d'expérimentations et d'un appel à projets concernant la création d'une monnaie digitale de banque centrale au premier trimestre 2020. L'objectif est de tester d'abord une monnaie numérique interbancaire qui puisse servir de laboratoire en vue d'un éventuel futur "euro digital". Un enjeu de souveraineté pour l'Europe. La Banque de France sera la première banque centrale au sein la zone euro à s'engager dans une telle démarche. Cette dernière n'a pas précisé quelle technologie était envisagée et s'il pouvait s'agir d'un "stablecoin", une monnaie virtuelle dont le cours est totalement indexé à la valeur d'une monnaie ayant cours légal, en l'occurrence l'euro. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Google entre au capital de Dataiku, la startup rejoint le clan des licornes

CapitalG, le fonds growth d'Alphabet (Google), vient de rejoindre le capital de la startup française Dataiku. Avec une valorisation atteignant désormais les 1,4 milliard de dollars, la jeune pousse rejoint le clan très fermé des licornes françaises. L'opération s'est soldée grâce à la vente d'une partie des parts du fonds Serena. Le fonds français, entré au capital en 2014, dès la première levée de fonds, a participé à tous les tours de table excepté le dernier : " C'était le bon moment pour déclencher le process. On a choisi avec Dataiku un investisseur long terme, qui connaissait déjà l'entreprise, et qui pourrait l'accompagner dans son objectif principal : atteindre l'IPO dans quelques années ", précise Xavier Lorphelin, co-fondateur de Serena. Pour autant, Serena conserve une importante partie de ses parts. >> Lire l'article complet sur le site Maddyness

Esprit critique rime avec réussite

D'après l'auteure de l'étude, Heather Butler, les compétences en analyse critique sont bien plus annonciatrices de choix de vie positifs que l'intelligence brute. L'étude montre une corrélation entre l'esprit critique et le fait d'éviter un large éventail de situations négatives. Cette étude participe à montrer qu'" être intelligent " n'est pas la même chose que " bien réfléchir ". Réussir dans la vie ou dans son travail nécessite plus que de l'intelligence brute. L'esprit critique nous permet d'avoir une vision large et exhaustive des possibilités offertes par une situation donnée, ainsi qu'une appréciation réaliste de nos forces et de nos faiblesses. >> Lire l'article complet sur le site Harvard Business Review France

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet