Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Et si vos factures rapportaient de l'argent ?

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Et si vos factures rapportaient de l'argent ?

Au-delà des obligations réglementaires qui entrent en vigueur en 2024, la transition vers la facturation électronique constitue une véritable aubaine. Zoom sur les contours d'une opportunité à saisir.

Je m'abonne
  • Imprimer

Plus de 50 % des informations échangées entre partenaires commerciaux se fait toujours par fax, email ou téléphone (1). Parallèlement, les sociétés ayant digitalisé l'ensemble de leurs échanges de documents avec leur écosystème affichent des gains substantiels : elles sont 72 % à mentionner une réduction des coûts de traitement des transactions de 20 % ou plus (2). Ce seul constat illustre à quel point les obligations réglementaires à venir quant à la digitalisation des factures relèvent davantage de l'opportunité que de la contrainte. A partir de 2024, un calendrier de migration vers la facturation électronique concernera progressivement toutes les entreprises jusqu'en 2026. L'occasion d'explorer les multiples avantages qui en découlent.

La disparition des documents papier entraîne mécaniquement la suppression de nombreuses tâches telles que la mise sous pli, la gestion de l'affranchissement, l'archivage physique, ou encore les photocopies. Une simplification qui engendre aussi la fin de divers coûts associés. Grâce aux fonctions d'automatisation, la digitalisation se traduit par une diminution 50 % du coût des factures, et une baisse de 30 % de leur temps de traitement (3). Il en ressort par ailleurs une élimination des erreurs liées aux saisies erronées, aux paiements doubles, ainsi qu'une baisse des litiges et des processus de gestion qui en découlent. La structuration des données permet ainsi de gagner en efficacité, facilitent l'automatisation de processus variés et apportent des gains de temps d'autant plus précieux dans les périodes de tension économique. Le pré-remplissage de la TVA, dont la gestion est souvent chronophage, illustre ainsi les avantages en termes de souplesse administrative.

Gagner en transparence et en contrôle

Gains d'efficacité, disparition de certaines dépenses matérielles... A ces avantages s'ajoute le respect des délais de paiements qui en sort nettement gagnant. Selon le cabinet EY, le délai moyen de traitement d'une facture papier est estimé à 14 jours, dont 8,6 jours de la réception au paiement.

Une meilleure maîtrise de la trésorerie grâce à la facturation électronique conduit à un raccourcissement des délais de règlement, améliorant par la même occasion les relations avec les fournisseurs. La digitalisation représente dès lors un moyen de tracer les mauvais payeurs. A l'heure où l'Etat pointe ces derniers publiquement du doigt dans le cadre de la démarche d'incitation du " Name & Shame ", prendre soin de sa réputation et faire preuve de transparence devient un enjeu dont les entreprises se soucient toujours plus.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à télécharger le rapport IDG, pour comprendre en détail les enjeux et défis du passage à la facture électronique !

(1) Etude IDC Manufacturing.

(2) SCM World, " The B2B Integration Path : A Roadmap for Business Value Génération ".

(3) Etude sur la facturation électronique, GS1 France/CXP, 2016.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles