Recherche
Magazine Daf magazine
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Fintech: des financements en baisse en 2016

Publié par le

KPMG vient de dévoiler la nouvelle édition de son étude "Pulse of fintech", qui fait le point sur le financement des fintech dans le monde. Après 6 ans de croissance continue, les investissements connaissent une importante baisse. Retour sur les principaux chiffres de cette étude.

Je m'abonne
  • Imprimer

La fintech au niveau mondial: chute des investissements

La croissance du secteur fintech au niveau mondial marque un coup d'arrêt: avec une baisse de 47% des investissements et de 14% en nombre de deals, le secteur se retrouve à un niveau de financement inférieur à ce qu'il connaissait il y a 3 ans.

En Europe, les investissements dans la fintech sont divisés par 5

Au 4e trimestre 2016, la baisse des investissement dans la fintech au niveau européen s'est confirmée: -80% par rapport à 2015. "2014 et 2015 font figure d'années "à part". En 2016, et plus particulièrement en Europe, les investissements ont chuté, et ce malgré un volume de transactions qui demeure assez résilient, souligne Fabrice Odent, associé KPMG responsable des activités financial services. Cette situation peut s'expliquer par un contexte de relative incertitude sur les marchés mondiaux en 2016: vote du Brexit au Royaume-Uni, élections présidentielles aux États-Unis, ralentissement de la Chine..."

En France, la fintech confirme sa bonne santé

Malgré une baisse de la valeur des deals (-66%), KPMG estime que la fintech conserve une bonne santé en France: d'après Mikaël Ptachek, senior manager KPMG, spécialiste fintech, "l'année 2016 a entretenu la dynamique de levées de fonds dans le secteur, avec parmi les plus importantes Younited Credit (prêt à la consommation en ligne, 15 M€), Lendix (financement participatif, 12 M€), Alan (assurtech, 12 M€) et Afrimarket (paiement, 10 M€)."

Hausse des investissements et baisse du nombre de deals pour la blockchain

"Le financement des start-up du bitcoin ou de la blockchain a nettement augmenté ces dernières années, grâce à des produits plus matures et des usages plus concrets, analyse Didier Descombes, associé KPMG FS strategy & business transformation. En parallèle, la baisse du nombre de deals montre bien que la tendance se focalise sur des activités plus pointues: les investisseurs en capital-risque ne financent désormais plus que des entreprises de la blockchain dotées d'un business model robuste."

Le financement de l'insurtech multiplié par 2

Embellie du côté de l'insurtech: au niveau mondial, le financement a été multiplié par 2. "L'industrie de l'assurance est de plus en plus challengée par le marché, détaille Jacques Cornic, associé KPMG responsable du secteur assurance. Elle cherche à améliorer son efficacité opérationnelle, mais aussi à lancer de nouveaux produits, davantage centrés sur le client. Ces défis, combinés au fait que les entreprises de la tech disposent de produits applicables au secteur de l'assurance, devraient assurer une croissance significative aux entreprises de l'insurtech en 2017 et 2018."

>> Découvrez également notre dossier "Quand la fintech révolutionne la finance"

La rédaction

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet

Retour haut de page