Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

La dématérialisation des paiements B2B au service de la performance des entreprises : le rôle des cartes virtuelles

Publié par Brand Voice le | Mis à jour le
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
La dématérialisation des paiements B2B au service de la performance des entreprises : le rôle des cartes virtuelles

Mastercard accompagne la transformation digitale des entreprises en mettant à leur disposition des solutions innovantes pour les paiements B2B. Olivier Pinon, Responsable Produits Entreprises - Mastercard FR revient sur les enjeux de la dématérialisation des paiements en tant qu'outil d'optimisation de la performance de l'entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

La gestion des décaissements et encaissements est un enjeu crucial qui passe par la maitrise des flux de paiements

Les flux de paiement B2B (inter-entreprises et Etat-entreprises) représentent des flux massifs avec un volume de 2 500 milliards d'euros en France en 20201. Ces flux représentent de forts enjeux pour les entreprises, dans un contexte de télétravail et de développement des achats B2B sur internet, avec des exigences de transparence et de reporting de plus en plus fortes. Or on estime que seuls 1,2% des paiements B2B sont réalisés par carte. Les cartes virtuelles représentent un potentiel largement sous-exploité d'optimisation des flux de trésorerie ainsi que d'efficacité opérationnelle pour les acheteurs comme pour leurs fournisseurs.

La carte virtuelle comme outil d'optimisation du BFR

Le premier enjeu des entreprises est certainement de payer et d'être payées dans les temps impartis par les obligations contractuelles et la législation. Malgré les efforts déployés pour mieux gérer leur trésorerie, le dernier rapport annuel de l'Observatoire des délais de paiement indique que les retards de paiement atteignaient en moyenne 13 jours fin 2020. D'autres études indiquent qu'ils seraient à l'origine de la faillite de 1 PME sur 4. Or les programmes de cartes virtuelles sont souvent accompagnés d'un différé de paiement. Pour les entreprises qui achètent, c'est une opportunité de réduire leur besoin en fonds de roulement. Pour les fournisseurs, c'est la possibilité et la garantie d'être payé plus tôt car les transactions cartes sont généralement réglées à J+1 ou J+3 selon les contrats d'acceptation.

La carte virtuelle comme vecteur d'efficacité opérationnelle

Une carte virtuelle, c'est un numéro de carte unique, généré à la demande, pour un paiement unique, sur internet, avec de multiples possibilités de contrôle sur la transaction. Ce type de paiement permet la délégation des achats en toute sécurité. Voire leur automatisation, selon les volumes considérés. Les paiements en carte virtuelle pouvant venir s'intégrer dans les outils existants des entreprises comme les systèmes de " Procure- to-Pay ". Avec les cartes virtuelles, les acheteurs bénéficient de toute la visibilité nécessaire sur leurs dépenses, non seulement sur les flux de paiement, mais aussi sur des données connexes : numéro de facture, centre de coûts, etc... Enfin, l'utilisation de la carte virtuelle permet de ne pas partager de coordonnées bancaires. Elle est donc, en ce sens, un puissant instrument contre la fraude.

DES AVANTAGES BIEN RÉELS POUR UNE CARTE VIRTUELLE :

- Délégation des paiements

- Digitalisation du processus achat

- Sécurisation des transactions

- Optimisation du BFR

- Réconciliation comptable facilitée

Pour en savoir plus, retrouvez Olivier Pinon Responsable Produits Entreprises - Mastercard France lors de l'événement Financium le jeudi 8 décembre prochain.

¹Kaiser Associates. Commercial and Government Spend 2020.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles