Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Younited Credit prend un temps d’avance avec l’ERP Cloud

Publié par le | Mis à jour le

L’ERP Cloud serait réservé aux grands groupes ? Cet a priori se trouve à nouveau démenti par Younited Credit, l’un des pionniers du crédit à la consommation en ligne. Cette jeune pousse de la FinTech française, fait de l’analyse un accélérateur de croissance. Rencontre avec son DAF, Xavier Pierart.

  • Imprimer

Qu’est-ce qui vous a motivé à basculer sur un ERP Cloud dès 2018 ?

Xavier Pierart :

« A l’époque, nous avions la conviction que pour soutenir et piloter notre croissance en France et dans 4 pays européens, nous aurions besoin d’un outil flexible pour gérer notre socle comptable (AP, AR, immobilisations, réconciliations bancaires…).

Nous avons pris un temps d’avance en migrant vers la plateforme Oracle Cloud ERP. Elle est « scalable » et s’intègre facilement à notre architecture informatique et à nos méthodes de travail. Ses outils de Business Intelligence (ou « Analytics ») nous permettent d’être très agiles dans notre exploitation des données.

De telles fonctionnalités sont davantage attendues de la part d’un grand groupe, que d’une jeune entreprise de 350 salariés comme Younited Credit. Elles nous conviennent bien aujourd’hui, et nous conviendront encore dans 10 ans quand notre entreprise aura grandi ! »

L’avenir vous a-t-il donné raison ? Avez-vous fait le bon choix ?

XP :

« Tout à fait. Heureusement, que nous avons migré sur un ERP Cloud, car un certain nombre d’évènements imprévus sont arrivés depuis ! Et nous n’aurions sans doute pas pu les gérer avec notre ancien système « maison ».

Pendant le premier confinement, la souplesse d’Oracle Cloud ERP a été un vrai plus pour faire basculer rapidement nos processus opérationnels et comptables en mode « full remote ». 

Depuis le début de la crise sanitaire, notre activité en B2B s’est par ailleurs accélérée en parallèle de nos activités de crédit à la consommation 100 % en ligne.

En France et en Europe, nous fournissons à des institutions bancaires ou à des acteurs du retail des solutions de paiement pour financer des achats sur du crédit long.

La puissance des outils de Business intelligence d’Oracle Cloud ERP nous est précieuse pour piloter cette nouvelle activité avec souplesse, prendre les bonnes décisions, identifier ce qui est rentable ou pas.

Dans cette période incertaine, ces outils nous aident aussi à ajuster nos coûts et marges au plus vite et à poursuivre notre développement.

Toutes ces raisons nous ont conforté dans notre choix d’avoir anticipé notre évolution vers Oracle Cloud ERP. D’autant plus qu’en 2018, la migration s’est effectuée rapidement et à couts maîtrisés, en seulement 4 mois. ».

Quid des délais de clôture et d’analyse ?

XP :

« Les bénéfices de la solution Oracle Cloud ERP sont très tangibles. Je pense que nous n’avons pas fini d’exploiter les possibilités de l’outil. On a sensiblement réduit nos délais de clôture. Aujourd’hui, on sort un PnL « flash » en 3 jours et une clôture en 5 ou 6 jours maximum. Sachant que nous réalisons des clôtures complètes mensuelles, il est important pour nous d’avoir le PnL et l’intégralité du bilan cadré et fiabilisé. A ce titre, l’outil de Business Intelligence d’Oracle Cloud ERP est très puissant. »

Pour un acteur de la FinTech comme Younited Credit, la sécurité est forcément un enjeu important ?

XP :

« Je dois avouer que nous n’y pensons presque plus, car cela se passe très bien sur l’ERP Cloud d’Oracle ! Nous pouvons gérer nativement les droits des utilisateurs et les paramétrer facilement, sans avoir besoin de faire appel à Oracle ou un intégrateur tiers. On reste sur ce plan assez autonome, il n’y a pas de dépendance. L’architecture cloud de la solution est rassurante. Elle répond à toutes nos attentes, tant en termes de fiabilisation que de réplication des données. C’est très important pour nous en tant qu’établissement de crédit, car nous sommes tenus de respecter les standards les plus rigoureux. »

Quelles sont les prochaines étapes pour Younited Credit ?

XP :

« Nous allons poursuivre l’automatisation et la fiabilisation du traitement des données, sur un nombre toujours plus grand de pièces comptables. Il s’agira aussi d’aller beaucoup plus loin dans l’intégration des données dans nos outils de pilotage, et de les fusionner davantage avec nos indicateurs financiers. En termes de processus budgétaires et de planification, il nous reste énormément de choses à explorer. Nous sommes encore loin d’avoir exploité tout le potentiel d’Oracle Cloud ERP ! »

Voir le témoignage complet au format vidéo

Heineken Entreprise / France Boissons

Une transformation digitale qui coule de source

En 2018, les 2 filiales d’Heineken France ont migré ensemble vers Oracle Cloud EPM. L’outil favorise un pilotage financier transverse, tout en répondant à leur besoins métier respectifs.

Au lieu de se doter chacun d’un nouvel outil de pilotage de la performance (EPM), pourquoi ne pas en profiter pour basculer vers un outil transverse ? C’est la réflexion que les contrôleurs de gestion d’Heineken Entreprise et de France Boissons se sont fait en 2018 alors que leur outil respectif commençait à montrer des signes d’obsolescence.

Un choix naturel, tant dans le groupe Heineken France, les passerelles sont nombreuses entre Heineken Entreprise, le brasseur et France Boissons le leader de la distribution en CHD (Consommation Hors Domicile).

Après un appel d’offres, leur choix s’est donc porté sur Oracle Cloud EPM. Déjà adopté avec succès par Heineken en Espagne, cet outil de simulation budgétaire présentait de multiples atouts. Outre la possibilité de conserver les données existantes issues des anciens systèmes, celui-ci permet de créer des synergies (IT et achats), tout en répondant aux enjeux métier spécifiques de ces 2 entreprises « sœurs ».

Bilan et perspectives

Grâce à Oracle Cloud EPM, les 2 entreprises suivent leur compte de résultat respectif (PnL), tout en les faisant interagir.

Heineken Entreprise peut aussi suivre ses frais marketing sur ses différents marques et marchés (Heineken, Desperados, Pelforth…), et intégrer ses équipes marketing au processus budgétaire. Après 2 ans d’utilisation, ses contrôleurs métier ont constaté de réels gains d’efficacité : « Le chargement automatique des données dans l’outil facilite le reporting et améliore la productivité », précise Yoann Lecomte, contrôleur de gestion.

De son côté, France Boissons dispose d’une vision fine de ses performances financières : « Outre son agilité, cet outil de simulation nous donne une excellente lecture de notre rentabilité, de nos marges et de nos coûts logistiques. Il nous aide à prendre les meilleures décisions avec les opérationnels », explique Emmanuel Borne, le responsable du contrôle de gestion.

Fort de ces bons résultats, Heineken Entreprise projette d’ouvrir la solution budgétaire à ses équipes commerciales. France Boissons entend quant à elle se servir de l’outil pour développer une approche de prévisions glissantes (rolling forecast).

Voir le témoignage complet au format vidéo

Pour aller plus loin, consultez tous les contenus du hub de la Finance digitalisée par Oracle !