En ce moment En ce moment

Revues de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 13 mai 2019)

Publié par le - mis à jour à
Revues de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 13 mai 2019)
© Lazypit - Fotolia

Cette semaine l'Europe est au coeur des préoccupations. Rien d'étonnant en cette période d'élections européennes. Alors y aura-t-il un taux minimum d'IS comme le souhaite la Commission européenne? La transparence est de mise en tous cas en matière fiscale avec de nouvelles normes comptables.

Je m'abonne
  • Imprimer

Nouvelles règles comptables sur les risques fiscaux : on devra tout dire !

Les règles comptables se mettent, elles aussi, au diapason de la transparence sur la gestion fiscale des entreprises. La norme IFRIC 23 va accentuer significativement la sensibilité au risque fiscal des groupes cotés et la charge documentaire associée, en modifiant notamment l'évaluation des positions fiscales incertaines. Au-delà des conséquences financières que l'interprétation de ces risques pourraient avoir dans les comptes, cette nouvelle norme interroge sur son impact tant en matière de gouvernance d'entreprise que de gestion des relations avec les administrations fiscales. En effet, ces risques sont souvent très techniques et leur appréciation est complexe à nuancer dans la documentation comptable. Or, le débat fiscal, aussi bien avec les médias qu'avec les administrations, notamment étrangères, est devenu aujourd'hui un exercice radicalisé par ces incompréhensions techniques. On sera donc très vigilant sur la nature des informations à communiquer. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Europe : les banques mènent campagne contre Bâle 4

La Fédération bancaire française s'est rendue à Bruxelles pour présenter ses 10 propositions "pour une société bien financée dans une Europe souveraine". Elle remonte au créneau sur la transposition des accords de Bâle qui affaiblirait selon elle les banques européennes face aux américaines. Parmi les multiples revendications, les banques françaises enjoignent les politiques, l'Eurogroupe et la Commission, de se saisir des questions de " l'indépendance stratégique de l'Europe en matière financière ". Elles appellent à une relance de l'Union des marchés de capitaux et à une nouvelle étape de l'Union bancaire, afin de faire émerger une " Union de financement ". Les banques, encore récemment le Crédit Agricole, se plaignent des obstacles à la circulation des liquidités au sein de la zone euro, qui contribuent à la fragmentation des marchés et dissuadent les fusions transfrontalières. Mais cette position ne fait pas consensus en Europe. " Le superviseur allemand ne veut pas que l'épargne allemande finance les entreprises françaises " décrypte un banquier de la place. >> Lire l'article complet sur le site de La Tribune

Prix de la meilleure opération financière de 2018 : les six finalistes

Le Club des Trente récompensera le 23 mai les lauréats des catégories fusions-acquisitions et financement. Sur un peu moins d'une trentaine de dossiers, le jury présidé par Sophie Stabile (Révérence) a retenu six finalistes. Dans la catégorie fusion-acquisition on retrouve Airbus pour l'acquisition de 62 % du programme d'avions C-Series de Bombardier (Royal Bank of Canada, HSBC)., Scneider Electric pour la combinaison entre Aveva et les activités de logiciels industriels du groupe français (Morgan Stanley, Lazard, Numis Securities), Univbail Rodamco pour l'acquisition de l'australien Westfield (Deutsche Bank, Goldman Sachs, Jefferies, Rothschild, UBS) et Worldline pour l'acquisition de Six Payment Services (Citi, JP Morgan). Et dans la catégorie opération de financement les deux lauréats sont Lidea pour le refinancement de sa dette et Neonen pour son introduction en bourse. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Dernier appel de Bruxelles pour un impôt européen des sociétés

La Commission européenne espère un accord in extremis sur un taux minimum d'impôt sur les sociétés, alors que ses tentatives de réformes de l'impôt ont régulièrement été bloquées par les capitales. Dans une lettre envoyée aux ministres de Finances à la veille du conseil Ecofin du 17 mai, Pierre Moscovici propose une stratégie pour créer un environnement fiscal des entreprises à la hauteur des défis du 21e siècle. Celle-ci inclut trois objectifs : la conception d'un système fiscal tenant pleinement compte des modèles commerciaux actuels, selon lesquels les entreprises n'ont plus besoin de présence physique, et des nouvelles réalités de la création de valeur (taxe numérique) ; la mise en place d'un plancher en termes de concurrence fiscale et la réduction des transferts de bénéfices, surtout pour les revenus très mobiles ; et l'installation d'un environnement " simple et stable " pour les entreprises, assorti d'une élimination des distorsions du marché et de la double imposition. >> Lire l'article complet sur le site Euractiv

Insolite : La Bank of America conseille d'investir dans la vie éternelle

Les analystes de la Bank of America annoncent le développement spectaculaire des entreprises dédiées à l'allongement de la vie humaine, avec la promesse d'un marché évalué à 600 milliards de dollars, d'ici 2025, autrement dit les nouvelles technologies liées à ingénierie médicales très futuriste. La médecine de précision se concentre aujourd'hui sur cinq domaines précis : le génome humain, la big data, l'intelligence artificielle, la nutrition et l'éradication des maladies incurables. Le marché actuel est déjà estimé à 100 milliards de dollars et attire les classes aisées. >> Lire l'article complet sur le site Usbek & Rica


Je m'abonne

La rédaction

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet