Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 11 avril 2022)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 11 avril 2022)

Cette semaine dans la presse éco-finance des signes de craquement sur la chaîne logistique mondiale n'augurent rien de bon, la BCE maintient ses taux malgré une inflation à 7,5% en mars, les marchés financiers se réorientent déjà vers les secteurs porteurs de la défense et des énergies vertes en réaction à la guerre en Ukraine. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

La logistique mondiale s'apprête à replonger dans la crise

Alors que la fiabilité des transports de conteneurs avait tendance à se redresser, les confinements de plusieurs mégalopoles chinoises ont créé une nouvelle incertitude, qui rejaillit sur les chaînes d'approvisionnement mondiales. Faute de marchandises à convoyer, la demande de transport pique du nez, et le pire reste sans doute à venir, selon des professionnels. Les spécialistes des chaînes d'approvisionnement doivent désormais se résigner à passer d'une crise à l'autre. « La combinaison du fléchissement de la demande européenne, de la guerre en Ukraine et surtout de la flambée Omicron en Chine constitue un véritable 'stress test' pour la stratégie de maîtrise des capacités mise en place par les compagnies maritimes au début de la pandémie », résume Jérôme de Ricqlès, le spécialiste du maritime chez Upply, une place de marché sur le transport de marchandises. Selon les professionnels, de premiers craquements sont perceptibles côté chinois, mais le pire reste sans doute à venir. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Inflation : la BCE prend le contre-pied des autres banques centrales

L'institution monétaire de la zone euro laisse ses taux directeurs inchangés, malgré une inflation qui a atteint 7,5% en mars, précisant que l'arrêt de ses rachats d'actifs débutera au cours du troisième trimestre sans préciser son calendrier. La Banque centrale européenne (BCE) a confirmé jeudi lors de la réunion de son conseil des gouverneurs sa volonté de resserrer sa politique monétaire, en cessant son programme de rachats d'actifs obligataires durant le troisième trimestre de cette année. D'ici là, elle réduira régulièrement ses achats nets d'obligations mensuels, de 40 milliards d'euros en avril, de 30 milliards d'euros en mai et de 20 milliards d'euros en juin, confirmant les plans antérieurs, indique le communiqué. L'institution laisse donc pour le moment ses taux directeurs (0,5 %, 0% et -0,5%), inchangés depuis près de huit ans. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Ces entreprises dont la performance boursière a été dopée par la guerre en Ukraine

Si l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe a déstabilisé les marchés européens, elle a aussi profité à certaines valeurs, notamment dans la défense, les énergies vertes, ou encore les matières premières. Les performances dans ces secteurs ont permis de limiter la casse sur les indices boursiers. Ceux-ci sont à nouveau proches de leur niveau d'avant-guerre. Après le choc causé par l'invasion russe de l'Ukraine, les marchés financiers européens semblent se rétablir. Surtout, les investisseurs ont fait évoluer leurs portefeuilles pour s'adapter. Ils ont multiplié les arbitrages. Ils se sont également reportés sur les entreprises qui devraient bénéficier sur le long terme des bouleversements occasionnés par l'invasion russe. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Audacia et Starburst lancent Expansion, leur fonds dédié à l'aérospatial

La société de capital-investissement Audacia et l'accélérateur spécialisé dans l'aéronautique Starburst annoncent le lancement d'un nouveau fonds d'investissement dédié aux secteurs de l'aérospatial et de la défense, qui devrait atteindre à terme 300 millions d'euros. Ce fonds, Expansion, prévoit de lever dans un premier temps 100 millions d'euros d'ici à la fin de l'année 2022 et ambitionne ainsi de devenir le principal fonds privé européen dédié à ces secteurs stratégiques afin de « soutenir et financer des startups françaises et européennes » de la phase d'amorçage à la série B, qui doit permettre aux jeunes entreprises de décoller. Expansion viendra « compléter les efforts publics mis en oeuvre actuellement en France et en Europe pour soutenir l'innovation ASD (industries aérospatiale et défense, NDLR) en provenance des startups » , ont précisé les deux entreprises dans un communiqué. >> Lire l'article complet sur le site Maddyness

L'horizon s'éclaircit pour les entreprises

Selon les dernières statistiques publiées par la Banque de France le 31 mars, la rémunération moyenne offerte par les banques commerciales aux sociétés non financières en contrepartie de l'ensemble de leurs dépôts vient de tomber à 0,09 %. En recul de 35 % sur un an, et en baisse quasi continue depuis 2015, ce niveau est le plus faible jamais observé... historiquement (voir graphique)?! A en croire les spécialistes en placements de trésorerie, pourtant, le pire serait désormais derrière les entreprises ayant de l'argent à placer. Les rendements offerts aux entreprises dans le cadre de leurs placements de trésorerie ont commencé à rebondir. Alimentée par le début de normalisation de la politique monétaire européenne, l'embellie est appelée à durer selon les professionnels. >> Lire l'article complet sur le site Option Finance

Bien-être et performance au travail : ce que le sport peut nous apprendre

Deux ans après le début de la pandémie de Covid-19, il est temps de s'interroger sur notre bien-être, à la fois personnel et professionnel. Cette prise en compte des rythmes naturels de vie, le milieu du sport l'a depuis longtemps largement assimilée. L'enjeu de la performance pousse les athlètes à étudier, donnée après donnée, les moindres détails qui pourraient faire la différence sur le terrain. Pourquoi ne pas s'en inspirer ? L'étude des rythmes biologiques nous donne des armes pour mieux nous organiser et nous apprend que certains moments sont plus adaptés à tel ou tel type d'occupation, selon le chronotype de chacun. Pour la plupart des gens, il est par exemple préférable de se concentrer sur des tâches analytiques le matin et de réserver les exercices créatifs, comme les brainstorming, en fin de journée, contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord. >> Lire l'article compelt sur le site Harvard Business Review France

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande