Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Kalray lève deux fois plus de fonds que prévu

Publié par le - mis à jour à
Rows of gold coins for finance and banking concept with Airrow graph
© fotomaximum - stock.adobe.com
Rows of gold coins for finance and banking concept with Airrow graph

Kalray, spécialisée dans les technologies matérielles et logicielles dédiées à la gestion et au traitement intensif des données du cloud au Edge, annonce avoir levé plus de 24 millions d'euros. L'entreprise visait initialement une cible de 10 millions d'euros.

Je m'abonne
  • Imprimer

Carton plein pour Kalray, concepteur isérois de processeurs de calcul haute performance pour les marchés des datacenters, de l'edge computing, de la 5G ou encore des supercalculateurs et de l'automobile. La spin-off du CEA Leti créée en 2008 et cotée sur Euronext growth, multiplie les succès. Quelques jours après avoir annoncé la signature d'un méga marché d'un potentiel de 100 millions d'euros sur cinq ans « avec un acteur américain coté sur le Nasdaq », elle vient de lever plus de 24 millions d'euros. Une opération menée sous la houlette d'Anne Gabrot, directrice financière de l'entreprise depuis sept ans, et de son tout récent successeur à ce poste, Olivier Carton. Ce dernier assume la mission de directeur financier de Kalray depuis début novembre après différents postes chez Biomérieux, Valéo, Infogrames ou encore Fifteen.

Une levée de fonds en deux temps

Kalray a choisi de mener cette levée de fonds via deux leviers distincts, mais concomitants. Le premier, le plus important, concerne une augmentation de capital de 21,7 millions d'euros via l'émission d'1,3 millions d'actions nouvelles auprès d'investisseurs qualifiés. Le second, une offre destinée aux particuliers via la plateforme PrimaryBird, a permis de collecter quelque 2,7 millions d'euros via l'émission de 161.000 actions.

C'est beaucoup plus que le montant évoqué initialement par Kalray lors du lancement de ces deux opérations le 1er décembre dernier. L'entreprise annonçait alors une cible de l'ordre de 10 millions d'euros. Cinq investisseurs s'étaient alors d'ores et déjà engagés, dans le cadre de cette opération, pour un montant total de 5,2 millions d'euros. Il s'agit de Caleo Finance, du fonds Definvest, de Sunny Asset management, de la financière Arbevel et du family office d'un entrepreneur de la tech. « Nous sommes très heureux à la fois du soutien de nos actionnaires actuels et d'accueillir à notre capital plus d'une quarantaine de nouveaux investisseurs institutionnels français et étrangers », se réjouit Eric Baissus, président du directoire de Kalray. L'offre PrimaryBird a suscité l'intérêt de plus de 1.400 investisseurs particuliers.

Une feuille de route ambitieuse

Cette levée de fonds doit donner les moyens à Kalray de suivre se feuille de route. « Ce très large succès va nous permettre de continuer notre croissance pour devenir un leader mondial, en particulier en procédant à de nouveaux recrutements et en investissant sur notre prochaine génération de processeurs », affirme ainsi le président de l'entreprise. Les nouveaux processeurs en question devraient être produits dès 2025.

Kalray avait réalisé un chiffre d'affaires d'1,3 millions d'euros en 2019 et devrait atteindre les 20 millions en 2022. Elle prévoit un doublement pour 2023.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page