Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 05 septembre 2022)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 05 septembre 2022)

Cette semaine la presse éco-finance consacre l'essentiel de ses colonnes à la question énergétique et à l'inflation. Bien sûr les moyens de financements des entreprises font aussi partie des préoccupations de la semaine. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

Energie : Bercy élargit les aides aux entreprises dont la facture flambe

Bruno Le Maire a annoncé ce mardi une révision des conditions du dispositif d'aides qui s'était soldé jusqu'à présent par un échec retentissant. Bercy explique que d'autres gestes pourraient suivre. Ainsi, les aides continueront de s'adresser aux entreprises grandes consommatrices d'énergie, dont la facture en la matière représente au moins 3 % du chiffre d'affaires. Autre condition, il faut avoir subi un doublement du prix du gaz ou de l'électricité sur la période éligible par rapport à la moyenne de prix de 2021. Mais pour le reste, le guichet promet d'être moins strict. Pour toucher l'aide plafonnée jusqu'à 2 millions d'euros, il suffira d'enregistrer une simple baisse de la marge opérationnelle (l'excédent brut d'exploitation) sur un mois pour y avoir droit. >> lire l'article complet sur le site Les Echos

L'Europe devra jouer serré pour plafonner les prix du gaz russe

La solution préconisée par Bruxelles, et soutenue par la France, présente des vertus politiques, mais aussi des difficultés techniques et juridiques. La présidente de la Commission européenne a mis sur la table cinq mesures visant à lutter contre la flambée des prix de l'électricité, lors d'un discours tenu mercredi à Bruxelles. Ursula von der Leyen propose une réduction contraignante de la consommation d'électricité aux heures de pointe, un plafonnement des revenus des producteurs d'électricité à bas coût - le chiffre non officiel de 200 euros par Mwh servirait de base de discussion -, un prélèvement sur les profits exceptionnels des entreprises gazières et pétrolières, un soutien aux énergéticiens en difficulté et un plafonnement des prix du gaz russe. >> lire l'article complet sur le site L'Agefi

La dette privée, financement alternatif à la disposition des start-up

Alors que les investissements en equity ralentissent depuis le début de l'année, le recours à la dette s'avère être une option ou un outil de financement complémentaire pour les start-up. Une start-up qui n'est toujours pas rentable ne peut pas aller toquer à la porte de sa banque qui va lui demander ses trois derniers bilans comptables et ne va donc pas lui octroyer de financement. D'autres acteurs peuvent fournir des prêts aux jeunes pousses, qu'elles soient en phase de démarrage (série A ou B) ou plus matures (pré-IPO) : les fonds de private equity et de capital-risque. Dans le jargon, on appelle ça de la « venture debt » ou du « venture loan ». Le français Isai vient tout juste de lancer un véhicule de dette dont le premier closing s'élève à 40 millions d'euros, pour une cible de 80 millions. Les start-up vont de plus en plus opter pour de la dette ou faire un mélange de capitaux propres et de dette afin d'éviter de lever de nouveaux fonds à des valorisations plus basses. >> Lire l'article complet sur le site Les Echos

La BCE frappe fort pour endiguer l'inflation en augmentant ses taux de 0,75 point

Après avoir augmenté ses taux d'intérêt en juillet pour la première fois en dix ans, de 50 points de base, la BCE annonce ce jeudi 7 septembre les relever de nouveau de 0,75 point, une ampleur inédite. L'objectif des hausses de taux est de favoriser l'épargne et réduire la consommation, pour abaisser la pression sur les prix. Servant de référence dans un contexte de liquidités abondantes, le taux sur les dépôts bancaires à la BCE, ramené de -0,5% à 0% en juillet, passe ainsi à 0,75%. Les deux autres taux directeurs, celui appliqué aux banques sur les opérations de refinancement sur plusieurs semaines et celui visant la facilité de prêt marginal au jour le jour, passent eux respectivement à 1,25% et 1,50%. >> Lire l'article complet sur le site La Tribune

Placements privés Euro-PP : 10 ans déjà !

En septembre 2012, Bonduelle innovait en émettant le premier placement privé de type Euro-PP de l'histoire. Depuis cette opération inaugurale, ce marché d'abord réservé aux ETI non notées s'est progressivement ouvert aux PME. Même si les volumes restent très en deçà des attentes initiales, les acteurs de la Place de Paris se réjouissent de l'enracinement de cette source de financement alternative dans le paysage européen. "Au fil des décennies, les Etats-Unis étaient parvenus à construire un robuste marché obligataire privé, l'USPP, sur lequel les PME et ETI peuvent se financer en dehors du système bancaire, de même que l'Allemagne avec son marché du Schuldschein (prêts privés de droit allemand)", rappelle-t-on à Bercy. >> Lire l'article complet sur le site Option Finance

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page