Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

6 idées reçues sur la transmission d'une ETI

Publié par Bénédicte Gouttebroze le

34% des dirigeants d'ETI françaises ont plus de 60 ans. Face à ce constat, Bpifrance s'est penché sur la situation de la transmission de ces ETI, à l'occasion de son événement annuel dédié aux entreprises de taille intermédiaire. Le point sur les idées reçues en la matière.

Je m'abonne
  • Imprimer

Idée reçue n°1

"Le dirigeant d'ETI ne s'intéresse pas à la transmission"

Faux: 61% des dirigeants interrogés envisagent de transmettre leur entreprise.


Source: à partir des résultats des 250 répondants de l'enquête Bpifrance Le Lab 2015.

Idée reçue n°2

"La transmission est préparée exclusivement en fonction de l'âge du départ à la retraite"

Faux: dans 49% des cas, les motifs de la transmission sont avant tout opérationnels (assurer le passage de témoin avec les partenaires de l'entreprise, s'entourer de nouvelles compétences...).

Source: à partir des résultats des 250 répondants de l'enquête Bpifrance Le Lab 2015.

Idée reçue n°3

"Le transmetteur veut un successeur qui suive sa stratégie"

Faux: pour 63% des répondants, le futur dirigeant doit avant tout accroître la performance de l'entreprise ou encore la moderniser.

Source: à partir des résultats des 250 répondants de l'enquête Bpifrance Le Lab 2015.

Idée reçue n°4

"Transmettre, c'est transmettre son capital"

Faux: ne transmettre que le capital n'est pas favorable à l'évolution de l'entreprise. Cette démarche passe par la transmission du management, du savoir-faire et de la gouvernance.

Idée reçue n°5

"Transmettre, ça prend entre 3 et 5 ans"

Faux: la transmission d'une ETI nécessite 10 années.

Idée reçue n°6

"Transmettre, c'est une affaire qui ne concerne que les actionnaires"

Faux: les salariés doivent être impliqués dans la démarche de transmission.

Source: étude de Bpifrance "Transmettre pour grandir. Les dirigeants d'ETI patrimoniales face à la transmission." Retrouvez l'étude complète ici.


Pour aller plus loin: Une année 2015 en demi-teinte pour les ETI

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page