Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

50 CFO qui comptent : acte 4 sur 5

Publié par le

Traditionnellement discret, le Daf joue pourtant un véritable rôle de business partner au sein de l'entreprise. La rédaction a choisi de mettre en avant 50 Daf de PME et petites ETI. Découvrez leurs parcours. Pendant cinq semaines, nous vous diffuserons leurs portraits. Voici le quatrième volet.

Je m'abonne
  • Imprimer

Christophe Lambouf, Daf d'Intrasense (imagerie médicale)

Âge : 53 ans

Équipe managée : 5 personnes

Projet marquant : au sein du groupe Ricoh, fusion financière et opérationnelle de deux sociétés

Christophe Lambouf débute sa carrière de Daf en 1989 chez Toshiba France. Il rejoint en 1993 General Electric comme Finance Manager et met en place l'organisation européenne du groupe. Après deux autres postes de Daf, chez CS Telecom et NRG France, il prend la direction générale de Spot Piscines en 2004 avant de devenir Daf d'Intrasense en 2012. Pour lui, « l'utilisation croissante des systèmes informatiques pour le pilotage sur les trente dernières années a octroyé au Daf davantage de précision, de fiabilité et de rapidité ».

Objectifs 2015 : Structurer les filiales établies à l'étranger sur les marchés porteurs d'Intrasense (Chine et États-Unis).

Intrasense

Richard Le Vourch, Daf d'Anthogyr (implants dentaires)

Âge : 46 ans

Équipe managée : 12 personnes

Projet marquant : acquisition de Simeda par Anthogyr en 2012

Richard Le Vourch débute sa carrière en 1992 chez Sidel. Il est contrôleur de gestion, responsable de la communication financière, puis Daf en 1999. En 2001, il rejoint Ferrari Textiles, groupe de textiles techniques, comme Daf et membre du comité de direction. En 2010, il devient Daf du spécialiste de l'implant dentaire Anthogyr. Deux ans plus tard, il coordonne le rachat du luxembourgeois Simeda : « Cette société s'est heurtée à la difficulté de développer ses ventes, faute de réelle force commerciale, de savoir-faire marketing dans le domaine du dentaire, ce qu'Anthogyr a pu apporter. »

Objectifs 2015 : Développer les filiales internationales d'Anthogyr.

Anthogyr

Pascal Magne, Daf de Maesa (cosmétiques)

Âge : 46 ans

Équipe managée : plus de 100 personnes dans le monde

Projet marquant : redressement de Swissvoice suite à des problèmes financiers de la maison-mère

Pascal Magne débute en tant que responsable financier à ICL. Il poursuit sa carrière dans les nouvelles technologies avec Dell, où il est responsable des prix pour les grands comptes puis du business internet. Après une expérience de dg à la tête de la start-up Eldorawin puis d'Internet FR, il retourne dans l'industrie, chez Swissvoice, en 2005. Il arrive en 2010 chez Maesa comme Daf. En 2011, il orchestre le retrait de la cote de la PME.

Objectifs 2015 : Réaliser des acquisitions pour accélérer le développement de Maesa.

Maesa

Olivier Masson, Daf de Krys (vente de matériel d'optique)


Âge : 44 ans

Équipe managée : 45 personnes

Projet marquant : mise en place d'une culture budgétaire et cash chez Krys Group

Olivier Masson débute sa carrière comme contrôleur de gestion chez Nina Ricci de 1994 à 1997, avant de devenir responsable du contrôle de gestion chez Lynx Optique jusqu'en 2000. Il rejoint ensuite Decleor / Carita, où il sera successivement directeur du contrôle et de l'organisation puis directeur financier, avant de revenir au monde de l'optique comme Daf chez Krys en 2010. Dans les neuf mois qui suivent sa prise de poste, il met en place un reporting mensuel, réduisant la durée de la remontée d'informations de 100 jours à 10 jours.

Objectifs 2015 : Accompagner les adhérents du groupe pour affronter les changements législatifs qui vont venir bouleverser le marché de l'optique.

Krys

Nicolas Mestchersky, Daf de Colliers International Group (conseils et services en immobilier d'entreprise)

Âge : 38 ans

Équipe managée : 15 personnes

Projet marquant : refinancement des dettes financières de AOS dans le cadre de LBO

Signe particulier : a participé au Comité scientifique du Congrès des Daf

Chef de mission pendant six ans chez Deloitte puis Ernst & Young, c'est en tant que contrôleur de gestion que Nicolas Mestchersky rejoint AOS Group en 2007. En 2011, il prend la tête de la direction financière et s'attelle, notamment, au désendettement du groupe et à la mise en place d'un ERP. AOS Group vient d'être racheté par Colliers International.

Objectifs 2015 : Contribuer à l'intégration dans le groupe coté Colliers International.

Colliers International Group

Sylvie Nhansana, Daf de Lafourchette.com (réservation en restauration)

Âge : 38 ans

Équipe managée : 16 personnes

Projet marquant : levée de 8 millions d'euros en 2012 auprès de plusieurs fonds d'investissement et gestion de la relation avec eux

Distinction : Trophée argent 2014 DAF Magazine

Sylvie Nhansana débute sa carrière dans le conseil financier chez Arthur Andersen, Mazars puis Deloitte, avant d'entrer chez Meetic en 2010 en tant que responsable financier des filiales étrangères, puis Daf un an plus tard. Elle rejoint Lafourchette.com en janvier 2012. Après une importante levée de fonds dès son arrivée, sa mission consiste à structurer l'entreprise et à l'amener à la rentabilité. Elle dit avoir développé chez Lafourchette.com un côté entrepreneurial fort, qui n'est pas toujours inné chez un directeur financier. Mais pour elle, « la prise de risques et l'envie d'entreprendre font passer l'entreprise à une étape supérieure, et permettent une croissance accélérée ».

Objectifs 2015 : Accompagner le dévelop­pement européen, puis international du groupe.

Lafourchette.com

Didier Postel, Daf de Neothermie (services aux particuliers)

Âge : 51 ans

Équipe managée : 3 personnes

Projet marquant : financement du développement, pilotage de la croissance externe et structuration des services administratifs du groupe Uniross de 1999 à 2007

Après un premier poste d'analyste financier chez le constructeur informatique Unisys France en 1986, Didier Postel enchaîne les expériences dans des secteurs variés : contrôleur de gestion usine chez 3M France, contrôleur de gestion chez Cointreau SA, contrôleur financier au groupe de communication médicale Medi-Media. En 1999, il intègre le distributeur de produits électroniques Uniross en qualité de DGA Finances. Il y gère notamment le spin off du groupe Alcatel et structure les services administratifs. En six ans, le groupe passe de 16 à 80 millions d'euros de chiffre d'affaires et devient numéro deux mondial des distributeurs de batteries rechargeables. En 2010, il est nommé directeur administratif et financier du groupe Neothermie, spécialisé dans les services aux particuliers, juste après sa création. Il définit et met en place les systèmes de suivis financiers nécessaires au pilotage du groupe.

Objectifs 2015 : Poursuivre le redressement du groupe, qui a gagné en 2014 plus de 7 points sur le ratio EBE /CA.

Neothermie

Philippe Raynaud, Daf d'Irrijardin (distribution d'équipe­ments et produits pour la piscine, le spa et l'arrosage)

Âge : 49 ans

Équipe managée : 15 personnes

Projet marquant : développement chez Irrijardin d'un SI cross canal

Distinction : lauréat du Tro­phée Finance et Gestion de la DFCG Midi-Pyrénées en 2013

Dès le début de sa carrière, Philippe Raynaud s'oriente vers la direction financière. Il est tour à tour Raf du sous-traitant aéronautique Technofan, puis de la société de logistique LPR et du spécialiste de l'événementiel Groupe Chauvin. Il devient Daf d'Irrijardin en 2005. Il met en place un système d'information cross canal. Un véritable challenge qui a demandé de fédérer le réseau de franchise dans un délai très court, et de repenser tous les flux financiers, comptables et logistiques.

Objectifs 2015 : Assurer la pérennité du projet cross canalité avec le développement de nouvelles applications, l'implantation d'un nouvel ERP et la mise en place de nouveaux outils logistiques.

Irrijardin

Claire Rostren, Daf de Delta Dore (confort, sécurité et économies d'énergie dans les bâtiments)

Âge : 45 ans

Équipe managée : 15 personnes

Projet marquant : définition de la politique financière et administrative du groupe, notamment vis-à-vis des filiales, en 2000

Claire Rostren intègre le groupe Delta Dore dès la fin de ses études à l'Institut de gestion de Rennes en 1992. Elle débute au contrôle de gestion, avant d'être nommée Daf en 2008. Le premier défi de taille qu'elle relève est la consolidation du groupe en 1999, avec la constitution d'une holding et d'un groupe. La nouvelle organisation demande des reportings plus fréquents, dans un contexte de très forte croissance via des acquisitions et des ­montages de filiales à l'étranger. Pour elle, la direction financière a aujourd'hui un rôle beaucoup plus central qu'auparavant. « Le Daf, ­qui était à l'origine un service ­support, ne se cantonne plus aux sorties de chiffres et au reporting, il est de plus en plus au cour des décisions et du ­management », estime-t-elle.

Objectifs 2015 : Accompagner la croissance internationale et la création des nouvelles filiales.

Delta Dore

Ralph Samuel, Daf de Solutions 30 (prestations de services informatiques)

Âge : 45 ans

Équipe managée : 20 personnes

Projet marquant : refonte du système d'information financière de Solutions 30 et mise en place d'un contrôle de gestion dans un contexte de forte croissance

Ralph Samuel débute sa carrière en 1994 chez Deloitte en tant qu'auditeur financier. Trois ans plus tard, il rejoint Cendant Software Europe (groupe Vivendi Universal) où il occupe la fonction de contrôleur financier Allemagne puis Europe. En 2000, il devient Daf de Consors France (groupe BNP Paribas), avant d'occuper le poste de directeur financier de la filiale britannique du groupe Arc International de 2003 à 2005. En 2006, il intègre Pitney Bowes où il est successivement directeur financier de plusieurs filiales du groupe, puis directeur de la division International Mailing pour l'Europe. En novembre 2013, ce Daf trilingue au profil très européen rejoint Solutions 30, un groupe coté sur Alternext, où il est en charge des opérations de croissance externe et du système d'information financière du groupe. Pourquoi aime-t-il ce métier ? Pour sa dimension polyvalente, « qui donne l'occasion de comprendre et de s'impliquer dans tous les rouages de l'entreprise ».

Objectifs 2015 : Assurer le financement de la croissance de l'entreprise et accompagner les opérations de croissance externe, notamment en Allemagne.

Solutions 30

Antoine Pietri

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page