En ce moment En ce moment

Trophées 2020 / Frédéric Abbadie (Artelia) "Faire de la réorganisation finance un projet d'équipe"

Publié par Marie-Amélie Fenoll le - mis à jour à
Trophées 2020 / Frédéric Abbadie (Artelia) 'Faire de la réorganisation finance un projet d'équipe'

A la faveur d'une fusion juridique majeure, le Daf d'Artelia a rapproché les missions des services comptables et du contrôle de gestion au sein d'une nouvelle organisation par une conduite du changement collaborative.

Je m'abonne
  • Imprimer

VOTEZ ICI !

" Nous avons profité d'une fusion juridique au 31 décembre 2019 pour revoir l'organisation de la direction financière ", explique Frédéric Abbadie, Daf d'Artelia, groupe d'ingénierie, de management de projet et de conseil en forte croissance. Une conduite du changement participative, en co-construction et en mode projet pour redistribuer les cartes et les rôles, permettre la montée des compétences dans un partage plus étroit entre le service comptable et le contrôle de gestion. " Avec l'idée de construire le métier du comptable de demain ", glisse le Daf dans un sourire.

Un changement organisationnel des activités opérationnelles a conduit à la fusion juridique des 3 plus importantes sociétés du groupe, " qui représentent 60% du chiffre d'affaires d'Artelia, soit un périmètre de 330 M€ et 2500 collaborateurs ", souligne le Daf. " L'enjeu était de réunir l'essentiel des équipes opérationnelles françaises et de fluidifier l'organisation avec les métiers qui fonctionnent par appels d'offres et ont besoin de partager leurs références. " Ce projet a fortement mobilisé les équipes finance et IT sur un an pour aboutir à la fusion informatique de l'ERP, créer des applicatifs environnements et opérer une data conversion afin de conserver l'historique des données de milliers d'affaires.

Une montée en compétence tournée vers les processus de l'entreprise

Mais ce chantier d'envergure a aussi nécessité une forte conduite du changement auprès des services comptables et contrôle de gestion dont les équipes étaient basées à Grenoble, au Havre et à Saint-Denis avec des procédures comptables et des pratiques de gestion différentes. " Cette fusion, nous a fait passé de 3 services financiers à un seul ", souligne le Daf. Au final, cela a conduit le service comptable à une organisation matricielleavecd'une part, des comptables par branches d'activité plus en interactions avec les responsables opérationnels et le contrôle de gestion, et d'autre part,des responsables de processus pour veiller à l'uniformité des procédures et des contrôles comptables et faciliter la montée en compétence technique et IT des équipes.

" Avant, il y avait 6 chefs comptables et adjoints avec des équipes organisées par métiers comptables. Nous avons évolué vers un découpage organisé selon les process de l'entreprise pour renforcer notre implication dans leur digitalisation et faire évoluer le métier de comptable vers plus de contrôle interne dans une approche d'audit des flux, détaille Frédéric Abbadie. L'objectif était de renforcer la collaboration entre comptables et contrôleurs de gestion pour gagner en efficience, apporter un accompagnement toujours pertinent aux responsables opérationnels et garder l'agilité de l'entreprise dans un contexte de forte croissance."

Si les équipes comptables étaient très préoccupées de leur devenir. "Au final, elles se sont rendues compte qu'elles pouvaient être acteurs de leur propre évolution et devenir force de construction de l'évolution des outils et des contrôles", conclut Frédéric Abbadie.

Quel est selon vous le principal défi pour votre fonction dans les 5 ans à venir ?

Digitalisation et automatisation vont pousser les financiers vers plus d'analyse des données qui va s'intégrer aux procédures de contrôle interne selon une logique d'audit. Le spectre des données analysées pourrait s'élargir à des données plus opérationnelles pour imaginer le développement de nouveaux services.

Si vous n'aviez pas été DAF, vous seriez?

Architecte. J'ai une âme de bâtisseur et de développeur. J'aime la dimension esthétique du métier.

Repères

Raison sociale : ARTELIA

Activité : Ingénierie

Forme juridique : SAS

Président Exécutif : Benoît Clocheret

Date de création :2010

Siège : Saint-Ouen (93)

Effectifs : 5900 (après acquisition Danemark de décembre)

CA 2019 Proforma : 670 M€

VOTEZ ICI !

Je m'abonne
Marie-Amélie Fenoll

Marie-Amélie Fenoll

Journaliste

Journaliste depuis près de 6 ans, j’ai rejoint l’univers des achats et de la presse professionnelle en 2010. Un nouveau monde s’est ouvert à moi sur le [...]...

Voir la fiche
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet