En ce moment En ce moment

Défi - Un virage cloud pour mieux gérer la donnée

Publié par Camille George le - mis à jour à
Défi - Un virage cloud pour mieux gérer la donnée

Après un changement d'actionnariat et différentes M&A, My Money Bank a accéléré son passage au cloud pour avoir plus de flexibilité et de visibilité sur la gestion de ses données. Jérémy Bracq, directeur de la transformation, revient sur les nombreux chantiers menés.

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est souvent en retraçant les développements d'un groupe qu'on en comprend ses transformations... Pendant 20 ans My Money Bank a été GE Money Bank et appartenait à General Electric. Mais à partir de 2008 et la chute de Lehman Brothers, General Electric, fortement exposé aux marchés financiers, a mené une politique de désinvestissement de l'activité Banque, conduisant en 2015 à la vente totale de GE Capital dont GE Money Bank. Cerberus Capital Management, fonds d'investissements américain qui souhaitait s'introduire sur le marché bancaire européen y a vu une opportunité. Le fonds aura mis deux années à acquérir My Money Bank mais sera le premier fonds à détenir une licence bancaire complète en France.

Depuis ce changement d'actionnaire, My Money Bank procède à une refonte de son portefeuille. Si certaines activités ont été cédées, plusieurs acquisitions ont été menées afin de re-déployer le capital. Ce fut le cas avec le rachat de Banco Espirito Santo et de la Vénétie (BESV) en 2018, spécialisée dans le financement des entreprises renommée depuis My Partner Bank.

Un data hub dans le cloud

Toutes ces évolutions imposaient de retravailler l'architecture et l'infrastructure digitale du groupe. " Nous avions un data center chez IBM qui détenait toutes nos données. Mais afin de nous donner plus de flexibilité nous avons voulu retravailler l'architecture et l'infrastructure pour entre autres éviter le shadow IT et renforcer la sécurité de nos données, explique Jérémy Bracq qui souligne, nous gérons un plan d'investissement de 30 M€, ce qui à l'échelle de notre banque est conséquent, plus un budget en constante évolution. " De là est née la volonté de construire un data hub pour que chaque chaîne de gestion envoient les données directement au hub. " Ce fut un changement très structurant en termes de gestion de la donnée, qui évite la superposition. "

Côté infrastructure, la banque passe progressivement à des outils dans le cloud. " Avec l'ERP cloud d'Oracle en SaaS nous avons toute notre comptabilité, le general ledger, mais aussi la comptabilité fournisseurs, les reportings, etc. Il faut bien sûr gérer les montées de version mais cela nous permet de tout centraliser. " MyMoneyBank utilise aussi AWS, le cloud public d'Amazon qui héberge son data hub et lui permet de faire du b-to-b-to-c en intégrant tous les développements réalisés avec les apporteurs d'affaires de la banque. " C'est un choix stratégique que d'aller sur le cloud, souligne, Jérémy Bracq. En termes de risques nous renforçons en permanence la cyber-sécurité du groupe, dans la mesure où toutes les banques sont exposées comme cible potentielles. " My Money Bank a refait l'interface front en conséquence et la connexion avec les courtiers se fait via des API pour éviter une double vérification. De même, dans les DOM où le groupe est co-leader du marché et emploie 270 collaborateurs, tous les processus de gestion ont été révisés.

Un autre chantier concerne les processus de dépôts qui seront également hébergés pour partie sur le cloud. Avec son partenaire Axa, My Money Bank a également créé une solution web creditor commune, totalement dématérialisée, pour permettre à ses clients de contracter une assurance emprunteur en quelques minutes en ligne.

L'ensemble de ses projets digitaux vise à accompagner la transformation du groupe. " Nous avons ouvert de nombreuses filiales ces dernières années, reconnaît Jérémy Bracq. Mais nous sommes beaucoup plus agiles que les banques traditionnelles qui pour sortir de leurs mainframes (grands systèmes informatisés -ndlr) doivent engager des programmes colossaux qui peuvent durer plus de 5 ans et dont l'issue est incertaine. " Pour lui, pas de doute, ce virage net vers le cloud va permettre à la banque en ligne de poursuivre sa croissance sans perdre son avantage compétitif.


Repères

Raison sociale : My Money Bank

Activité : banque de crédit et de financement

Directeur de la transformation, précédemment directeur financier : Jérémy Bracq

Forme juridique : SA à conseil d'administration

Siège : Courbevoie (92)

Effectifs : 762 collaborateurs

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet