En ce moment En ce moment

DossierAffacturage : quel impact sur le fonctionnement de l'entreprise ?

Publié par Antoine Pietri le

4 - Affacturage confidentiel: un outil à réserver aux entreprises structurées

Si l'affacturage fournit à l'entreprise un financement souple, régulier et pérenne de son BFR, il véhicule pour certains une mauvaise image, et présente le risque d'une dégradation des relations avec les clients. L'affacturage confidentiel permet d'éviter ces inconvénients. Comment y accéder?

L'affacturage confidentiel présente la particularité que la relation avec le factor n'est pas portée à la connaissance des clients. L'entreprise fait financer ses créances commerciales tout en conservant en interne la gestion intégrale du recouvrement. Une fois les factures réglées à l'entreprise par son client, celle-ci devra à son tour restituer les fonds au factor tous les jours ou toutes les semaines, selon les modalités du contrat. En général, les entreprises qui jouissent d'une situation financière robuste optent pour cette solution.


La relation client-fournisseur préservée

Premier atout de cette option: l'image de l'entreprise ne souffre pas, puisque le recours à une société d'affacturage n'est pas ébruité. Le deuxième avantage: la société conserve la main sur la gestion du poste clients ainsi que sur les créances commerciales qu'elle établit. Une façon de pérenniser l'aspect relationnel et, ainsi, d'écarter un des inconvénients de l'affacturage traditionnel: la dégradation de la relation client-fournisseur. A noter que l'entreprise devra aussi effectuer les relances en cas d'impayés et, éventuellement, faire intervenir son service du contentieux, le cas échéant. En revanche, en cas d'insolvabilité des débiteurs, l'entreprise est protégée, puisque les contrats d'affacturage confidentiels incluent également une assurance-crédit. Si l'un de ses clients dépose le bilan, la société est donc indemnisée.


Quelles conditions d'accès ?

Comme souvent concernant les produits bancaires ou de crédit, les options accessibles aux sociétés dépendent de leur taille, ainsi que de leur solidité financière. Toutes les entreprises ne pourront donc pas accéder à l'affacturage confidentiel. Les deux critères sur lesquels le factor va se pencher au moment de prendre une décision sont le chiffre d'affaires de l'entreprise et son efficacité en termes de recouvrement de créances. Seules les entreprises solides, et surtout structurées, peuvent donc faire appel à ce type de solution. En dessous d'un certain seuil, les factors proposent généralement d'autres prestations, comme l'affacturage classique, géré notifié, notifié non géré... GE Capital, par exemple, ne propose des solutions d'affacturage confidentiel qu'aux sociétés qui enregistrent, au minimum, 8 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel TTC. "Ce chiffre n'a rien d'arbitraire, explique Patrice Coulon, directeur général délégué de GE Capital. Souvent, en deçà, les entreprises n'ont pas l'infrastructure suffisante pour disposer d'équipes dédiées au recouvrement des créances. Or, quand la société n'est pas en mesure de recouvrer ses créances, nous ne pouvons pas intervenir en affacturage confidentiel. "


Combien ça coûte ?

Les tarifs pratiqués par les factors sont très variables et sont, en général, définis en fonction des caractéristiques de la société cliente. Les critères entrant en ligne de compte sont la quantité de créances cédées et la taille moyenne de la créance, mais aussi la qualité de la clientèle. Le coût représente généralement un taux compris entre 0,10 et 0,90 % du chiffre d'affaires cédé, mais peut atteindre jusqu'à 1,80 % pour les TPE.

A noter que certaines sociétés d'affacturage peuvent décider de faire appel à des cabinets d'audit pour vérifier l'efficacité du recouvrement et la qualité des créances. Une démarche qui permet au factor de déterminer son exposition en termes de risques.


Antoine Pietri

Antoine Pietri

Journaliste

Journaliste depuis 2008, après plusieurs expériences en presse généraliste et financière, j'ai rejoint l'équipe de DAF Magazine, print et web en 2012. [...]...

Voir la fiche
Camille George,<br/>rédactrice en chef Camille George,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet