En ce moment En ce moment

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 15 juillet 2019)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 15 juillet 2019)

Que s'est-il passé dans la sphère économique et financière cette semaine? Voici un petit florilège spécial Daf. Bonne lecture!

Je m'abonne
  • Imprimer

Inégalités, fiscalité, numérique : le G7 finances se réunit sur fond de divisions

Réduction des inégalités, fiscalité internationale, numérique, verdissement de l'économie, cybersécurité dans le système financier... le programme s'annonce copieux pour les sept ministres des finances, les gouverneurs des banques centrales et les représentants des organisations internationales qui doivent se retrouver à Chantilly les 17 et 18 juillet prochains. L'objectif global affiché est de rendre " le capitalisme plus juste ". Plus de dix ans après le début de la crise financière, le système économique actuel est de plus en plus contesté. La montée des populismes partout en Europe et de l'autre côté de l'Atlantique, le Brexit, le dérèglement climatique, la crise des " Gilets jaunes " amènent les gouvernements des principales économies à revoir leur modèle. Pour autant, la fragilisation du multilatéralisme dans les instances internationales pourrait bien freiner les ambitions de départ. >> Lire l'article complet sur le site Euractiv

Fusions-acquisitions : zoom sur 4 facteurs de réussite

Moins de la moitié des fusions acquisitions génère le niveau de création de valeur attendu. Une récente étude du cabinet de conseil Wavestone a identifié trois noeuds, et, en creux, les bonnes pratiques à mettre en oeuvre. Outre le renforcement de son coeur de métier et l'augmentation de sa part de marché (pointés par 77 % des réponses), l'entreprise qui s'engage dans une fusion-acquisition vise la création de valeur en misant sur les synergies. Il faut créer les conditions de convergence en soignant la conduite du changement. Les difficultés rencontrées sont souvent dues à des divergences culturelles. Il importe de diagnostiquer les écarts culturels des deux entités. Enfin, il faut bâtir la nouvelle organisation très en amont et non pas aborder le sujet de l'intégration comme un processus mécanique post transaction. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

L'Europe des paiements aspire à une solution unique face aux géants américains

Industriels, banques et régulateurs déplorent l'absence d'acteur paneuropéen du paiement et le poids des géants américains Visa et Mastercard, Google ou Facebook demain. Une marque unique pourrait émerger autour du système de paiement instantané. En attendant, l'harmonisation est en marche avec la directive sur les paiements (DSP2) notamment. Le texte renforce la sécurité des paiements en ligne (plus de 30 euros), avec l'authentification forte des clients, à deux facteurs au moins entre un code ou mot de passe que l'on sait, un appareil que l'on possède, une donnée biométrique telle que l'empreinte digitale, la voix ou l'iris. La France en particulier doit renoncer au simple recours au code SMS à usage unique, qui s'est généralisé. La nouvelle réglementation européenne entre en vigueur à partir du 14 septembre 2019 mais un temps d'adaptation est prévu, notamment pour les e-commerçants, en coordination avec les autorités nationales. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

3 bonnes pratiques pour transformer son audit interne

Dans un récent ouvrage, Guillaume Litvak et Sébastien Allaire veulent tirer un trait sur la perception souvent " négative ou erronée " de l'audit interne. Convaincus qu'il doit avoir " une mission et une stratégie bien définies ", ils proposent une méthodologie et une boîte à outils pour " créer ou transformer un département d'audit interne ". Zoom sur trois des " sept pratiques essentielles pour transformer l'audit interne " décrites dans l'ouvrage de Guillaume Litvak et Sébastien Allaire, " Guide de l'audit interne : défis et enjeux, théorie et pratique " (Vuibert). 1. Refondre le rapport d'audit ; 2. Créer un plan de gestion des talents ; 3. Utiliser la technologie. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

Le QI est mort, vive le QC !

Après le QI, et le quotient émotionnel (QE), apparaît le quotient du niveau de conscience (QC). Concrètement, il vise à mesurer la capacité de chacun à prendre des décisions en intégrant les impacts de celles-ci sur les générations futures. Le QC sera déterminant pour construire un monde où les humains et les algorithmes pourront cohabiter en bonne intelligence. L'impact écologique prendrait en compte le taux de C02 émis par cette entreprise, ses efforts pour le diminuer mais aussi par exemple les accidents écologiques et leur fréquence. L'impact sociétal pourrait être mesuré en évaluant l'empreinte de l'entreprise sur les sociétés dans lesquelles elle opère (villages, commerces locaux, etc.). L'impact financier pourrait être évalué en mesurant l ' " honnêteté " fiscale de l'entreprise. Enfin, l'évaluation du QC passerait par une analyse approfondie de la raison d'être de l'entreprise. Mais attention à ne pas verser dans un monde datacratique... >> Lire l'article complet sur le site Harvard Business Review France

Je m'abonne

La rédaction

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet