Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment
Attention : Cet article n'est pas visible en ligne, il s'agit uniquement d'une prévisualisation.

Kadioglu Rashan, Daf de Finexkap: "En start-up, la compétence en gestion de projet est fondamentale"

Publié par le | Mis à jour le
Kadioglu Rashan, Daf de Finexkap: 'En start-up, la compétence en gestion de projet est fondamentale'

Kadioglu Rashan n'avait pas le profil type du Daf lorsqu'elle a intégré la fintech de l'affacturage Finexkap. Son profil polyvalent, son expertise des marchés financiers et sa sensibilité d'entrepreneur ont joué en sa faveur.

Je m'abonne
  • Imprimer

> Vous n'avez pas un cursus de Daf classique. Pourriez-vous nous décrire votre profil?

J'ai commencé ma carrière professionnelle sur les marchés financiers en tant qu'analyste financier chez Viel et Tradition, puis comme ingénieur financier. J'ai ensuite intégré le département corporate de CM-CIC Securities, en charge notamment de la communication financière dans le cadre d'opérations de marché (IPO, OPR). Après une dizaine d'années sur les marchés financiers, le virus de l'entrepreneuriat m'a touchée: j'ai créé une marque de cosmétique sur mesure 100% bio. Après l'avoir déployée dans les réseaux spécialisés, j'en ai laissé le gouvernail à mon associée pour intégrer l'Autorité des marchés financiers, puis Finexkap en tant que CFO.

> Comment s'est passée votre intégration chez Finexkap?

Je suis arrivée en octobre 2014. On m'a confié la fonction finance et les RH. Je suis également responsable de la conformité et du contrôle interne (RCCI) de la société de gestion de portefeuille Finexkap AM. La vie d'une start-up, c'est très sportif car les moyens sont limités mais le niveau d'exigence élevé. La première chose que j'ai dû faire, c'était de mettre en place les procédures. Il y en a une trentaine, aujourd'hui (charte d'utilisateur, lutte antiblanchiment, conformité et contrôle interne...), auxquelles nous avons dû former les collaborateurs de l'entreprise.

L'autre point majeur a été la mise en place d'un système de gestion de la trésorerie et d'un business plan mis à jour mensuellement. Le marché évolue tellement vite que chaque décision opérationnelle doit immédiatement être intégrée dans le BP.

> Un profil polyvalent, c'est important, dans une jeune entreprise innovante?

Dans une petite ou une moyenne structure, je pense qu'un profil trop classique de Daf pourrait ne pas répondre au besoin de polyvalence. Je n'ai aucun doute sur les compétences techniques de ce genre de profils issus de l'expertise-comptable, de l'audit ou du contrôle de gestion. Mais ils sont sans doute moins à l'aise pour gérer des problématiques juridiques, adapter les process ou accompagner le financement de la recherche et développement.

> Quels sont, selon vous, les nouveaux rôles du Daf?

Dans les start-up, la compétence en gestion de projet est fondamentale, notamment en matière de recherche et développement. Le Daf doit savoir accompagner le financement et anticiper les aléas. Parmi les fonctions spécifiques aux start-up, il y a aussi l'innovation juridique. En effet, les réglementations française et européenne sont parfois en retard sur l'innovation technologique développée par les entreprises.

Ici, le Daf a un rôle d'alerte à jouer pour que l'innovation se fasse dans la limite des textes en vigueur. Cela implique une représentation auprès des autorités de tutelle (l'AMF, par exemple) afin de faire valoir les problématiques de l'entreprise. C'est un travail nécessaire dont les effets sont parfois longs à obtenir.

Enfin, le Daf de start-up a aussi un rôle en matière de ressources humaines. Il doit favoriser l'adhésion des collaborateurs à l'esprit de l'entreprise grâce à une communication régulière et à la mise en place de process bien établis.

Repères

Raison sociale: Finexkap

Activité: Plateforme de financement à court terme pour les entreprises

Forme juridique: SAS

Dirigeants: Cédric Teissier (président) et Arthur de Catheu (dg)

Année de création: 2012

Siège social: Paris (75)

Effectif 2016: 33 salariés

CA 2016: NC


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande