Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

3 questions à Mylène Gosset, Daf de Foodles qui vient de lever 31 millions

Publié par Florian Langlois le - mis à jour à
3 questions à Mylène Gosset, Daf de Foodles qui vient de lever 31 millions

Foodles, entreprise spécialisée dans la restauration collective, a levé 31 millions d'euros à l'occasion d'une levée de fonds de série B. Un second tour de table qui permettra à l'entreprise d'accélérer son développement et de se structurer, comme l'explique sa Daf, Mylène Gosset.

Je m'abonne
  • Imprimer

Comment sera pilotée cette trésorerie supplémentaire ?

Cette levée s'inscrit dans un business plan visant à accélérer notre développement. Présents en Ile de France jusqu'à début 2021, nous nous sommes déployés à Lille, puis Lyon, Marseille, Strasbourg, Biarritz et d'autres villes de province. Hors de nos frontières, nous sommes déjà présents en Belgique mais ce cash va nous permettre d'accélérer notre déploiement à l'international. En parallèle, nous allons poursuivre nos investissements pour proposer la meilleure expérience possible à nos convives, avec le déploiement prochain de nouveaux frigos connectés, plus grands et plus esthétiques. Enfin, nous voulons maintenir notre avance sur notre offre alimentaire. Notre unité de R&D et de production culinaire va ainsi tripler ses effectifs.

Cet argent va-t-il aussi vous permettre de développer ou de mieux structurer la Daf ?

Cette levée va booster la transformation digitale de notre direction financière. Cette croissance nous oblige aussi à mieux nous structurer. Je suis arrivée il y a deux ans sur une création de poste, tout était à construire. Aujourd'hui nous sommes 6 et nous allons encore agrandir l'équipe pour accompagner la croissance de Foodles. En effet, la forte croissance impose une cadence soutenue pour l'équipe finance. En un an, notre charge de travail a doublé à la comptabilité, avec plus de 200 entreprises clientes à facturer, le suivi fournisseurs à réaliser... C'est pourquoi en plus d'une stratégie de recrutement, la transformation digitale de la fonction financière est importante. Cela va nous permettre d'acquérir de nouveaux outils de pilotage afin d'automatiser certaines tâches et accompagner notre changement d'échelle.

Quels sont vos principaux chantiers pour les mois à venir ?

Le déploiement à l'international et le recrutement d'équipes en local sera notre priorité. Nous allons ouvrir de nouveaux hubs et sourcer de nouveaux fournisseurs sur place. Pour intégrer au mieux toutes ces nouvelles équipes il faudra nous structurer : nous sommes déjà passés de 30 à 130 collaborateurs en 2 ans. Le gros challenge pour moi c'est l'intégration des nouveaux collaborateurs, pour que chaque équipe arrive à travailler ensemble car chez Foodles nous avons à coeur que chacun trouve sa place, soit moteur de cette croissance et soit heureux de travailler !

Enfin, à court termes, d'autres leviers de financement sont d'ores et déjà prévus toujours dans l'optique de soutenir la forte croissance de Foodles et notre développement à l'international.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande