En ce moment En ce moment

Le cloud fait trembler le marché des logiciels

Publié par le

Je m'abonne
  • Imprimer

Comme le souligne Christian Hindre, directeur commercial Europe de Flexera Software, "changer d'éditeur est difficile car beaucoup d'investissements ont généralement été réalisés et la migration ne peut pas se faire d'un coup". Et les éditeurs profitent de cette position dominante pour réaliser des audits sur l'utilisation des licences de leurs clients, audits qui leur rapportent plusieurs millions d'euros.

Sur quels éditeurs parier?

Pour tirer leur épingle du jeu face aux mastodontes historiques et aux nouveaux acteurs ultra-innovants, certains éditeurs ont choisi l'hyperspécialisation. Manon Ribes, responsable marketing Celge, comparateur de logiciels, cite ainsi des éditeurs spécialisés dans une branche. "Dans l'agroalimentaire, ces éditeurs hyperspécialisés peuvent par exemple proposer des solutions qui permettent de suivre les dates de péremption", indique-t-elle. Et demain? Quelle va être la prochaine révolution qui va encore bouleverser le marché des logiciels? Les ruptures technologiques sont en effet nombreuses, presque quotidiennes. Les experts parlent unanimement de l'Internet des objets. En effet, de plus en plus d'entreprises proposent des objets connectés à leurs clients pour leur apporter encore plus de services: voiture connectée, bâtiments intelligents... Des objets bourrés de logiciels.

Comment vont s'adapter les acteurs historiques à cette nouvelle révolution? Auront-ils encore les moyens d'acheter des acteurs innovants? Et les éditeurs qui sont aujourd'hui innovants, sauront-ils évoluer? Face à ces changements majeurs, et surtout récurrents, la question est de savoir sur quels éditeurs parier. "La difficulté pour les Daf est de savoir si les partenaires sur lesquels ils misent vont réussir à survivre à la prochaine rupture technologique", pense Frédéric Charles, directeur stratégie digitale et innovation chez Suez Smart Solutions, qui donne des cours sur la mise en place des ERP à l'Essec et aux Mines. Il conseille de faire partie d'un club utilisateurs pour échanger entre pairs et sentir les tendances. S'il y a de moins en moins de personnes présentes aux réunions du club, c'est qu'il est peut-être temps de partir...

Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet