En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 20 mai 2019)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 20 mai 2019)

C'est la semaine des records, critiques ou heureux tout dépend : dette colossale pour la maison mère de Casino ; Iznes, la blockchain privée, dépasse le milliard d'euros d'encours et le premier green bond souverain néerlandais fait un carton avec une demande qui dépasse les 21 milliards d'euros.

Je m'abonne
  • Imprimer

La maison mère de Casino se place en procédure de sauvegarde

La société Rallye, maison mère du géant de la grande distribution Casino, a annoncé, jeudi 23 mai, s'être placée en procédure de sauvegarde, ce qui va lui permettre de renégocier les conditions de remboursement de sa dette colossale de 2,9 milliards d'euros. Si Casino et Go Sport ne sont, pour leur part, pas concernés par la procédure, depuis plusieurs mois, des fonds d'investissement spécialisés dans la vente à découvert se montrent très agressifs vis-à-vis du distributeur Casino et de Rallye. Dans le rouge l'an dernier avec une perte nette de 54 millions d'euros, Casino avait lancé, en juin 2018, un plan de cession d'actifs non stratégiques, dont des murs de magasins. Initialement fixé à 1,5 milliard d'euros, ce plan a été étendu à au moins 2,5 milliards d'euros d'ici au premier trimestre 2020. >> Lire l'article complet sur le site Le Monde

" L'affacturage dépasse désormais le découvert bancaire "

Le directeur général délégué de FactoFrance, Philippe Mutin, décrypte la très forte croissance du marché français de l'affacturage. Avec 32,9 milliards d'euros fin 2018, soit 22 % des financements à court terme, l'affacturage a dépassé pour la deuxième fois consécutive le découvert bancaire, estimé à 31,6 milliards d'euros. La clé de ce succès? Une tarification aujourd'hui très compétitive. L'affacturage dispose en outre d'une marge de progression importante en France. Auprès des TPE bien sûr mais aussi des PME et ETI, y compris des entreprises sous LBO, grâce à des solutions déconsolidantes y compris en IFRS. Au niveau mondial, la France est le deuxième marché derrière la Chine. Les factors français ont donc une vraie force à faire valoir à l'international. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Blockchain : la plateforme de place Iznes dépasse le milliard d'euros d'encours

La recomposition du capital est désormais finalisée, comme l'a annoncé Iznes ce jeudi 23 mai : Setl est sortie du tour de table et les six sociétés de gestion fondatrices, toutes françaises, Ofi AM, Arkéa IS, Groupama AM, La Banque Postale AM, La Financière de l'Echiquier (LFDE, groupe Primonial) et Lyxor Asset Management (groupe Société Générale) détiennent aujourd'hui l'intégralité du capital d'Iznes. La plateforme en elle-même avance : grâce à sa blockchain privée, qui n'utilise " pas de crypto-monnaie ou de coins " et assure la confidentialité des données, elle est à la fois une sorte de marketplace d'investissement et un registre mis à jour en temps réel. Elle facilite l'accès des clients aux OPCVM, réduit les coûts de transaction et apporte un haut niveau de sécurité aux investisseurs et aux sociétés de gestion. Depuis son lancement opérationnel en mars, la plateforme a passé le cap du milliard d'euros d'encours sous registre au mois de mai. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Le premier green bond des Pays-Bas noté Triple A fait un carton

La demande a dépassé 21 milliards d'euros pour la première obligation verte de l'État néerlandais, qui va lever 6 milliards. Il s'agit du premier green bond souverain d'un émetteur noté Triple A. Les Pays-Bas sont le sixième pays européen à se lancer sur le marché des green bonds, et le troisième de la zone euro, après la Pologne en décembre 2016, juste avant la France en janvier 2017, suivies de la Belgique, la Lituanie et l'Irlande l'an dernier. Le Trésor néerlandais a expliqué que les fonds levés serviront à financer des dépenses ou investissements verts ou liés au climat, notamment dans les énergies renouvelables et la gestion de l'eau. >> Lire l'article complet sur le site Euractiv

8 principes pour une équipe tournée vers l'intérêt collectif

S'il y a quelque chose que les organisations n'aiment pas en ce moment, ce sont les silos : chacun travaille dans son coin, sans se soucier ou se coordonner avec les autres, privilégie ses intérêts personnels et de ceux de son environnement proche au détriment de ceux de l'organisation au sens large, etc. Comment en sortir ? Que faire pour que l'intérêt collectif ne reste pas lettre morte ? Une personne s'est penchée sur le sujet et a même obtenu le prix Nobel d'économie grâce à cela en 2008 : Elinor Ostrom. Elle a observé certains regroupements parviennent à agir dans le sens de l'intérêt collectif (de façon prosociale dit-on aussi). Elle a donc cherché la formule qui leur était commune. Il en ressort huit principes. >> Lire l'article complet sur le site Myhappyjob

5 questions à se poser avant de se lancer à l'international

L'export à l'international constitue une étape clé dans le développement d'une startup ou d'une PME. Mais pas question de se lancer sans avoir bien réfléchi en amont. Risques, accompagnement, structure... Quels sont les points à checker avant de faire le grand saut ? Avant d'engager des frais importants de prospection, il convient de se poser la question de l'adaptation de son produit aux marchés convoités. De même, pas question de se lancer sans avoir vérifié que sa situation financière est adaptée. Réfléchir aux coûts induits par les nouvelles machines, les délais de paiements, le portage des stocks... Un ensemble que doit pouvoir supporter le bilan de l'entreprise. Mais des dispositifs d'aide à l'export existent. >> Lire l'article complet sur le site Maddyness


Je m'abonne
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Synertrade

premiere vue cette loi peut representer de nouvelles contraintes pour les entreprises ainsi que des risques reputationnels et financiers Mais [...]

Sur le même sujet