Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Crise et délais de recouvrement : un vrai cercle vicieux !

Publié par Marwa Nakib le - mis à jour à
Crise et délais de recouvrement : un vrai cercle vicieux !

En 2020, 96% des entreprises ont eu des retards dans leurs paiements de plus de 10 jours, une conséquence directe de la crise sanitaire. La dernière étude menée par Forrester Consulting analyse les effets de ces retards sur les entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

L'étude "Repensez votre stratégie de paiement pour sauver vos clients et votre santé financière"1 de Forrester Consulting, menée pour GoCardless2, a été publiée en novembre 2020, et a interrogé 700 décideurs d'organisations B2B et B2C avec des chiffres d'affaires d'au moins 100 millions d'euros sur les délais de recouvrement des créances de leurs entreprises au cours des 10 derniers mois. L'étude démontre que la crise sanitaire a provoqué des retards dans l'encaissement des paiements chez une majorité d'entreprises. Certaines ont de réelles difficultés à être payées tout court et à des situations de défaut de paiement.

En effet, 47% de celles interrogées déclarent que le temps de recouvrement de leurs créances a augmenté tout au long de 2020. Seulement 4% reportent un ratio DSO (Days Sales Outstanding) de moins de 10 jours. Pour les 4/5 restants, ces délais ont augmenté en moyenne de 20 à 30 jours. En plus de DSO en hausse, 50% des entreprises interrogées ont connu des échecs de paiement sur au moins 7% de leurs paiements. Un challenge opérationnel pour les entreprises qui doivent soit les transformer en mauvaises créances, soit faire face à une augmentation de leurs coûts de recouvrement (généralement entre 15% et 20% de la valeur de la créance). Pour les entreprises dont le CA est supérieur à 100 millions d'euros, cela représente un coût de plus d'1 million d'euros.

Les échecs de paiement favorisent le churn

Les délais de recouvrement étendus et les échecs de paiement ont une grande influence sur les impayés des entreprises, leur taux de churn et les relations avec leurs clients. Selon Hiroki Takeuchi, PDG de GoCardless : "il existe une corrélation très nette entre les échecs de paiement et les incidences négatives sur l'entreprise, comme les impayés, le churn et l'insatisfaction des clients". En effet, plus de 54% des entreprises interrogées ont affirmé que ces échecs augmentent l'insatisfaction de leurs clients et pour les 2/3, ils aboutissent à la perte du client dans plus de 10% des cas. Un vrai cercle vicieux puisque que les taux de churn élevés entraînent aussi en retour des taux de rejet de paiements supérieurs !

1 "Rethink Your Payment Strategy To Save Your Customers And Bottom Line "

2 GoCardless est une fintech leader mondial des paiements récurrents.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande