En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Oracle

Par construction, une blockchain ne permet pas la collecte de données depuis une source externe. Pour permettre la réalisation des smart contracts, qui s'exécutent en fonction de données qui existent en dehors de la blockchain (actualité des phénomènes climatiques par exemple, pour déclencher l'indemnisation d'un assureur via un smart contract), il est nécessaire de recourir à un oracle, c'est-à-dire un service "chargé d'entrer manuellement une donnée extérieure dans la blockchain", selon Ethereum France.


Je m'abonne

La rédaction

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet

Business intelligence

Par Jean-Marc Allouët, en charge du pôle Digital de BM&A et David Manset, Directeur Recherche et Innovation du groupe Be-ys

Pour optimiser des processus comptables, détecter des fraudes, identifier des échéances contractuelles, l'intelligence artificielle trouve aujourd'hui [...]