Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

CiviTime veut rendre l'engagement RSE ludique

Publié par Florian Langlois le - mis à jour à
CiviTime veut rendre l'engagement RSE ludique

CiviTime propose des solutions gamifiées et collaboratives pour engager les salariés dans les stratégies RSE des entreprises. La start-up a levé 2 millions d'euros et a pour objectif de sensibiliser 1 million de personnes d'ici 2025.

Je m'abonne
  • Imprimer

55% des collaborateurs affirment que l'engagement social ou environnemental d'une entreprise est plus important que la rémunération, 83% des salariés engagés dans une initiative de leur entreprise recommanderaient leur employeur et 77% d'entre eux font de l'engagement écologique de l'entreprise un critère de choix pour y travailler. Pour engager les collaborateurs dans les stratégies RSE des entreprises, la start-up CiviTime a décidé de lancer des solutions gamifiées et coopératives. Pour ce faire, elle se base sur les mécaniques du jeu afin de faire comprendre aux salariés les enjeux auxquels l'entreprise est confrontée ainsi que pour les faire adhérer à cette stratégie commune. « Ce format du jeu va permettre de capter l'attention des collaborateurs et de susciter leur intérêt, note Anthony Mollé, CEO de CiviTime. Cela va permettre de créer une dynamique collective autour de cette thématique RSE, ce qui va favoriser l'engagement long terme des salariés. Ils ne sont pas seuls à faire un e-learning sur ce sujet, il y a là de la communication, ce qui créé un engouement. »

Un double avantage

Concrètement, plusieurs formats de jeux sont proposés par la start-up, allant de l'escape game digital à des formats d'exploration comme dans un jeu vidéo classique, en passant par des Mastermind ou Memory. Dans chacun de ces jeux, des modules sont intégrés. Ce sont par ces modules que le message de sensibilisation sera transmis au joueur. « Ce message peut par exemple prendre la forme d'un quizz sur les émissions de CO2, » reprend Anthony Mollé.

L'intérêt de cette démarche est double : elle est avantageuse pour le collaborateur mais aussi pour l'entreprise. « D'un point de vue personnel, le salarié se renseigne sur ces sujets, qui sont forcément très importants. Pour l'entreprise, cela renforce le sentiment d'appartenance. Le fait d'avoir cette politique responsable et de la partager avec ses collaborateurs est un vrai levier d'attractivité et de fidélisation, » poursuit Anthony Mollé.

1 million de personnes à sensibiliser d'ici 2025

Afin de poursuivre sa croissance, la start-up a levé 2 millions d'euros en septembre dernier. Elle entend désormais axer son développer sur plusieurs points, notamment sur la partie produit. « L'idée est de continuer à étoffer notre catalogue produit pour proposer des expériences diverses et variées à nos clients. Nous voulons également mettre de l'intelligence derrière ce que l'on fait. A savoir développer des algorithmes qui permettent de comprendre les leviers qui permettent d'engager les collaborateurs dans le jeu et de réutiliser ces leviers, » développe Anthony Mollé. CiviTime souhaite également sensibiliser au développement durable plus d'un million de personnes d'ici 2025.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page