Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Le point sur les coûts (et les bénéfices) de la DSN

Publié par Yann Petiteaux le

Je m'abonne
  • Imprimer

Alerte sur les coûts formation

Si le passage à la DSN ne nécessite pas systématiquement d'investissement logiciel, le coût des formations dispensées par les éditeurs n'est pas indolore. Et là encore, il convient d'être attentif. "Avec la DSN, les éditeurs ont eu des pratiques diverses; nous avons été alertés sur le fait que certains avaient chargé le coût de la formation", précise Élisabeth Humbert-Bottin. A minima, il faudra compter une journée de stage pour toute personne en charge de remplir la DSN.


Chez EBP, le tarif est de 800 euros la journée en individuel et 250 euros pour les formations de groupe. À cela peuvent s'ajouter des heures à la carte dispensées en ligne. Meilleure gestion facture pour sa part une journée obligatoire en présentiel à 700 euros. De son côté, Cegid a mis en place un cursus mixte: une journée de formation suivie de modules réguliers en ligne (une à deux heures tous les deux mois). "Ce que nous proposons c'est une offre associant accompagnement et service en ligne, car la DSN ne se limite pas aux fonctionnalités et déclarations, elle impacte la manière de gérer les RH", souligne Jean-Michel Monin, directeur de la BU offres entreprises chez Cegid. L'éditeur lyonnais propose en outre un cursus optionnel d'un à deux jours d'accompagnement, notamment aux ETI et grands comptes, avec diagnostic et recommandations. Coût total de l'opération: entre 1500 et 2500 euros.

"D'après les premiers retours des entreprises pilotes, dans le cas d'une entreprise de moins de 200 salariés avec un logiciel de paie à jour, il faut compter de un à deux jours de formation et autant de journées de paramétrage", constate Élisabeth Humbert-Bottin. À cela s'ajoute le coût de l'apprentissage humain: "Il faut tabler sur deux à trois mois pour être parfaitement à l'aise avec la DSN. Bien sûr, cela dépend beaucoup du profil et de l'organisation de l'entreprise."

La question du coût de la DSN pose évidemment celle de son ROI. Une fois la DSN généralisée à l'ensemble des entreprises, le gain global serait de l'ordre de 2 à 3 milliards d'euros par an, selon les premières estimations de la DGFIP. "Pour beaucoup d'entreprises, le retour sur investissement se ferait en moins de six mois", juge Élisabeth Humbert-Bottin. De son côté, Corinne Branger anticipe une augmentation des coûts sur le long terme pour les TPE/PME: "Pour les petites entreprises, y compris les cabinets comptables, la norme va engendrer une augmentation durable de la charge de travail et donc, de facto, des coûts associés."

Seulement 30000 entreprises françaises fin juin 2015: pourquoi?

Fin juin, seulement 30000 entreprises françaises (soit 7 millions de salariés) avaient franchi le pas de la DSN, selon les chiffres du GIP-MDS. Parmi elles, on compte plus d'un tiers de grandes entreprises, soumises à une obligation anticipée au 1er mai 2015. Le volontariat ne fonctionne donc pas et les 1,3 million d'entreprises que le législateur avait prévu d'atteindre début 2016 sont donc encore bien loin. Autre explication: sur les 90 éditeurs de logiciels signataires de la charte, une quarantaine ne proposent pas encore de solution compatible. Or, la loi sanctionne le non-respect de la DSN d'une pénalité de 7,50 euros par salarié et par déclaration, avec un plafond de 10000 euros par mois si l'entreprise emploie plus de 2000 salariés et de 750 euros si elle emploie un nombre inférieur.


Je m'abonne
Yann Petiteaux

Yann Petiteaux

Journaliste

De formation supérieure en gestion et droit des affaires, je travaille depuis 2005 en tant que journaliste dans le secteur de la presse économique et [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles