Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Solutions d'épargne : mêler attractivité et sécurité

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Solutions d'épargne : mêler attractivité et sécurité

A l'heure où les incertitudes du " monde d'après " se multipliaient, la loi PACTE qui a été promulguée le 22 mai 2019, est entrée en vigueur au 1er Octobre 2020. Elle vise notamment à donner de nouvelles garanties économiques aux épargnants, tout en accroissant le financement des entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer


Un montant record des épargnes des français en 2020

200 milliards d'euros auront été épargnés en 2020 par les Français selon la Banque de France. Un montant record qui représente près du double des chiffres habituels et cette tendance semblerait perdurer puisque les projections macroéconomiques publiés par la Banque de France estimerait l'épargne des Français à 130 milliards d'euros au cours du premier semestre 2021. Ce choix bien compréhensible de la part des ménages fait écho à un contexte d'incertitudes marquées par les conséquences économiques de l'épidémie de covid-19, mais aussi par des craintes persistantes relatives à la protection sociale à long terme.

Le baromètre 2021 du Cercle des épargnants révèle que pour 55 % des Français citent " l'épargne de précaution " comme une préoccupation principale. L'avenir du système de retraite est également au coeur des soucis, puisque 78 % d'entre eux se disent inquiets à ce sujet. L'étude précise par ailleurs qu'ils sont dorénavant 44 % à se déclarer intéressés par l'épargne et les possibilités de placements. Si les Français sont toujours fidèles à l'assurance-vie, avec 38 % de détenteurs début 2021, les nouveaux produits suscitent un attrait grandissant.

La loi PACTE et ses nouvelles dispositions

Depuis le 1er octobre 2019, l'ordonnance portant réforme de l'épargne retraite a créée de nouveaux plans d'épargne retraite (PER) pouvant être proposés aux épargnant. De plus, l'entrée en vigueur de nouvelles dispositions dans le cadre de la loi PACTE, le 1er Octobre 2020* , a constitué une réponse en phase avec les inquiétudes qui étaient et restent d'actualité. Son objectif était de donner de nouvelles garanties aux épargnants, tout en accroissant le financement des entreprises Le nouveau plan d'épargne retraite (PER) donne lieu soit à l'ouverture d'un compte-titres composé de titres éligibles, soit à un contrat d'assurance-vie (contrat d'assurance de groupe dont l'exécution est liée à la cessation d'activité professionnelle). Il se traduit par l'acquisition d'une rente viagère ou d'un capital à compter de la date de liquidation de la pension dans un régime obligatoire d'assurance vieillesse ou de l'âge légal de départ à la retraite.

Le nouveau plan d'épargne retraite : être en phase avec son temps

Chaque PER est constitué de sommes provenant de cotisations obligatoires régulières du salarié ou de l'employeur, de sommes issues de l'épargne salariale (intéressement, participation...) et du compte épargne-temps (CET), ainsi que de versements volontaires du titulaire. A noter que le titulaire peut faire le choix de rendre déductibles ou non les versements volontaires, déductions faites sur l'assiette de l'impôt sur le revenu dans la limite de certains plafonds. La portabilité des droits est également un atout majeur visant à favoriser l'attractivité de la solution : les épargnants peuvent concentrer leurs encours sur un seul support, même en changeant d'entreprise. Une évolution pertinente dans un contexte où les carrières professionnelles sont de moins en moins linéaires.

Autre point essentiel : la protection de l'épargne des Français. La loi stipule que les entreprises d'assurance et autres structures autorisées à commercialiser ces produits soient soumises à l'obligation d'établir une comptabilité auxiliaire d'affectation pour les engagements de retraite, dans le but de protéger les épargnants en cas de défaillance du prestataire.

Enfin, pour stimuler la concurrence et les perspectives de rendement, les produits d'épargne retraite peuvent désormais être proposés tout aussi bien par des gestionnaires d'actifs que par des sociétés d'assurance.

Compte Epargne Logement : l'immobilier comme valeur sûre

Sécuriser son avenir conduit souvent à se tourner vers un investissement immobilier. En anticipant un tel projet, pourquoi ne pas opter pour CEL (Compte Epargne Logement ou un PEL (Plan Epargne Logement) ?

Ces deux produits d'épargne permettent de bénéficier d'un taux d'intérêt avantageux, fixé par contrat, et attribué dans le cadre du financement d'un achat immobilier ou de travaux de rénovation sur un bien. L'obtention du prêt est conditionnée par une durée préalable d'épargne : dans le cas du PEL, le crédit logement peut atteindre 92 000 euros, au bout de 4 ans minimum, alors que le CEL donne droit à un crédit jusqu'à 23 000 euros après 18 mois d'épargne.

Pendant cette période qui précède l'opération immobilière, le CEL offre un taux d'intérêt faible, mais il s'agit d'un compte très flexible, puisque les dépôts et retraits de fonds restent libres. A l'inverse, le PEL présente un taux d'épargne plus avantageux, mais il ne permet pas de retrait et nécessite d'être alimenté régulièrement (au minimum 540 euros par an, par versements périodiques ou en un seul dépôt).

*l'ordonnance portant réforme de l'épargne retraite crée de nouveaux plans d'épargne retraite (PER) qui peuvent être proposés aux épargnants, dès le 1er octobre 2019.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles