Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Silence, ça pousse!

Publié par le

Banalisée par les hipsters et les créatifs, la barbe devient sérieusement tendance. À l'exemple d'Édouard Philippe, premier Premier ministre de la Ve République à assumer sa pilosité faciale. Mais pour être bien porté, cet atout masculin nécessite un soin régulier.

Je m'abonne
  • Imprimer

Une barbe au poil

Le Daf barbu devra aménager dans son emploi du temps une séance régulière chez un bon barbier ou, a minima, s'équiper d'une tondeuse à barbe. "Les pommettes et le creux des joues doivent être rasés ainsi que le cou", affirme Isabelle Montané, consultante en image et posture professionnelle (Vie&Projets). On évitera de dépasser une longueur de 6 mm. Au-delà, la barbe risque d'être hirsute, donc moins facile à dompter.

En bonne forme

Une belle barbe, c'est comme une coupe de cheveux: adaptée au visage. Bouc, barbiche, favoris... les styles sont légion. Là encore, il est conseillé de se rapprocher d'un professionnel afin de choisir la forme qui colle le mieux à sa morphologie et éviter LA faute de goût.

Toutes les barbes ne se valent pas

Porter la barbe implique d'être doté d'une pilosité équilibrée. À défaut, le mieux est encore de s'abstenir. "On peut laisser pousser le bouc si les poils sont épars sur les joues, estime Isabelle Montané. Mais cela demande encore plus d'entretien et il faut rester sur quelque chose de vraiment court."

Jeunesse et virilité

Bien entretenue, la barbe peut donner un style plus moderne. "Si l'on a une calvitie jeune, la barbe peut permettre d'équilibrer la ­pilosité, d'attirer l'attention ailleurs que sur les cheveux et de redonner un peu de jeunesse et de virilité", souligne Isabelle Montané.

Confiance et humanité

"Aujourd'hui, les hommes qui portent la barbe inspirent plus confiance, analyse Isabelle Montané. Ainsi, notre Premier ministre a l'air plus humain, moins technocrate." Le port de la barbe peut conférer un ­surcroît de maturité et adoucir le personnage.

Guillaume Colein, cofondateur du cabinet de recrutement Cabinet Victoire (94): "L'époque n'a jamais été aussi tolérante vis-à-vis du port de la barbe"

"Ces cinq dernières années, les dress codes ont changé et se sont assouplis. L'époque n'a jamais été aussi tolérante vis-à-vis du port de la barbe. Elle est à la mode et peut devenir un atout si elle est bien portée. Il faut toutefois rester vigilant par rapport à l'image renvoyée. Tout dépend de l'allure générale. Sur certaines personnes, la barbe peut donner un air négligé. À ce titre, il peut être intéressant de demander l'avis de son entourage proche. Car il est important de conserver une image de sérieux et de rigueur, en particulier quand on postule dans une entreprise. En tant que cadre dirigeant, le Daf doit avoir une bonne présentation et montrer qu'il est capable de s'adapter.

Il convient également d'être vigilant sur le type d'entreprise visé. Certaines sociétés, notamment les groupes internationaux ou certaines entreprises familiales, restent très rigoureuses en ce qui concerne la tenue. Autre exemple: des sociétés refusent que leurs cadres parlent dans la presse s'ils ne sont pas rasés. Le port de la barbe dépend aussi du secteur d'activité. Il passera mieux en général dans le bâtiment que dans la finance. Cela peut sembler un peu caricatural, mais c'est la vérité."

Yann Petiteaux

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page