En ce moment En ce moment

Trésorerie d'entreprise : "Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux"

Publié par Camille George le | Mis à jour le
Trésorerie d'entreprise : 'Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux'

Réussir à passer d'un modèle fermé à un modèle ouvert est le grand défi des entreprises aujourd'hui. Les directions financières, particulièrement au niveau de la gestion de la trésorerie, sont directement concernées pour ce bouleversement.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le développement de plus en plus de services en open source, la puissance des plateformes qui intègrent désormais nombre d'API et de micro services, l'adaptation des jeunes générations aux nouveaux fonctionnement collaboratifs... Tout ceci est symptomatique d'un changement de paradigme économique. Les modèles s'ouvrent, les fonctionnements se décloisonnent. Les entreprises et leur services financiers doivent s'y adapter. Le dernier Kyriba Live, grand messe de l'éditeur qui réunit chaque année l'ensemble de son écosystème, a fait ressortir ce défi de taille qui se présente aux entreprises : la refonte de leur modèle de fonctionnement historique vers un modèle d'entreprise ouverte au sein d'un écosystème connecté.

D'un fonctionnement en vase clos on passe plus ou moins doucement à la transversalisation de l'information pour faciliter son partage. Nous sommes à l'apogée des réseaux au sens premier du terme. "Cela ne veut pas dire qu'il n'y a plus de hiérarchie au sein des entreprises et des différents services, mais celle-ci fonctionne sur des modèles moins verticaux et surtout plus poreux d'un service à l'autre, d'une filiale à une autre, etc." soulignait Gilles Babinet, entrepreneur et digital champion pour la France auprès de l'UE, qui intervenait lors de l'événement.

Aujourd'hui comparé à hier, nous sommes capables de développer en même temps qu'on exploite grâce au test & learn. On assiste ainsi à la plateformisation des fonctionnements et des organisations au sein des entreprises. Ce qui, selon l'entrepreneur, implique au niveau même de la gouvernance des entreprises, de prendre conscience que la transformation digitale signifie avant tout une transformation du modèle d'affaires. "Les entreprises ont besoin de deux roadmap : une technologique et une humaine", insiste-t-il.

La Daf aux premières loges

Centrale pour l'entreprise, la direction financière (et par extension son directeur financier) se trouve au coeur autant qu'à la tête de cette nouvelle organisation en réseau. Et c'est en s'ouvrant et en créant des connexions avec les différentes parties prenantes internes et externes, qu'il s'agisse des banques, des systèmes d'information ou encore des plateformes de trading, que la direction financière sera capable de faire non plus du simple cash management mais bien du liquidity management. "La gestion des liquidités sous-entend de bien faire circuler les flux de manière à pouvoir faire face à toutes les exigences de passif à venir pour soutenir les projets de développement de l'entreprise. Cela impose d'avoir des données fiables et une profondeur historique importante," souligne Clotilde Guizani, managing director chez Accenture.

Cela implique également pour les acteurs de l'industrie financière d'accepter de jouer la carte de l'interopérabilité. Joelle Durieux, directrice générale du pôle de compétitivité mondial Finance et Innovation prédit un changement radical du monde de la finance : "On constate une profonde mutation des acteurs. Dans 10 ans le monde la finance n'existera plus tel quel, il sera beaucoup plus granulaire."

L'enjeu pour les Directions financières des entreprises sera d'arriver à agréger une chaîne de valeur désagrégée. Dans ce mouvement de réorganisation global de l'entreprise le Daf aura tout intérêt à en profiter pour repositionner la trésorerie au centre du jeu.

Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet