Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et finanicers (semaine du 4 juillet 2022)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et finanicers (semaine du 4 juillet 2022)

Cette semaine dans la presse éco-finance la crainte de l'Institut Montaigne face à la prime Macron, le prolongement du plan d'accompagnement jusqu'à fin 2022, les subventions institutionnelles qui favorisent l'accès au crédit des PME innovantes, les fonds de dette privée qui ont le vent en poupe, les astuces de L'Oréal pour poursuivre sa croissance malgré l'inflation et le lien entre employés satisfaits et investisseurs heureux. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

Prime Macron : la crainte d'une « cannibalisation » de l'intéressement et de la participation

Dans un rapport publié ce mercredi, l'Institut Montaigne alerte sur les dangers d'une pérennisation de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat pour les dispositifs de partage de la valeur déjà en place. Il appelle à l'intégrer aux suppléments d'intéressement et de participation et interpelle sur le risque de « cannibalisation » de ces mécanismes de partage de la valeur dans un rapport publié ce mercredi. « Il est important d'éviter une erreur d'aiguillage sur la Pepa alors qu'elle pourrait faire dérailler la dynamique actuelle favorable au sujet du partage de la valeur en entreprise », met en garde Jean-Dominique Senard, le président de Renault. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Aides : prolongement du plan d'accompagnement jusqu'à fin 2022

Les ministères de l'Economie et de la Justice vont prolonger la mission d'accompagnement des entreprises en difficulté. Environ 10.000 sociétés ont sollicité ce dispositif créé pour gérer la sortie de crise sanitaire. Avec la guerre en Ukraine, l'exécutif multiplie les soutiens. La priorité donnée au pouvoir d'achat des Français n'empêche pas le gouvernement de rester au chevet des entreprises. Après le décret du 2 juillet instaurant une aide d'urgence destinée aux entreprises grandes consommatrices de gaz et d'électricité, l'exécutif va annoncer lundi une nouvelle prolongation de la mission d'accompagnement des entreprises en difficulté . >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Les subventions institutionnelles favorisent l'accès au crédit des PME innovantes

Les petites et moyennes entreprises (PME) innovantes jouent un rôle central dans les trajectoires de croissance économique des pays. En effet, une étude montre qu'elles sont le moteur du changement technologique car elles amènent des produits et services plus innovants sur le marché. Il apparaît donc primordial que ces entreprises aient un accès aux financements externes (banques, capital-risque, etc.) afin de pouvoir développer leur plein potentiel, ce qui permettra à terme d'assurer le renouvellement du tissu industriel en France. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Les fonds de dette plus prudents avec la crise

En cette période où les financements se sont raréfiés pour le capital-investissement, les fonds de dette privée ont le vent en poupe. «Nous sommes davantage sollicités que d'habitude par les sociétés de capital-investissement qui cherchent des alternatives aux financements bancaires au cas où ils n'en obtiendraient pas», reconnaît Antoine Maspetiol, responsable de la dette privée chez Eiffel Investment. Ces fonds sont très sollicités par le capital-investissement en quête d'alternatives aux banques. Ils prêtent directement à des entreprises et sont de plus en plus présents dans le capital-investissement en finançant les acquisitions d'entreprises non cotées par dette avec effet de levier. >> Lire l'article complet sur le site Le Figaro

Comment L'Oréal chasse l'inflation à coup d'innovations

La division grand public de l'Oréal (L'Oréal Paris, Mixa, Garnier, Dop, Cadum...) poursuit sa croissance dans un contexte inflationniste tendu. En multipliant les innovations et les rénovations de gammes, L'Oréal grand public parvient à passer quelques hausses de prix. Rencontre avec Alexis Perakis-Valat, le directeur général de cette division stratégique. "L'innovation doit apporter quelque chose qui n'existe pas sur le marché. Tous les rouges à lèvres longue tenue et non transférables étaient mats. Nous venons, par exemple, de sortir chez Maybelline le premier rouge à lèvres longue tenue, sans transfert et brillant. Cela permet effectivement de passer à un niveau de prix supérieur au fond de catalogue." >> Lire l'interview complète sur le site Challenges

Dans une entreprise, des employés satisfaits rendent aussi les investisseurs heureux

Une étude récente montre qu'un portefeuille orienté dans les entreprises réputées pour la satisfaction de leurs équipes enregistre une performance supérieure de 2 à 2,7% par an. Le volume des actifs sous gestion qui intègrent un élément d'investissement socialement responsable (ISR) a connu une croissance exponentielle au cours de la dernière décennie, dépassant aujourd'hui 35 000 milliards de dollars, soit environ 40% de tous les actifs gérés professionnellement. Ces investissements sont motivés par des stratégies qui prennent en compte au moins une dimension liée aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la sélection du portefeuille. En utilisant quatre décennies de données, de 1984 à 2020, nous constatons qu'un portefeuille orienté vers les entreprises dont la satisfaction des employés est la plus élevée surperforme de 2 à 2,7 % par an par rapport à un portefeuille moyen. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande