En ce moment En ce moment

Les avantages des TMS au secours d'une trésorerie à toute épreuve

Publié par le - mis à jour à
Les avantages des TMS au secours d'une trésorerie à toute épreuve
© nd3000 - stock.adobe.com

Cette période de crise éprouve la résilience et l'adaptabilité des entreprises en matière de trésorerie, celles-ci doivent réinventer leurs méthodes pour s'en sortir au mieux. Les TMS (Treasury Management Systems ) sont-ils la solution pour améliorer leur gestion de la trésorerie ?

Je m'abonne
  • Imprimer

La finance d'entreprise se complexifie, nécessitant de traiter un volume et une complexité croissante d'informations. Aussi, de plus en plus de fonctions sont automatisées avec les TMS, comme la gestion de la trésorerie, un des éléments clés de la gestion d'une entreprise. Bien la gérer permet de maintenir une bonne santé financière et de faire face à des difficultés telles qu'actuellement.

Qu'est-ce qu'un Treasury Management System ?

C'est un logiciel qui automatise la gestion des opérations financières d'une entreprise. Les TMS couvrent généralement les activités de gestion de la trésorerie en temps réel : avec le contrôle des flux financiers et de trésorerie, de prévision des liquidités, de gestion de la dette, de trade finance et de réconciliation des paiements. Les TMS peuvent aussi intégrer des fonctionnalités plus avancées telles que le In-House Banking(1) .Sans TMS, nombre d'activités sont réalisées manuellement, des opérations longues, critiques et complexes avec des procédés manquant de fiabilité et de performance. Les TMS permettent un réel gain de temps aux fonctions impliquées dans le processus de trésorerie, d'éviter des erreurs comme des entrées double et d'améliorer la conformité en détectant anomalies ou fraudes. L'implémentation de TMS peut aussi accompagner efficacement la centralisation des activités de trésorerie.

Tendance marché et principaux éditeurs

Le Saas s'est imposé comme l'offre principale pour les TMS, souvent moins coûteux pour les entreprises sur le long terme, il permet d'ajouter de nouvelles fonctionnalités plus facilement. Cela permet aussi aux éditeurs de TMS de proposer aux ETI des offres abordables ; les TMS étant à l'origine plutôt tournés vers les grandes entreprises.

Quels sont les principaux éditeurs de cet écosystème ?

Il y a les spécialisés tels que Kyriba, Diapason, Reval ou Bellin et les généralistes spécialisés en ERP comme SAP, Sage, Finastra ou FIS. Les éditeurs d'ERP ont l'avantage d'intégrer leurs TMS dans des solutions plus larges, permettant d'interfacer plus facilement la trésorerie avec d'autres fonctions de gestion de l'entreprise, alors que les éditeurs de solutions spécialisés dans la trésorerie proposent plutôt des systèmes avec une meilleure couverture des besoins métiers.

Quelles sont les innovations actuelles et à venir ?

Il y a :

- L'Intelligence Artificielle : pour améliorer l'identification des fraudes et des erreurs et de prévoir les flux de trésorerie.

- Les API (Application Program Interface) : un processus de communication entre applications pour un accès plus efficace à l'information. Il est par exemple possible d'échanger avec le réseau SWIFT via une API pour obtenir presque en temps réel la balance des échanges bancaires d'une entreprise.

- Le Cloud : pour une amélioration continue et des mises à jour régulières des TMS qui souffrent souvent d'un manque de renouvellement (en moyenne tous les 7 ans).

- La BI (Business Intelligence) pour assurer un reporting dynamique et personnalisable ce qui pallierait les limites actuelles de personnalisation des TMS et faciliterait l'utilisation de leurs Reporting.

Les TMS bénéficieront des récentes innovations pour proposer de meilleurs services et être applicables au plus grand nombre. Investir dans ces systèmes est utile et efficace pour l'exploitation courante, mais plus encore pour faire face à des situations inattendues et des crises comme celle que nous traversons.

Pour en savoir plus

Antoine de BARRUEL, Consultant mc2i accompagne les entreprises du secteur financier dans leurs projets et intervient actuellement sur le programme de transformation du risque opérationnel d'un des principaux groupes bancaires français.

(1) : In House Banking c'est le fait de fournir des services bancaires à l'intérieur d'un groupe

Je m'abonne

Antoine de BARRUEL, Consultant mc2i

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet