Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 29 août 2022)

Publié par le - mis à jour à
Revue de presse pour directeurs administratifs et financiers (semaine du 29 août 2022)

Cette semaine la presse éco-finance se concentre sur la hausse du prix de l'énergie pour les entreprises, la taxe sur les super profits, le coup de pression du gouvernement pour que les entreprises établissent leur plan de sobriété énergétique mais aussi la délicate gestion des filiales françaises en Chine, entre autres. Bonne lecture !

Je m'abonne
  • Imprimer

L'envolée des factures d'énergie alarme les entreprises

Moins protégées par la hausse des prix que les particuliers, les entreprises tirent la sonnette d'alarme. Contrairement aux ménages français qui bénéficient pour beaucoup d'un tarif régulé de vente, les entreprises sont bien moins protégées de la flambée des prix de l'énergie . La multiplication par plus de dix, depuis un an, des prix de l'électricité et du gaz commence à se faire sentir auprès de celles qui doivent renégocier leur contrat arrivant à échéance à la fin de l'année. «Les impacts économiques des prix actuels du gaz et de l'électricité vont être dévastateurs," explique Alexandre Saubot, président de France Industrie. >> Lire l'article complet sur le site Le Figaro

La croissance française résiste, mais 2023 s'annonce périlleux

L'inquiétude alimentée par les banques centrales sur le risque de récession généralisée semble avoir peu de prise sur le climat des affaires. Malgré une légère baisse en août, celui-ci reste supérieur à sa moyenne de longue période. « Cette rentrée est particulière parce que l'activité est assez bonne ; 80 % des patrons sont plutôt optimistes », a même assuré le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, à la Rencontre des entrepreneurs de France. Mais l'augmentation des prix de l'énergie, ainsi que de l'alimentation et, désormais, des services, va avoir un impact, non seulement sur la consommation des ménages, mais aussi sur l'activité des entreprises, tandis que la hausse des taux d'intérêt affectera la France au même titre que les autres économies mondiales. Cela fera-t-il plonger le pays en récession ? « Tout dépendra de la manière dont le gouvernement va ajuster, en 2023, le bouclier tarifaire, qui représente pour cette année une dépense publique d'environ 20 milliards d'euros », répond Mathieu Plane. >> Lire l'article complet sur le site Le Monde

Chine : le casse-tête des directions financières

Confrontées à la poursuite de l'épidémie de Covid-19 et à un environnement économique dégradé en Chine, les directions financières des quelque 2 100 entreprises françaises implantées dans le pays ont été mises à rude épreuve ces derniers mois. Beaucoup ont dû amender leurs prévisions budgétaires, revoir le pilotage de leur trésorerie et se battre pour préserver leurs marges. La levée progressive des restrictions sanitaires ne résorbe pas toutes les incertitudes. >> Lire l'article complet sur le site Option Finance

Les entreprises, sommées d'établir leur « plan de sobriété » énergétique

Elisabeth Borne a appelé, devant le Medef, à la "responsabilité collective" en matière d'économies d'énergie, réclamant à chaque entreprise d'établir son propre "plan de sobriété" dès septembre 2022. Très attendu par les entrepreneurs, le discours d'Elisabeth Borne lors de la Rencontre des entrepreneurs de France ce lundi 29 août 2022 a été marqué par un appel à l'action collective. « L'heure n'est plus aux demi-mesures, l'heure n'est plus au chacun pour soi, l'heure est à la responsabilité collective » , a affirmé la Première ministre devant les patrons français. Pour « surmonter le risque de pénurie de gaz cet hiver, atténuer le dérèglement climatique, (...) nous devons agir plus vite et plus fort », a-t-elle ajouté, en invitant Etat, entreprises et particuliers à « préférer les économies choisies plutôt que les coupures subies ». >> Lire l'article complet sur le site Maddyness

Taxe sur les super profits : le gouvernement d'Elisabeth Borne infléchit sa position

Alors que le gouvernement était initialement opposé à une taxation exceptionnelle sur les super profits des entreprises, la première ministre ouvre la porte à ce dispositif. Un débat qui intervient dans un contexte de perte de pouvoir d'achat pour de nombreux français, plombés par l'inflation alors que les bénéfices des grandes entreprises ont atteint un niveau record au deuxième trimestre. Le débat sur la taxation des "super profits" des entreprises s'accélère. "Personne ne comprendrait que des entreprises dégagent des profits exceptionnels alors même que les Français peuvent être inquiets pour leur pouvoir d'achat", a affirmé Mme Borne dans sa première interview depuis la pause estivale. >> Lire l'article complet sur le site Challenges

Pour résoudre un conflit, commencez par en déterminer la température

Savoir dénouer les situations de conflit ne s'improvise pas. Cela nécessite une bonne dose d'expérience et de psychologie. Mais aussi d'être capable de déterminer s'il s'agit d'un conflit chaud ou froid. Votre rôle de leader vous conduit à gérer des conflits. C'est tout simplement inévitable. Mais avant d'essayer de trouver des solutions, vous devez commencer par vous poser la question suivante : êtes-vous en présence d'un conflit « chaud » ou d'un conflit « froid » ? Pour répondre à cette question essentielle, il est utile de considérer ces deux définitions. De ces deux types de conflits, ni l'un ni l'autre n'est constructif. Vous devez donc avoir les compétences nécessaires pour « réchauffer » le conflit s'il est froid et le « refroidir » s'il est chaud. >> Lire l'article complet sur le site Harvard Business Review France

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page