Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

[ITV] Philippe Audouin, président de la DFCG : "En 15 ans, la fonction Daf a fait le grand écart!"

Publié par Florence Leandri le - mis à jour à
[ITV] Philippe Audouin, président de la DFCG : 'En 15 ans, la fonction Daf a fait le grand écart!'

Après avoir fondé sa société, Philippe Audouin embrasse la fonction finance d'entreprise en Allemagne, puis en France. Directeur financier de la société d'investissement Eurazeo, et président de l'Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG), il répond à daf-mag.

Je m'abonne
  • Imprimer

Nommé président en janvier 2015 de la DFCG, quels sont les objectifs que vous assignez à votre mandat de deux ans?

La DFCG a 51 ans d'existence! Je pars du principe que les présidents passent, et que l'association reste. La responsabilité d'un président, c'est d'apporter sa vision et ses compétences et de transmettre une association encore plus forte à son successeur. . Le domaine des services publics est une de nos priorités car leur impératif d'une gestion financière plus serrée les rapproche évidemment des directions financières d'entreprises. A ce titre la DFCG doit les accompagner.

A noter: la prochaine publication d'un Livre blanc édité par la DFCG sur les services publics, préfacée par le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud.
Et aussi le jeudi 18 juin 2015 la 11e édition des Assises des Services Publics

Le fait d'avoir été le Directeur des Finances et des Ressources de la division multimédia de France Télécom, ante et post privatisation , me sensibilise à cette nécessaire évolution de la fonction finance au sein des services publics vers plus de proactivité, plus de contribution à la performance.

Deuxième axe de développement: les contrôleurs de gestion, pas tant sur l'exercice même de leur fonction quoique leurs contraintes soient bien plus fortes qu'auparavant. C'est plutôt sur le fait que cette fonction est très souvent l'antichambre de la direction financière que je souhaite mieux les accompagner, notamment via des formations dédiées.

Philippe Audouin, président de la DFCG

(voir son profil LinkedIn)

Lire la suite de l'interview en page 2


Ainsi l'association des directeurs financiers et de contrôle de gestion s'ouvrirait plus largement aux directeurs financiers en exercice et aux futurs Daf?

C'est cela. Et dans cette logique, j'ajoute à mon mandat un troisième axe de développement: les jeunes. Certes nous proposons déjà la DFCG avenir pour les moins de 35 ans, ceux qui ne sont pas encore Daf mais qui en ont le potentiel. Reste les plus jeunes. Nous ouvrons donc une structure à destination des étudiants dans une filière dédiée aux métiers du chiffre, deux conditions, cumulatives et exhaustives. En rejoignant la DFCG, ils auront accès à des contenus, à des événements et à un réseau! Ce dernier point est sans doute ce dont ils ont le plus besoin. Le taux de chômage des moins de 25 ans concerne aussi les étudiants en gestion financière, notre association doit créer du lien et leur permettre de mieux se projeter.

Enfin les femmes ne représentent que 27% de nos 3200 adhérents. J'aimerais que nous atteignions les 35% à la fin de mandat. Nous devons recruter, en nous appuyant sur DFCG au féminin avec Marie-Hélène Marot sa présidente.

La DFCG a créé la Fondation DFCG afin notamment de faciliter l'accès aux métiers de la finance en entreprises à des étudiants dont les moyens financiers sont limités, mais dont le cursus scolaire est prometteur. Cette solidarité prend la forme de bourses d'étude. Même s'il est possible de déposer librement un dossier, la plupart des étudiants aidés sont identifiés par les chefs d'établissements dans l'une des 14 régions où la DFCG est implantée.

Lire la suite en page 3...

Quel regard portez-vous sur l'évolution de la direction administrative et financière sur les 15 dernières années?

Assurément le Daf a fait le grand écart! Tout est parti selon moi de la complexité toujours plus forte de l'environnement technique. Le Daf ne peut plus être l'homme-orchestre de la fonction finance et administrative. Il doit s'appuyer sur une équipe d'experts plus pointus, plus compétents techniquement que lui. Un de mes mentors répétait souvent que l' "on n'est jamais meilleur que la somme des compétences de son équipe". C'est ce que le Daf a dû apprendre sur ces 15 dernières années. Mais cela a ajouté à sa fiche de poste une exigence de management et plus largement toute une palette de soft skills. Ce qui a conduit ce poste à prendre de la hauteur. Le Daf a aussi un rôle à jouer dans la mise en oeuvre voire la définition de la stratégie de l'entreprise. Enfin, il est désormais sur le devant de la scène vis à vis de bien des parties prenantes de l'entreprise: à lui de communiquer et d'expliquer des sujets plus compliqués.

Comment définiriez-vous le périmètre la fonction finance en 2020?

A mon sens deux dynamiques vont impacter ce poste. La RSE d'abord. Il est désormais de plus en plus accepté que la responsabilité de l'entreprise va au-delà de la dernière ligne du compte de résultat. Élaborer et communiquer ces données extra financières est une première dimension. L'autre dynamique c'est évidemment le digital qui crée de nouvelles formes de remontées de l'information, avec de l'immédiateté et des supports multiples. Dès lors et à titre d'exemple, le rapport annuel pourrait disparaître dans son format actuel au profit d'une documentation de référence accessible en ligne et mise à jour en temps réel.

Si je projette le Daf de PME voire d'ETI en 2020, il endossera vraisemblablement une bonne partie des missions dévolues au Chief Tranformation Officier dans les grandes entreprises.


Vite dit

Exercer au sein d'une société d'investissement comme Eurazeo, cela change t-il quelque chose à l'exercice de la fonction?
Nous sommes une grande petite entreprise, 80 salariés pour Eurazeo même, 200000 pour l'ensemble du groupe. Il y a donc toutes les fonctions finance typiques d'une grande entreprise cotée, trésorerie, audit, communication, etc. mais avec des équipes corporate qui s'investissent également pour aider les entreprises dans lesquelles Eurazeo détient une participation.

Vous êtes aussi administrateur et président de comité d'audit; Quels conseils donneriez-vous aux Daf intéressées par de tels mandats?

Être une femme! Et plus largement savoir prendre de la hauteur, pour comprendre une entreprise différente, son positionnement, sa stratégie.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page