Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

IBAN virtuel : automatisez et fiabilisez le rapprochement bancaire de vos transactions par virement

Publié par le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
IBAN virtuel : automatisez et fiabilisez le rapprochement bancaire de vos transactions par virement

Une technologie innovante qui facilite, fiabilise et sécurise les transactions par virement SEPA en rapprochant sans équivoque les flux financiers effectifs avec ceux attendus : c'est l'IBAN virtuel. Xpollens est l'un des acteurs de référence de cette technologie pratique qui a le vent en poupe.

Je m'abonne
  • Imprimer

Permettant de tracer, de différencier et d'organiser les flux financiers, l'IBAN virtuel fait gagner un temps précieux aux services financiers des entreprises traitant de gros volumes de paiements (PAY IN).

L'IBAN virtuel, comment ça marche ?

Utilisable par n'importe quelle banque ou établissement financier, l'IBAN virtuel est un IBAN alternatif qui masque l'IBAN principal mais est bel et bien associé au compte principal. Il suffit d'attribuer un IBAN virtuel à une transaction spécifique, à un client, à un département interne ou à un magasin.

Ainsi, dès qu'un virement (SEPA ou Instant Payment) ou un prélèvement est dirigé vers cet IBAN virtuel, il est crédité sur le compte auquel est rattaché cet IBAN virtuel. Son avantage : il permet d'identifier sans ambiguïté l'émetteur du virement entrant puisque vous aurez fourni à chacun de vos partenaires, fournisseurs un IBAN virtuel distinct. Vous le retrouverez ensuite dans vos listings d'opérations et relevés de compte.

Concrètement :

  • Vous associez des IBAN virtuels au compte sur lequel vous centralisez vos encaissements
  • Puis attribuez chaque IBAN virtuel à une transaction spécifique, à un client, à un département interne ou à un magasin (en créant autant d'IBAN virtuels que vous le souhaitez)
  • Vous recevez vos virements (SEPA ou Instant Payment) sur votre compte d'encaissement
  • Vous retrouvez chaque IBAN virtuel dans vos opérations et relevés de compte, avec un accès aux informations en temps réel

L'IBAN virtuel simplifie donc la vie des services financiers, qui, sans lui, doivent, pour effectuer ce rapprochement, scruter des relevés de transactions aux intitulés plus ou moins explicites... Un casse-tête, un travail fastidieux, une perte de temps et, surtout, une source d'erreurs.

IBAN virtuel, à qui cela s'adresse ?

D'une façon générale, l'IBAN virtuel s'adresse à toutes les entreprises qui traitent d'importants volumes de transactions par virements ou prélèvements :

  • Remboursements
  • Indemnisations
  • Encaissement de cotisations
  • Etc.

Il intéressera donc en particulier des secteurs qui ont un grand nombre de bénéficiaires ou un large volume de paiements entrants ou sortants tels que :

  • Les compagnies d'assurance
  • Les organismes de recouvrement
  • Les sociétés de gestion locative, les syndics de copropriété
  • Les acteurs du Retail
  • Les sociétés de paris en ligne
  • Etc.

Les bénéfices de l'IBAN virtuel

Souple, l'IBAN virtuel vous permet de définir vos propres règles de réconciliation. Il apporte donc une aide précieuse aux équipes financières des entreprises, qui doivent rapprocher d'importants volumes de virements effectifs de virements attendus, et identifier de façon certaine l'émetteur de chaque virement. Il procure :

  • Un énorme gain de temps
  • Une réduction drastique des risques d'erreurs ou d'impayés
  • Une source d'économies
  • Une diminution des risques de fraude puisque la structure et les coordonnées bancaires de votre compte ne sont pas divulgués, ce qui empêche, par exemple, les « fraudes au président ».

Enfin, l'usage de l'IBAN virtuel permet de piloter les performances commerciales et financières de chaque entité d'une entreprise (les différents magasins d'un réseau de distribution succursaliste par exemple) même si ces entités n'ont pas de compte bancaire propre.


En savoir plus sur Xpollens, la fintech du groupe BPCE

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page