En ce moment En ce moment

Miles, indemnités de retard ou d'annulation de vol : des leviers d'économies ?

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Témoignage

Stéphanie Zetlaoui, travel managez chez Suez

"La récupération des programmes de fidélité des collaborateurs ne constitue pas un réel levier d'économies"

Dans le cadre d'un plan de consolidation de ses achats voyages, le groupe Suez s'appuie, depuis février 2016, sur la TMC American Express GBT. Pour effectuer leur réservation, les collaborateurs n'ont qu'à emprunter son outil de réservation en ligne. Ils peuvent librement adhérer à des programmes fidélité, renseigner leur numéro d'abonné depuis leur fiche profil, et bénéficier des avantages inhérents.

"Nous n'envisageons pas de récupérer les points fidélité obtenus par nos employés car cela ne constitue pas un réel levier d'économies ; la maturité de la catégorie achat travel en France n'étant pas suffisante pour déployer une telle politique. Surtout, les cartes étant nominatives, c'est un point assez sensible ; d'autant que ni les compagnies aériennes ni la SNCF ne sont en mesure de dissocier les voyages effectués à titre personnel et professionnel", détaille Stéphanie Zetlaoui, travel manager chez Suez.

Pour autant, cela n'entraîne pas de pratiques abusives en interne ; les déplacements étant balisés par les règles de la politique voyage. "Le train en seconde classe est à privilégier pour une destination qui peut être desservie en moins de 3 h 30 par le train, sauf si un billet aérien low cost, avec tarif promotionnel ou avec carte d'abonnement, s'avère moins coûteux", illustre Stéphanie Zetlaoui. Et si les voyageurs accusent un retard ou une annulation de leur vol/train, rien ne les empêche d'accomplir les démarches pour être dédommagés. "Dans la mesure où ce sont eux qui subissent les désagréments, l'indemnisation leur revient de droit", conclut Stéphanie Zetlaoui.

FFP manager, quèsaco ?

Le logiciel FFP Manager (Frequent Flyer Programs), développé par Global Flight, permet à l'entreprise cliente d'administrer et de gérer tous les programmes de fidélisation (aériens ou non) de ses collaborateurs. Et d'utiliser, de manière optimale, les primes obtenues à son profit ou pour le compte de ses salariés. "En recourant systématiquement aux primes, cette approche peut se solder par une réduction du budget aérien de 10 % pour les vols court-courriers, entre 15 et 35 % pour les vols long-courriers", selon Ravindra Bhagwanani, gérant de Global Flight. Compter à partir de 324 euros HT par an.

Je m'abonne

Fanny Perrin D'Arloz

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]

Sur le même sujet

Coûts

Par Marc Horwitz

La lutte contre le réchauffement climatique a des conséquences directes sur les parcs automobiles des entreprises. Voici une sélection de voitures [...]