Mon compte Devenir membre Newsletters

Pacte de compétitivité: 19 groupes s'engagent auprès des PME innovantes

Publié le par

Les dirigeants d'une vingtaine d'entreprises à capitaux publics ont signé une charte visant à resserrer leurs liens auprès des PME innovantes de leurs filières respectives, a annoncé le ministère du Redressement productif.

Pacte de compétitivité: 19 groupes s'engagent auprès des PME innovantes

SNCF, GDF Suez, Areva, France Telecom ou encore La Poste: ces entreprises font partie des 19 groupes à capitaux publics qui se sont engagés aux côté des PME innovantes. Réunis à l'appel d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et de Fleur Pellerin, ministre déléguée en charge des PME, les dirigeants de ces entreprises ont signé le 18 décembre une charte dans laquelle ils s'engagent à stimuler l'innovation et à soutenir les PME innovantes de leur filière.

Produire un effet d'entraînement

“La charte s'appuie sur le référentiel des bonnes pratiques construit par l'association Pacte PME et sur les initiatives mises en place chez certaines entreprises”, indique le ministère, dans un communiqué. “En donnant de la visibilité à ces démarches exemplaires, la charte a vocation à produire un effet d'entraînement”, précise-t-il.

Si le texte de la charte ne prévoit pas d'objectif quantifié, il trace une direction à suivre pour la collaboration entre ces entreprises à capitaux publics et les PME innovantes. En signant ce document, les grands groupes concernés s'engagent à stimuler l'innovation “dans un esprit gagnant-gagnant pour eux et pour l'ensemble de leurs fournisseurs”. Ils s'engagent aussi à aider les PME à concrétiser leurs projets d'innovation et à contribuer ainsi, de manière décisive, à leur développement futur. En contrepartie, ils bénéficient d'un accès à une technologie innovante et sécurisent également leur approvisionnement en renforçant les partenaires économiques.

Le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi, présenté le 6 novembre dernier par le Premier ministre, prévoyait la signature de cette charte par les entreprises dont l'État est actionnaire, afin de promouvoir l'achat innovant et exemplaire en faveur des PME.