En ce moment En ce moment

Trophées / Samy Sellami (Zeiss France) : Renforcer la marque dépend aussi de la direction financière

Publié par Eve Mennesson le - mis à jour à
Trophées / Samy Sellami (Zeiss France) : Renforcer la marque dépend aussi de la direction financière

Daf de Zeiss depuis un peu plus d'un an, Samy Sellami s'attache à rapprocher les différentes entités de la marque afin de renforcer cette dernière. Un travail qui demande une vision transverse que seul un Daf ou un Dg peut avoir.

Je m'abonne
  • Imprimer

VOTEZ ICI !

Des Daf qui se préoccupent du capital de marque de leur entreprise, il y en a peu. Samy Sellami, Daf de Zeiss, est l'un d'eux. " Lors de sa nomination, le président a fixé comme objectif de renforcer la marque Zeiss en France. Il y a notamment de nombreuses entités juridiques, ce qui n'est pas clair pour nos clients ", explique Samy Sellami. En tant que directeur administratif et financier, il travaille à rapprocher les équipes des différentes entités. Ce qui a permis de créer des synergies intéressantes." Nous avons notamment arrêté notre collaboration avec certains prestataires externes pour créer un poste de juriste intégré qui travaille sur plusieurs entités. Or, cela est très utile d'avoir une juriste en interne, notamment pour mieux gérer les risques liés à la gestion des contrats dans nos activités internationales ", précise Samy Sellami. Mais aussi pour les baux : le Daf est en train de mener une réflexion pour rapprocher les différentes entités non seulement opérationnellement mais également physiquement. Un vaste chantier aux multiples vertus.

Autre avantage de ce rapprochement des différentes entités : le partage des bonnes pratiques : " En termes de logistique, par exemple, une des entités qui avait des flux importants et donc des process bien rôdés a permis de moderniser les pratiques de toutes les autres entités ", relate Samy Sellami qui a en effet profité de cette évolution pour remettre les process à plat. Il a d'ailleurs choisi de confier certaines fonctions que son prédécesseur manageait à des spécialistes métiers pour se concentrer uniquement sur les fonctions finance/comptabilité/contrôle de gestion. " Le Daf ne peut pas être compétent sur l'ensemble des fonctions, estime-t-il. Mais cela ne m'empêche pas de challenger l'ensemble des départements ! ", précise-t-il. C'est notamment lui qui veille à ce que cette transformation ait bien lieu.

Changement de culture

Car si ce rapprochement des différentes entités apporte de réels bénéfices, le Daf doit le porter à bout de bras. Selon Samy Sellami, " seule la vision transverse du Daf pouvait permettre cette approche." Pour opérer ce changement, il a mis en place des indicateurs financiers communs pour comparer les performances des entités juridiques. Cette évolution est aussi et avant tout un changement de culture : " En oeuvrant avec la direction des ressources humaines à l'harmonisation des règles et chartes de l'entreprise, nous avons gommé les différences liées aux usages historiques des entités. Mon rôle est d'amener les équipes à partager les bonnes pratiques en travaillant notamment sur des projets. " L'objectif n'est pas de déconstruire des fonctionnements mais d'aller vers une cohésion forte autour d'une marque.

Si ce rapprochement entre entités était dans un premier temps une mise en commun des ressources, il s'agit dans un deuxième temps de traiter conjointement les clients communs. A travers des formations de coaching commercial, les équipes utilisent des méthodes et une terminologie commune. " C'est une synergie en termes d'activité que l'on recherche. L'objectif est de faire oeuvrer des entités indépendantes au sein d'une même marque afin que cette dernière soit plus forte ", conclut le Daf.

Si vous n'étiez pas Daf, vous seriez ?

J'aurais probablement occupé une fonction commerciale : écouter les attentes d'un client et le convaincre que vous avez la meilleure solution est une superbe mission.


Quel est selon vous le principal défi pour votre fonction dans les 5 ans à venir ?

Les opportunités liées à la dématérialisation et la capacité à traiter rapidement la quantité grandissante de données pour prendre les meilleures décisions.

Repères :

Raison sociale : Zeiss France

Activité : Commercialisation et maintenance de produits optiques

Forme juridique : SAS

Président : Nicolas Sériès

Date de création : 1988

Siège : Marly-Le-Roi et Fougères

Effectifs : 620 employés

CA 2019 : 280 millions d'euros

VOTEZ ICI !

Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Trophées DAF

Evenement organise par DAF Magazine qui accueille plus de 80 DAF autour dun diner de gala prestigieux et dune remise de trophees Cette soiree [...]

Sur le même sujet