Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Néobanques, banques en ligne : cap sur les services du futur

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Néobanques, banques en ligne : cap sur les services du futur

Entre les nouveaux acteurs du secteur et les offres de rupture lancées par les groupes historiques, les services bancaires innovants affichent un fort développement. Mais pour répondre pleinement à des attentes en mutation, ces derniers doivent poursuivre leur modernisation.

Je m'abonne
  • Imprimer

4 % des Français détiennent un compte dans une néobanque. C'est ce que révèle une étude publiée début 2020 par le cabinet Columbus Consulting en partenariat avec OpinionWay. Une part marginale qui peut laisser croire que l'adhésion à ces offres innovantes est poussive. Pourtant, une évolution très rapide se profile dans le rapport aux services bancaires. Fin 2019, on dénombrait 3,5 millions de comptes actifs au sein des néobanques en France. 6 mois plus tôt, ce chiffre n'était que de 2,6 millions. En 2 ans, les clients de ces nouveaux acteurs ont été multipliés par 2,5, comme l'indique une autre enquête sur le sujet réalisé par KPMG et Ipsos. Signe des importantes parts de marché qui sont à prendre sur ce créneau : 7 néobanques supplémentaires sont arrivées sur le marché au cours de la seule année 2019. Les banques en ligne ne sont pas en reste puisque leurs clients représentent plus de 10 % de la population française.

Une tendance à mettre en regard avec un niveau d'insatisfaction assez fort à l'échelle nationale en matière de relation bancaire. Une part importante des personnes interrogées dans l'étude de Columbus Consulting n'hésiterait pas à se tourner vers une banque en ligne ou une néobanque au cours des 5 prochaines années. Les solutions d'épargne sont évoquées comme le motif dans 24 % des cas, les offres de crédit dans 22 % des cas, et les assurances dans 26 % des cas. Mais la première raison concerne les services de paiement avec 32 % des réponses recueillies. Face à la concurrence des néobanques, les banques en ligne semblent décidées à tenir leur rang en rivalisant de solutions innovantes, notamment pour ce qui est des paiements.

L'innovation en première ligne

Les nouveautés relatives aux moyens de paiement attirent en particulier la jeune génération des Millenials, à la recherche de solutions souples, attractives et compatibles avec leurs pratiques technologiques. Si le prix reste le premier argument en faveur des souscriptions, les coûts faibles en termes de retraits, de paiements à l'étranger, la qualité et la simplicité des interfaces de l'application mobile, ou encore les transactions et notifications en temps réel figurent parmi les motivations fréquemment évoquées.

Pour répondre pleinement aux attentes, l'un des grands défis des acteurs innovants du secteur est la diversification des services. Selon une enquête conduite par Moneway en 2020, le manque de services complémentaires tels que les offres de crédits, d'épargne est cité dans 84 % des cas chez 25-49 ans. Le pourcentage atteint même 89 % au sein de la tranche d'âge 18-24 ans. Il s'agit là d'un enjeu de développement de taille, car 68 % des clients seraient prêts à faire de leur néobanque leur banque principale si tous les services bancaires attendus étaient proposés (remises de chèques, espèces, crédit à la consommation, crédit immobilier...), révèlent les conclusions de KPMG.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande