Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

50 CFO qui comptent en 2015 (4/5)

Publié par le

Traditionnellement discret, le directeur financier a pourtant aujourd'hui un véritable rôle de business partner au sein de l'entreprise. La rédaction a choisi de mettre en avant 50 Daf, toutes tailles d'entreprises confondues. Découvrez ici leurs portraits (diaporama 4/5).

Je m'abonne
  • Imprimer

Caroline Méhu, DAF de Valvital (thermalisme)

Âge : 39 ans

Effectif managé : 14 personnes

Projet marquant : Réorganisation d'un département financier en adoptant une partie des principes de "l'entreprise libérée" et en particulier l'autonomie, la responsabilisation et la coopération

Après quelques années comme auditrice interne au sein du groupe Accor, Caroline Méhu poursuit sa carrière en intégrant le groupe Go Sport, où elle reste plus de dix ans. Elle y occupe différents postes : responsable audit interne groupe, directrice contrôle de gestion groupe et enfin directrice financière adjointe. En novembre 2010, elle devient directrice financière et de l'exploitation-administration des ventes d'Indra SAS (recyclage automobile). Depuis mai 2013, elle est Daf de Valvital. Se définissant comme le "bras droit du p-dg", elle supervise les services comptabilité, paie, contrôle de gestion et achats. Elle pilote également la trésorerie du groupe et participe à la réflexion stratégique et aux projets de croissance en tant que membre du Comex et du Codir.

Objectifs 2016 : Poursuivre les travaux engagés dans le cadre de sa fonction dans une optique de performance globale du groupe.

Anne-Laure Mérillou, DAF et DRH de Valade (production de compotes et confitures)

Âge : 39 ans

Effectif managé : 10 personnes

Vie associative : Anime le réseau Limousin de la DFCG

Prix reçus : Lauréate du Trophée Finance et Gestion 2014 (DFCG)

Projet marquant : Être DAF et DRH de Valade à 28 ans et transformer cette PME Corrézienne de 32 M€ de CA et 140 salariés en Groupe Valade, ETI de 82 M€ de CA et de 250 salariés en 10 ans

Diplômée de l'ESC Reims, Anne-Laure Mérillou a débuté sa vie professionnelle chez KPMG comme auditeur financier. Elle y restera cinq ans. Depuis octobre 2004, elle est Daf et DRH de Valade. Membre du comité exécutif depuis quatre ans, elle définit son rôle comme celui d'un partenaire stratégique pour le développement de la structure. Elle a notamment participé aux acquisitions de la société (Boschetti, en Italie, et Caramanfruit, dans la Drôme) et a doté l'entreprise de nouveaux outils (notamment un ERP en 2011).

Objectifs 2016 : Homogénéiser les systèmes et les reportings entre les différentes filiales ; conforter le SI au centre de l'entreprise ; insuffler la culture économique au coeur du processus décisionnel ; passer d'une culture top-down à une culture bottom-up.

William Naccache, DAF du Groupe Fed (intérim et recrutement spécialisé)

Âge : 37 ans

Effectif managé : 15 personnes

Projet marquant : Accompagnement de l'ouverture d'une filiale au Canada (rôle de business partner avec pour mission de créer les conditions d'une bonne implantation, notamment à travers la sécurisation des aspects juridiques)

Diplômé de l'ESGF, William Naccache débute sa carrière en audit et conseil au sein du cabinet RBA. En 2005, il se voit proposer le poste de directeur comptable chez FI.GE.A.C, société d'exploitation des magasins Franprix-Leader Price (groupe Casino), en charge notamment de la réduction des délais de clôture et de consolidation. Depuis 2008, il est Daf du groupe Fed (recrutement spécialisé). Depuis son arrivée, William Naccache a accompagné le développement du groupe, qui a multiplié son CA et son effectif par trois, à la fois par croissances interne et externe.

Objectifs 2016 : Poursuivre l'accompagnement à l'international avec l'ouverture d'une filiale en Suisse, dématérialiser, digitaliser, rationaliser les tâches.

Catherine Parent du Châtelet, DAF de Buffalo Grill (restauration)

Âge : 46 ans

Effectif managé : 70 personnes

Projet marquant : OPA hostile du Crédit Mutuel sur le Groupe Galeries Lafayette en 2004-2005

Son diplôme de l'EM Lyon en poche, Catherine Parent du Châtelet rejoint PwC tout d'abord comme auditrice, puis comme consultante en management opérationnel. En 1997, elle intègre le groupe Galeries Lafayette au poste de contrôleur financier. Elle accède ensuite à la fonction de directrice de la communication financière (2000), puis de Daf de BHV (2005), avant d'être nommée Daf des Grands Magasins (Galeries Lafayette et BHV) du groupe (2009). En 2012, elle devient Daf de Brandalley. Depuis février 2014, elle est Daf de Buffalo Grill. Membre du comité de direction et du directoire, elle est en charge de la finance, du juridique, de la DSI, de la paie et des projets transverses. Elle a notamment refondu l'organisation et les process financiers, et a piloté un projet de refinancement du groupe.

Objectifs 2016 : Poursuivre la réorganisation des fonctions financières de Buffalo Grill avec la mise en place de processus et d'outils, afin d'optimiser l'efficacité dans le respect de l'équipe.

Laurent Passemard, DAF de Colis Privé (distribution de colis aux particuliers)

Âge : 41 ans

Effectif managé : 27 personnes

Projet marquant : Cession d'une branche d'activité à un fonds de retournement ; chef d'entreprise pendant trois ans

Après avoir suivi ses études en école de commerce à Euromed Marseille, Laurent Passemard passe sept ans chez PwC comme auditeur. Une expérience qui lui permet d'accéder au poste de Daf de DHL Express en 2007. En 2011, il se lance dans l'entreprenariat, en créant Emplus, sa société de Daf à temps partagé à destination des PME et des start-up. Depuis 2014, il est Daf de Colis Privé. Sa mission : manager les équipes de contrôle de gestion, comptabilité, fiscalité, trésorerie, credit management et recouvrement et juridique, piloter les relations avec les tiers (banques, commissaires aux comptes, administrations) et mener les opérations capitalistiques (due diligence, notamment). Il a également en charge la direction des achats.

Objectifs 2016 : Réussir le retournement de la société en termes de résultats et de cash, relever le challenge de la peak period.

Florent Perdriau, DAF de Daher (aéronautique et défense)

Âge : 54 ans

Effectif managé : 230 personnes (+70 externes)

Prix reçus : Prix de la meilleure direction financière 2013 (Trophée Leaders de la Finance)

Projet marquant : Conception, réalisation et déploiement du Core Model de gestion (chez Alstom Transport en 2003 et chez Daher en 2009)

Diplômé de l'Essec, Florent Perdriau entame sa carrière en 1984. Il se construit ainsi une expérience en direction financière au sein des groupes Spie Batignolles, Hachette, Danel Ferry, Giat Industries Toulouse et Valeo. Début 2002, il devient vice-président d'Alstom Transport en charge du contrôle financier des opérations. Depuis juin 2008, il est directeur administratif, financier et des systèmes d'informations du groupe Daher, spécialisé dans les domaines de l'aéronautique et de la défense. Depuis son arrivée à ce poste, Florent Perdriau s'est attelé à mettre en place les équipes et les outils de pilotage de la performance du groupe. Parmi les projets marquants qu'il a menés figurent la mise place d'un plan de financement à hauteur de 200 millions d'euros en 2011, l'acquisition de Vanatome la même année et l'émission du premier PP en 2014.

Objectifs 2016 : Poursuivre la transformation du groupe grâce à un pilotage de la performance et au renforcement de la robustesse des data et des process.

Julien Petrucci, DAF de Capelli (promotion immobilière)

Âge : 34 ans

Effectif managé : 7 personnes

Projet marquant : Fusion avec le principal concurrent : harmonisation comptable et des ERP, gestion de deux cultures d'entreprise différentes et management des hommes en fonction

Après des études d'ingénieur (École nationale des arts et métiers), Julien Petrucci débute chez Air France comme chef de projet "récurage". Il enchaîne sur un mastère à l'EM Lyon et devient dans la foulée contrôleur chez MSC Inspection Worldwide (solutions d'inspection pour l'industrie du verre creux). En 2008, MSC rejoint le groupe Tiama et Julien Petrucci accède en 2009 à la fonction de contrôleur financier, avant de se hisser en 2010 au poste de responsable financier. Depuis 2014, il est Daf de Capelli. À ce titre, il dirige la comptabilité, la trésorerie, le contrôle de gestion et la communication financière. Budgets, emprunts, consolidation, frais généraux et systèmes d'informations font partie de son quotidien.

Objectifs 2016 : Mettre en place une vision cash mode LBO au sein de l'entreprise familiale cotée.

Philippe Platon, CFO du groupe Up (ex-Chèque Déjeuner, services financiers)

Âge : 46 ans

Effectif managé : 20 personnes

Vie associative : Coprésident du Club Horizons et de 100 000 Rencontres Solidaires

Projet marquant : Intégration de la société japonaise Aso Group après une joint-venture avec Lafarge (reporting, alignement du contrôle de gestion, installation de l'ERP finance-achats, politiques financières... tout en accompagnant un plan de redressement économique)

Diplômé d'HEC, Philippe Platon a réalisé une grande partie de sa carrière au sein du groupe Lafarge. Il débute en 1998 comme adjoint au directeur du projet EVA (economic value added), avant de devenir Daf de la joint-venture entre Aso Group et Lafarge (2000), puis Daf de Lafarge Romania (2006). En 2010, il dirige les projets de développement et les fusions-acquisitions du groupe, puis devient directeur financier de l'innovation du groupe. Depuis 2014, il est directeur financier du groupe Up : "J'interviens à un moment clé pour Up : sa transformation en termes de taille, de géographie, de gouvernance et de business model."

Objectifs 2016 : Mettre en place un outil d'élaboration budgétaire et de reporting, déployer les "37 règles du Groupe" sur le contrôle interne, réaliser une opération de financement pour le développement du groupe.

Stéphane Re, Group CFO de MW Brands (produits de la mer)

Âge : 41 ans

Effectif managé : 155 personnes

Projet marquant : Vente des activités laitières en ASEAN alors qu'il est chez Nestlé en Thaïlande, implémentation de SAP et gestion de l'impact de la crise grecque

Diplômé d'HEC-Lausanne, Stéphane Re débute au Crédit Suisse First Boston comme analyste financier, avant d'intégrer le groupe Nestlé en 1999 en tant qu'auditeur international, puis responsable régional. Il évolue ensuite dans les filiales en Asie en tant que directeur financier central, puis de business units. En 2009, il accède à la fonction de CFO de la région Europe du Sud-Est. En 2011, au siège de Nestlé, il occupe une fonction transverse visant à déployer un processus "lean" au sein de la finance des différents marchés. Depuis septembre 2014, Stéphane Re est Group CFO de MW Brands (Group Thai Union, produits de la mer dont notamment Petit Navire). "En tant que business partner de notre CEO, un de mes objectifs est de copiloter la mise en oeuvre de la stratégie globale, afin que l'organisation atteigne une performance financière et opérationnelle durable."

Objectifs 2016 : Développer l'expertise des équipes, adapter la structure à son évolution en Europe et en Afrique, déployer un ERP, réussir intégrer nouvelles acquisitions.

Bruno Recipon, DAF de Jardiland (distribution sélective)

Âge : 57 ans

Effectif managé : 47 personnes

Projet marquant : Développement de l'enseigne Sephora avec de nombreuses ouvertures, transformations de magasins, création et rachats de sociétés.

Bruno Recipon débute sa carrière comme responsable comptable au sein du Groupe Casino. En 1989, il devient directeur financier d'Ikea France avant d'occuper la même fonction chez Sephora dès 1994. En 2002, il rejoint E.CF (matériel pour professionnels de la restauration) en tant que directeur financier groupe, puis intègre Marie Brizard au même poste. Depuis juin 2014, il est Daf de Jardiland, en charge de la finance, du contrôle de gestion, de la supply chain et de la DSI. Ses principales réalisations : amélioration du BFR, organisation des équipes et amélioration de leurs outils.

Objectifs 2016 : Participer au développement de? Jardiland, notamment à travers la mise en place d'une nouvelle politique logistique.

Ève Mennesson

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page