En ce moment En ce moment

Trophées 2020 / Anne Gabrot (Kalray), Vocation scale-up

Publié par le | Mis à jour le
Trophées 2020 / Anne Gabrot (Kalray), Vocation scale-up

Anne Gabrot a réalisé presque toute sa carrière au sein d'entreprises à fort potentiel. Dernière en date, Kalray, pour laquelle elle a mené une brillante introduction en Bourse. Grâce à cette IPO la pépite grenobloise est devenue une scale-up !

Je m'abonne
  • Imprimer

VOTEZ ICI !

Les scale-up, c'est son dada. " L'état d'esprit des équipes, le dynamisme général, j'adore ! , sourit Anne Gabrot, Daf de Kalray. Et ce que j'aime par-dessus tout : savoir que tout est à construire, que rien n'est écrit ". Une conviction qu'elle s'est forgée tout au long d'une carrière très typée, au gré de ses missions dans plusieurs jeunes entreprises à fort potentiel : Volubill (Telécommunications) notamment ou encore Movea. Dernière en date, Kalray, une pépite grenobloise spécialisée dans les processeurs à haute-performance dont elle assume la direction administrative et financière depuis 2016.

" Après Movea, j'avais décidé de me lancer à mon compte, comme DAF à temps partagé, avec comme ambition de travailler un peu moins ", se souvient-elle, tout en reconnaissant être passée complètement à côté de cet objectif. " Tout m'intéressait, j'acceptais trop de missions. Résultat, je travaillais encore plus. " Une boulimie de travail qui connaît son apogée en 2017, lorsqu'elle a dû mener de front ses missions habituelles en plus de la conduite d'une levée de fonds de 15 millions d'euros pour le compte de Kalray. L'entreprise en hyper croissance faisait alors partie des entreprises auprès desquelles Anne Gabrot distillait son temps et son savoir-faire en tant que Daf à temps partagé. Pour la Daf cette levée de fonds représentait la 8e de sa carrière.

Dans la foulée de cette opération stratégique pour Kalray, Anne Gabrot a finalement décidé de faire une croix sur son activité de Daf indépendante pour rejoindre la pépite en tant directrice financière salariée. " Sur ce type d'entreprises, cela me parait compliqué de partager son temps. Lorsqu'il y a une levée de fonds, il faut être disponible en permanence. Or, nous savions que cette levée ne serait pas suffisante, nous évoluons dans une industrie très capitalistique. "

Changement d'échelle grâce à l'IPO

En février 2018, Kalray opte pour une introduction en Bourse sur le marché Euronext Growth. Quatre mois plus tard, l'IPO est finalisée, la start-up devient scale-up en levant 47,7 M€." La note d'opération indiquait 35.7 M€. C'est une vraie fierté car beaucoup ne donnaient pas cher cette entrée en Bourse ", sourit Anne Gabrot. Une réussite donc mais qui, là encore, a nécessité un travail intense à réaliser en quelques semaines. Le rôle de la Daf a été primordial pour la mise en musique de l'ensemble de l'opération. " Nous avons dû changer de référentiel comptable pour passer sur des comptes consolidés ". Et d'expliquer : " le délai était vraiment très court. Quatre mois pour faire ces modifications, établir le document de base, assurer les roadshows... " Sans compter que, désormais, les contraintes sont beaucoup plus importantes en matière de communication financière, de clôture des comptes, etc.

" Evidemment, nous avons connu quelques aléas, mais l'entreprise ne cesse de grandir et je grandis avec elle. Et c'est bien là l'intérêt de travailler dans ce type de société ! ", s'enthousiasme la Daf. Une vraie vocation pour celle qui, au sortir de ses études à l'ESSEC, ne se destinait pourtant pas vraiment au métier de directrice administrative et financière. " J'y suis arrivée par hasard, au détour d'un job au Club Med pour lequel j'ai postulé surtout parce que je voulais voyager ! "

Si vous n'étiez pas Daf quel métier exerceriez-vous ?

J'aimerais être de l'autre côté des levées de fonds, travailler pour des fonds d'investissement.

Le principal défi de votre fonction dans les 5 ans à venir ?

Réussir à ne pas se laisser emprisonner par la montagne de textes réglementaires liée à la Bourse. Il faut veiller à ce que cela ne devienne pas au fil de l'eau l'essentiel de mon activité.

Repères

Raison Sociale : Kalray SA

Forme juridique : SAS

Président du directoire : Eric Baissus

Création : 2008

Effectifs : 81 salariés

CA 2019: 1 265 K€ objectif 100 M€ en 2022

VOTEZ ICI !

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Stéphanie Gallo Triouleyre

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet