Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Maîtriser les risques grâce à l'intelligence artificielle

Publié par Audrey Fréel le - mis à jour à
Maîtriser les risques grâce à l'intelligence artificielle

Les directeurs financiers peuvent s'appuyer sur des outils d'intelligence artificielle pour mieux maîtriser la marge d'erreur et augmenter la capacité de contrôle. Si les grands groupes sont plus enclins à utiliser ce genre de technologies, les PME s'emparent de plus en plus du sujet.

Je m'abonne
  • Imprimer

En plein essor, l'intelligence artificielle permet d'augmenter les performances des entreprises. " Véritable levier de performance, il est essentiel que le déploiement de l'intelligence artificielle apporte une valeur ajoutée directe et immédiate à la stratégie de l'entreprise ", indique Stéphane Roder, directeur général et fondateur du cabinet de conseil spécialisé dans l'intelligence artificielle AI Builders. Pour les directions administratives et financières, l'intelligence artificielle peut notamment permettre de mieux maîtriser la marge d'erreur et d'augmenter la capacité de contrôle. Elle offre la possibilité, par exemple, de fluidifier certaines tâches administratives comme le classement des e-mails. De nombreux logiciels basés sur l'intelligence artificielle sont capables d'analyser et d'effectuer un routage des emails en fonction de leur priorité ou encore de simplifier le reporting. De même, l'intelligence artificielle permet de prédire la trésorerie à partir des encaissements passés ou encore d'automatiser la lecture et la gestion des factures, réduisant ainsi la marge d'erreur.

Apporter une assistance

Certains algorithmes apportent également une assistance pour la gestion de la paie. " Ils sont capables de contrôler la cohérence des informations sur les moteurs de paie, de pointer des anomalies et de les corriger. Cela permet une meilleure maîtrise des erreurs et un énorme gain de temps", souligne Stéphane Roder. Concernant la gestion des contrats, des outils basés sur l'intelligence artificielle peuvent analyser les clauses lors de la phase de négociation et les signaler si elles sont considérées comme abusivesou si elles ont fait l'objet d'un jugement. De leurs côtés, les algorithmes de clustering, ou classification non supervisée, permettent de classer automatiquement des éléments non étiquetés qui leur sont présentés, permettant ainsi d'augmenter la capacité de contrôle. " Ce genre de technologies est essentiellement utilisé dans les grandes entreprisespour, par exemple, identifier des typologies de projets ou de contrats et en déduire le reporting financier adéquat ", explique le directeur général d'AI Builders.

Les PME sautent le pas

Si l'intelligence artificielle est plus facilement adoptée au sein des directions financières des grands groupes, de plus en plus de PME et d'ETI sautent le pas. " De nombreux ERP à destination des PME et ETI intègrent désormais des fonctionnalités basées sur l'intelligence artificielle comme la lecture des factures ou la gestion de la trésorerie, ce qui permet aux directeurs financiers de ces entreprises d'utiliser ces outils basés sur l'intelligence artificielle qui maintenant se démocratise ", détaille Stéphane Roder. Créatrice de valeur, l'intelligence artificielle devient une priorité pour la plupart des directions administratives et financières.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande

Retour haut de page